Tour de France 2021 : Victoire en solitaire de l'Autrichien Patrick Konrad, Sonny Colbrelli deuxième au sprint… Revivez l’étape du jour en direct

LIVE Encore de la montagne au menu même si le parcours fait moins peur que samedi avec un peu de plaine

X. R.
— 
L'Autrichien Patrick Konrad célèbre sa victoire lors de la 16e étape du Tour de France, entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens.
L'Autrichien Patrick Konrad célèbre sa victoire lors de la 16e étape du Tour de France, entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens. — Philippe Lopez / AFP

 

18h: Il est temps de se quitter, avec le classement de l'étape et trois Français dans le Top 10. Bonne soirée et à demain !

 

17h56: Place à la montagne demain entre Muret et le col du Portet à Saint-Lary-Soulan, puis jeudi de Pau à Luz-Ardiden. On verra bien ce que ça donne même si Pogaçar n'a pas l'air trop inquiet.

17h50: Le peloton maillot jaune arrive enfin. Tout ce beau monde est dans le même temps donc pas de changement au généra. C'est le contraire qui aurait été surprenant.

17h41: Petite cassure dans le peloton sur la dernière côte suite à une belle attaque de Guillaume Martin, faut voir si ça peut créer des écarts sur la ligne.

17h38: On est parti pour un quart d'heure d'attente avant que le peloton arrive.

17h36: Perichon se fait croquer sur la ligne par Colbrelli qui vient prendre les points du maillot vert. Faut voir la photo finish mais PLL termine quand même devant Matthews je crois (ce qui peut avoir son importance sur le classement par points).

17h35: La victoire de Patrik Konrad ! Le troisième Autrichien vainqueur sur la Grande Boucle :

1 km: LA FLAAAAAME ROUGE pour Konrad !

3 km: PLL en met une et essaie d'aller chercher seul la deuxième place.

4,5 km: Le peloton va à peu près aussi vite que lors de la dernière étape, quand ils se prennent en photo avec les coupes de champagne sur les jolies routes bordées d'arbres avant de rentrer dans Paris (faudra m'expliquer comment ils trouvent ces routes d'ailleurs, c'est un effet spécial rajouté à la télé avouez !)

7 km: Gaudu met une attaque qu'on aurait aimé voir beaucoup plus tôt. Sincèrement je comprends pas sa course aujourd'hui.

8 km: Konrad au pied du mur. La petite montée avant la fin hein, rien à voir avec l'expression.

10 km: Même nous on l'aurait pas faite.

 

13km: Gaudu et Colbrelli ont bien été rejoints et pointent maintenant à une minute de Konrad, pendant que Cosnefroy se fait avaler par le peloton.

17km: Voilà le groupe Bonnamour qui revient très près du duo Gaudu-Colbrelli. Si ça se fait, c'est terminé, Konrad sera dans un fauteuil.

19km: C'est moi où Colbrelli prend pas des masses de relais à Gaudu qui essaie de boucher les 45 secondes sur Konrad ?

21,5 km: Pogacar passe au sommet du Portet d'Aspet, 12 minutes après les échappés. Mais personne ne le menace, ce qui explique ce rythme tranquillou.

28 km: Petite faute en revanche de Colbrelli avec les mains sur les cocottes, la roue arrière veut se barrer mais il recolle bien.

 

28,3 km: Passage sans encombre au virage "attention Philippe le parapet" pour Konrad sur une route détrempée.

32,5 km: Konrad passe seul au sommet du Portet d'Aspet ! Gaudu tape un sprint sur les derniers mètres mais Colbrelli est vraiment collé à sa roue.

33,5 km: Le jump de Gaudu est pas mal, 35 secondes d'écart maintenant. Le Breton se retourne pour voir qui suit. Est-ce qu'il croit encore à la victoire d'étape ? Seul Colbrelli le suit.

34 km: Attaque de Gaudu à l'instant, c'est peut-être déjà trop tard ! Konrad a plus d'une minute d'avance à presque 2 kilomètres du sommet.

36,5 km: Patrik Konrad allume une mèche, Bakelants s'accroche quelques mètres avant de craquer. A Gaudu maintenant de profiter des gros pourcentages de la fin pour lâcher les autres.

38 km: Effet Danemark à l'Euro oblige, on est tous tombé sous le charme de ce coureur non ?

 

45 km: Dans la vallée, oh-oh, Cosnefroy, la-li-lala, dans la vallée, oh-oh, galère tout seul à 5 minutes du peloton ! (Désolé)

48 km: Le trio de tête a pris 30 secondes d'avance, mais gare à la valée avant le col du Portet d'Aspet, où les conditions avantagent les poursuivants.

54 km: Descente entre chien et loup, il ne se passe rien de significatif mais certains commencent à lâcher.

 

60 km: Le peloton passe au sommet du col de la Core avec 7 minutes de retard. La tête de course tient toujours bon pour distancer le groupe Gaudu, qui fait les efforts pour rien aujourd'hui.

67,7 km: Konrad rafle les points de la montagne, Colbrelli passe au sprint dans le groupe 2. Mais tout ça va gentiment se regrouper dans la descente.

68,5 km: C'est revenu derrière Gaudu mais il ne reste plus que 20 secondes d'écart avec les 4 hommes de tête à un kilomètre du sommet. Tout le monde peut encore passer le premier sur la ligne.

70 km: Gaudu relance ! Le grimpeur essaie de larguer les mecs qui peuvent le battre sur le plat, genre Colbrelli qui s'accroche comme un chewing-gum à une basket.

71,5 km: Le champion d'Autriche recolle aux trois hommes de tête, échappée et poursuite validées par Pogacar qui navigue à 6 minutes de tout ce petit monde.

74 km: Konrad se fait rhabiller pour l'hiver en direct sur France 2 là, Jalabert le traite clairement de loser. J'espère qu'il a débranché l'oreillette parce que sympa d'entendre ça en danseuse.

75 km: Van Aert avec un maillot disctinctif en fin de Tour, qui prend les paris ?

 

76 km: Patrick Konrad met une saccoche dans le groupe de contre. On le voit pas mal à l'avant l'Autrichien depuis le début de ce Tour.

78 km: Gaudu est dans le groupe de contre, mais vu le profil de ce qui reste, à moins de choper quelques points pour le maillot à pois, je sais pas trop ce qu'il va chercher.

81 km: Allez, on entame le col de la Core ! J'espère que vous en avez pas trop aux pieds, haha, hilarant.

84 km: Ouste ! Les trois hommes de tête passent au sprint intermédiaire, Matthews passe devant Colbrelli dans le groupe de tête et conforte sa deuxième place au classement du maillot vert. Si tout le monde se rassemble, l'échapée devrait être validée puisque Pogacar a mis le clignotant pour attendre ses petits copains.

86 km: Nouvelle échappée à 3 coureurs, Juul-Jensen, Bakelants et Doubey. Pierre-Luc Perrichon est sorti à retardement et un petit groupe cherche à le rejoindre.

90 km: On dit qu'il y a pas d'échappée, mais si il faut c'est le groupe maillot jaune l'échapée. Bon, ça fait une échappée à 100 coureurs, mais du point de vue de Cavendish, ça se tient.

93 km: Un petit groupe navigue quelques mètres devant le peloton et essaie de prendre ses distances, dont Colbrelli qui peut encore viser le maillot vert et sait assez passer les bosses pour prendre le sprint intermédiaire.

96 km: L'élastique a craqué dans la descente pour certains ! Et pas des moindres : Kruijswijck, Porte, Kenny Elissonde, Pierre Latour, Anthony Perez, et même trois coéquipiers de Pogacar dont Majka.

100 km: Gloups ! Le peloton a croqué l'échappée dans le bas de la descente du col de Port (et pendant la bascule). Alaph prend la tête des opérations.

103 km: Stratégie à deux étages chez Deceuninck : deux hommes dans l'échapée pour aller le plus loin possible, Juju qui s'accroche dans les roues du Maillot Jaune si jamais ça revient, et le reste de l'équipe pour épauler Cavendish. Allez Marko, il reste 2 étapes de montagne après celle-là, et les Champs seront presque là.

108 km: Il pleut sur la route du Tour, et dans la descente c'est dangeureux. Asgreen a fait un peu de cyclo-cross mais reste sur ses deux roues.

113km: Notons la présence de deux frenchies dans le groupe de contre : Bonnamour et Paret-Peintre.

114,6 km: Les deux Deceuninck passent en tête du col de Port avec Kwiatkowski dans la roue. Les trois bonhommes sont solides mais le groupe de contre peut vite revenir.

116 km: On prend le live un peu en avance mais le peloton a bien entamé le premier col donc priorité au direct comme on dit ! C'est resté groupé longtemps mais maintenant il y a trois hommes en tête (Cattaneo, Asgreen et Kwiatkowski), un groupe de contre et un petit peloton Maillot Jaune pointé à 52 secondes...

14h: La course est partie, on vous retrouve bientôt, juste des bricoles à gérer. Pour vous faire patienter, voici le résumé anticipé de l'étape :

Après une bonne journée de repos, le peloton se lance dans les dernières étapes. Comme tout le monde est bien frais, ça descend à fond de caisse dans la vallée, retardant le départ de l'échapée. Le traditionnel groupe Cavendish lâche du lest dans le col du Port, avec pour objectif (largement atteignable) d'arriver dans les délais. Un gros groupe part dans la valée, au sein duquel plusieurs petits Français se cachent. Aurélien Paret-Peintre passe en tête au sommet du Portet d'Aspet et reste accompagné par un petit groupe jusqu'à la bannière des 20 kilomètres. Van Aert met une saccoche dans le  dernier mur et s'impose seul à Saint-Gaudens, continuant sa quête du maillot vert à pois rouges.

Salut à toi, cycliste du dimanche ! Bienvenue sur ce live de la seizième étape du Tour de France entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens, des noms qui fleurent bon les Pyrénées. Trois jolis cols au programme aujourd'hui (deux de deuxième catégorie et un de première catégorie) avant un petit mur à quelques kilomètres de l'arrivée. Le terrain idéal pour une belle échappée.

> Rendez-vous à 15h pour notre prise d'antenne !