La polémique de la semaine: Rothen accusé de racisme

FOOT Passe d’arme entre le président de l'OM et la star du PSG...

PK

— 

Le milieu du PSG Jérôme Rothen après le but parisien contre Saint-Etienne le 10 mai 2008 à Paris en L1
Le milieu du PSG Jérôme Rothen après le but parisien contre Saint-Etienne le 10 mai 2008 à Paris en L1 — Patrick Hertzog AFP/Archives

Rien de mieux pour lancer les ventes d’un nouveau livre qu’une belle polémique vaguement nauséabonde, et qui de mieux que Jérôme Rothen, le joueur le plus détesté du foot français, comme bouc émissaire (qui lui avait lancé son livre avec une belle polémique sur Zidane).

 
«On n’aime pas Jérôme Rothen»
 

Le président de l’OM Pape Diouf l’a bien compris. Pour le lancement de son livre «De but en blanc», le président de l’OM jette un pavé dans la marre: Jérôme Rothen aurait refusé que Pape Diouf devienne son agent «par peur de collaborer avec un agent noir.»

 

Le milieu du PSG a vivement démenti sur Canal+: «On n’aime pas Jérôme Rothen, ça je le sais, mais cela ne permet à personne de m’accuser de racisme comme l’a fait  Pape Diouf.»

 Le PSG a bine sûr pris fait et cause pour son joueur dans un communiqué: «Tout le monde au club connaît le respect et les valeurs humaines de Jérôme Rothen et aucun reproche ne peut lui être adressé en ce sens. Le Paris Saint-Germain souhaite donc qu’on ne crée pas de polémique inutile avant la belle affiche de dimanche face à l’Olympique de Marseille».