Stade Toulousain – UBB Top 14 : Encore une finale Toulouse - La Rochelle, l'UBB peut s'en vouloir, revivez cette demi-finale en direct...

RUGBY Lille accueille ce samedi soir la deuxième demi-finale du Top 14, après le succès de La Rochelle sur le Racing 92 vendredi

Nicolas Stival

— 

Si le Stade Toulousain a gagné sa place en finale, elle a peut-être perdu son demi d'ouverture Romain Ntamack, sévèrement touché face à l'Union Bordeaux-Bègles, samedi à Lille en demi-finale du Top 14.
Si le Stade Toulousain a gagné sa place en finale, elle a peut-être perdu son demi d'ouverture Romain Ntamack, sévèrement touché face à l'Union Bordeaux-Bègles, samedi à Lille en demi-finale du Top 14. — Denis Charlet / AFP

STADE TOULOUSAIN - UBB : 24-21

On vous laisse sur cette jolie vidéo d'un homme qui adorait le sport, notamment le rugby, et qui nous a quittés aujourd'hui. Au revoir Philou...

 

22h42: Comme en Coupe d'Europe, la finale du Top 14 opposera donc le Stade Toulousain à La Rochelle vendredi prochain au Stade de France. L'UBB a payé cher le carton rouge de Seuteni et, peut-être, le choix de taper une pénalité à quatre minutes de la fin au lieu de choisir la pénaltouche pour tenter de repasser devant. Romain Ntamack est sorti sur civière mais on l'a vu saluer sa famille après le coup de sifflet final. 

22h40: Ramos expédie la ballon en touche après la sirène. LE STADE TOULOUSAIN EST EN FINALE.

80e: On est dans la dernière minute. Avec des petits tas, les Toulousains vont tenter de garder le ballon jusqu'au bout.

79e: En-avant bordelais, à 30 m de l'en-but de l'UBB. Toulouse tient le bon bout.

77e: Trois minutes pour y croire côté girondin, trois minutes pour tenir dans le camp toulousain.

76e: La percée d'Uberti derrière la touche de l'UBB. Splendide de la part du centre remplaçant. C'est Kolbe (décidément) qui se met à la faute. Jalibert prend la pénalité et ramène son équipe à trois points (24-21).

75e: Quelle chandelle ratée par Kolbe ! Le Sud-Africain attend des plombes pour envoyer une saucisse direct en touche.

72e: Sur une pénaltouche dans les 22 m toulousains, une mésentente entre Lesgourgues et Lam aboutit à un en-avant. Il ne va pas y en avoir 12.000 des comme ça, amis girondins !

70e: On pourrait penser que Toulouse a fait le plus dur. Mais les mouches ont déjà plusieurs fois changé d'âne dans ce match.

68e: Ramos assure lui-même la transformation. 24-18 pour Toulouse.

67e: ESSAI DE THOMAS RAMOS !!!!! Pas toujours très heureux dans le jeu. L'arrière toulousain, désormais replacé ouvreur, est parfaitement servi par Antoine Dupont après une succession de temps de jeu toulousains. 

66e: Enorme offensive toulousaine derrière une touche ! Mais les Bordelo-Béglais défendent comme des fous et Matthis Lebel, l'ailier stadiste, finit en touche.

63e: Les Bordelo-Béglais sont survoltés. Certes, ils sont en infériorité numérique, mais face à une équipe toulousaine un brin expérimentale et qui commet pas mal d'erreurs, rien n'est impossible !

62e: Après une excellente mêlée, l'UBB récupère une pénalité qui permet à Matthieu Jalibert de remettre son équipe devant au score (17-18).

60e: Ntamack, victime d'une commotion cérébrale et dont la saison est donc terminée, selon les infos de Canal+, est remplacé par le centre argentin Juan Cruz Mallia. Ramos passe à l'ouverture, Kolbe glisse à l'arrière.

59e: La pénalité est transformée par Thomas Ramos. Le Stade Toulousain repasse devant 14 Bordelo-Béglais (17-15).

58e: C'EST ROUGE POUR SEUTENI, qui était quoi qu'il arrive sorti blessé, l'arcade sourcilière ouverte. L'UBB va finir à 14. Mais c'est l'état de santé de Romain Ntamack qui est inquiétant aussi. L'ouvreur sort sur civière, avec le pouce levé pour rassurer son monde.

58e: La vidéo est très dure. Le centre de l'UBB arrive comme une balle, sans prendre la peine de plaquer, le centre toulousain. Tête contre tête... Seuteni risque le rouge, si l'arbitre vidéo appuie la décision de Tual Trainini sur le terrain.

58e: Ntamack et Seuteni sont KO sur la pelouse après une charge du second sur le premier.

58e: Les Girondins ont clairement pris l'avantage depuis le début de cette deuxième mi-temps. Les Toulousains sont dans le dur. Et ils vont terminer le match avec une jeune deuxième ligne Flament - Youyoutte.

54e: L'UBB passe devant !!! Pour la première fois, les Bordelo-Béglais mènent au score. La superbe attaque initiée par une chevauchée de Woki côté droit est conclue sur l'aile gauche par l'ailier Ben Lam, parfaitement servi par l'arrière Romain Buros. Le Néo-Zélandais réussit un doublé ! La transformation en coin est ratée par Matthieu Jalibert (14-15).

52e: Sorties de Julien Marchand et de Jerome Kaino, entrées de Peato Mauvaka et Thibaud Flament. Kaino, le double champion du monde All Black, qui prendra sa retraite en fin de saison, a-t-il joué le dernier match de son immense carrière ? Réponse dans 30 minutes.

51e: Tual Trainini sanctionne Cyril Baille, le pilier gauche toulousain, en mêlée. De toutes manières, on peut à peu près tout siffler sur ce genre d'action.

47e: Gare à l'énorme pilier Ben Tameifuna, auteur d'une prestation fantastique en barrage contre Clermont.

45e: L'UBB fait du coaching en premier. Toute la première ligne est changée.

 

44e: L'UBB revient à 4 points avec une pénalité de Jalibert (14-10).

42e: L'UBB repart fort avec une percée impressionnante du roc Higginbotham près de la ligne de touche. Tout ça pour finir par se faire pénaliser suite à une bonne intervention de Tolofua.

21h46: Impossible de faire la transition. Pourtant, le match repart.

21h45: Pour tous ceux qui suivaient le sport et Twitter, la tristesse est grande. Repose en paix Philou...

 

21h32: C'EST LA MI-TEMPS. Le match était très bien parti. On a ensuite plus vu de rucks féroces que d'envolées. On se retrouve dans quelques minutes.

40e: Mathieu Jalibert tape une pénalité de 50 mètres, juste à côté. 

38e: 5.000 personnes dans un stade de 50.000 sièges, c'est bien tristoune quand même. Esprit du rugby ou pas.

35e: Cela donne quand même une pénalité pour Ramos, à 21,50 m en face des poteaux bordelais. Et donc trois points de plus pour Toulouse (14-7).

34e: Pas d'acte de jeu déloyal, affirme l'arbitre Tual Trainini, qui rappelle juste à l'ordre les Bordelais. OK...

34e: Higginbotham qui déblaye Chocabares. Avec l'épaule dans la tête ? Si oui, ça fera rouge pour le Bordelais. La vidéo va trancher.

33e: DROP DE NTAMACK. Contré ! N'est pas Albaladejo ou Lescarboura qui veut.

31e: Cette fois, ce sont les Toulousains qui perdent le ballon. Ntamack se fait « coffrer » comme un élève de CP par des CM2 qui veulent lui piquer son goûter.

29e: Julien Marchand qui arrache un ballon à Poirot au sol. Le capitaine toulousain, privé des finales du Top 14 2019 (blessé) et de Coupe d'Europe cette année (suspendu), veut manger le repas jusqu'au dessert cette fois.

27e: La percée de Kolbe !!! Mais sa passe dans les chaussettes de Chocobares aboutit à un en-avant.

24e: Le jeu est toujours aussi tendu mais a tendance à s'équilibrer.

18e: Et hop, trois points de plus pour Toulouse. Thomas Ramos punit une faute d'Higginbotham, le 3e ligne centre de l'UBB (11-7).

18e: Ntamack se plaint d'une épaule, Rory Arnold qui a l'air aussi frais que Pavard après le coup de pied de Gosens. Y a déjà du dégât.

16e: Kolbe qui laisse le ballon rebondir parce qu'il croyait que le coup de pied de Jalibert partait direct en touche. Quand on vous dit que le fantastique Springbok ne réussit pas la saison de sa vie...

15e: Nouveau franchissement de Ntamack !!! L'action se finit par un en-avant du capitaine Julien Marchand. J'ai déjà les doigts en feu !

12e: LA REPONSE GIRONDINE !!! Sur leur premier mouvement d'ampleur, Seuteni réalise un festival et offre un ballon d'une chistera à Guido Petti. L'Argentin échoue à 2 mètres de la ligne mais l'action se poursuit, et aboutit à l'essai de Ben Lam. Jalibert transforme (8-7).

10e: Et maintenant, l'UBB est pénalisée en mêlée. Ce qui donne une bonne pénalité à 25 m des poteaux bordelais pour Thomas Ramos. Un buteur de cette trempe ne se rate pas deux fois d'affilée (8-0).

7e: Gros coup du sort pour les Bordelais. Derrière, les Girondins se prennent une pénalité un peu idiote.

5e: ESSAI TOULOUSAIN. Avec pas mal de réussite. Le coup de pied de dégagement d'Antoine Dupont est contré. Julien Marchand le récupère et sert Romain Ntamack qui file aplatir 60 m plus loin. Thomas Ramos tape la transformation en coin et la rate de peu (5-0).

5e: Il n'y a que 5.000 personnes disséminées dans l'enceinte nordiste. Quand on a suivi Hongrie - France cet après-midi à l'Euro devant 68.000 spectateurs en folie, ça fait bizarre.

2e: TOULOUSE COMMENCE TRES FORT. Très belle attaque initiée par le trio Dupont-Ramos-Lebel. Et pénalité après une faute du capitaine de UBB Poirot. Toulouse veut la jouer vite mais se fait sanctionner à son tour.

1re: Romain Ntamack donne le coup d'envoi, sous le toit du stade Pierre-Mauroy, fermé pour cause de risque d'orages.

20h45: Cyril Baille, le sage

Le Haut-Pyrénéen n'est pas du genre à mettre la charrue avant les boeufs. Son interview est à (re)lire ici.

20h44: Les papas de l'UBB

Clément vous les présente. Enfin, si vous daignez cliquer ici.

20h40: Du lourd à Bordeaux

Bon, on ne va pas vous survendre le 87e duel Jalibert - Ntamack à l'ouverture. On note la présence de Louis Picamoles, l'ancien Toulousain, sur le banc.

 

20h35: A Toulouse, des soucis en 2e ligne

Alors oui, l'effectif a bien sûr de la gueule. Mais on va surveiller la 2e ligne, où les absences sont nombreuses (Richie Arnold, Tekori, Meafou). Rory, le jumeau de Richie, revient à peine de blessure et serrera les dents au côté de Jerome Kaino habituel troisième ligne.

 

20h30: BONSOIR A TOUTES ET TOUS

Une petite respiration rugby dans cette actu très foot, ça vous dit ? Apparemment oui, puisque vous êtes en train de lire ces lignes.

Ce match est en passe de devenir un classique du rugby français. Avant cette demi-finale de Top 14, ce samedi soir à Lille, le Stade Toulousain et l’Union Bordeaux-Bègles se sont déjà rencontrés trois fois cette saison : deux matchs de phase régulière de championnat et une demie de Champions Cup. Les Rouge et Noir ont remporté les trois parties, mais les récents champions d’Europe vont se heurter à des Girondins affamés. Les joueurs de Christophe Urios disputent leurs premières phases finales depuis le retour de l’UBB dans l’élite, en 2011. Et le charismatique manager se verrait bien briser le rêve de doublé d’Ugo Mola, son alter ego toulousain et son meilleur « ennemi ».

>> Parce que le duel de la Garonne sent la poudre, on se retrouve dès 20h30.