Barcelone-PSG : Les Parisiennes ratent la dernière marche malgré un match honorable en Catalogne (2-1)

FOOTBALL Les filles d'Olivier Echouafni devront marquer en Catalogne après avoir été tenues en échec au Camp des Loges (1-1)

J.L. avec AFP

— 

Le Barça bien parti face au PSG en demi-finale retour de la Ligue des champions.
Le Barça bien parti face au PSG en demi-finale retour de la Ligue des champions. — Joan Monfort/AP/SIPA

Barcelone-PSG 2-1 (1-1 à l'aller)

Mertens 8e, 30e

Katoto 33e

C'est fini les Parisiennes fondent en pleurs sur la pelouse après un match qu'elles ont gâché dés l'entame, même si le but de Katoto a maintenu l'idée d'un hold up en deuxième mi-temps. Le Barça méritait globalement un peu plus la qualif. Merci de m'avoir accompagné, des bises tout le monde, je vais manger !

94e: DERNIER BALLON DANS LA BOITE ???? Katoto pas loin de pouvoir la mettre au fond après une déviation de la tête, mais elle est un poil courte...

92e: Le coup-franc de la dernière chance ? Il est repoussé à la va comme je te pousse par la défense du Barça. Ca sent la fin

90e: Quatre minutes d'arrêt de jeu pour un miracle, vu que Paris ne s'est pas crée une vraie occasion depuis l'heure de jeu facile

89e: ENDLER MAINTIENT L'ESPOIR !!! Elle remporte son duel devant Oshoala qui avait pourtant deux heures pour tuer le match. On prend. 

86e: J'ai peur que ce soit compliqué tout de même. Les Catalanes confisquent la balle depuis cinq bonnes minutes maintenant, et obtiennent des coup-francs qui cassent le rythme

83e: Beaucoup de fatigue côté catalan, il faut en profiter. A chaque contact elles appellent l'ambulance, les entrantes doivent faire la diff. 

80e: Rhoooooooooo Dudek qui met des plombes sur cette remontée de balle à six contre quatre. Faut la lâcher avant quand on est défenseure centrale et qu'on avance à 70 sur l'autoroute. 

77eKATOTO PLUS VIIIIIIIIIIIIIIITE !!! Une récupération haute des Parisiennes, mais Marie-Antoinette n'est pas assez vive sur sa frappe enroulée. Une action dans la continuité d'un bon décalage pour Baltimore et un centre malheureusement trop rentrant

74e: Ah l'internationale tricolore Hamraoui qui entre pour le Barça devant la défense. Un changement qui ne va pas aider les joueuses parisiennes à venir renifler la surface adverse

71e: Allez Nadim qui la remplace justement. Et Huitema pour Bachmann poste pour poste. La petite amie d'Alphonso Davies, pour les amateurs de potins. 

69eLA BARRE DANS LA FOULEE !!! Le PSG passe pas loin du drame sur ces deu corners successifs. Les fissures défensives commencent à craquer dangereusement. Formiga faut la sortir là elle avance plus. 

68e: OH LE POTEAU POUR LE BARCA !!!! Un coup de billard sur corner qui a failli faire comme sur le but de Katoto tout à l'heure. Hermoso pas veinarde. OUF OUF OUF.

65eMAIS BALTIMORE SCROGNEGNEUX ! Elle va voler un ballon dans la surface, derrière il y a plus qu'à faire un appel correct dans la surface pour égaliser mais Katoto et Bachmann font le même choix de plonger dans les six mètres. Terrible...

62e: Lawrence se fait encore trimballer sur son aile c'est gênant. Heureusement que la dénommée Hermoso rate son contrôle dans la surface. Il faut changer tes latérales Olivier, ça va coûter la qualif' sinon

58eL'ARRET DE CAMPANOS !!!!! Quel contre éclair mené par Katoto qui commence à faire des différences impresionnantes. La balle arrive jusqu'à Bachmann qui allume la gardienne catalane sans trop réfléchir. Il aurait fallu mieux placer la balle au pied du poteau...

54e: Les Parisiennes retombent dans les travers de la première période, avec une valise d'erreurs techniques au milieu. C'est rageant parce que dés qu'il y a quatre passes d esuite Bachmann met le feu sur son côté droit. 

50e: POOPOPPO ENDLER PAS LOIN DE LA MEGA BOULETTE. Elle relâche un ballon anodin et replonge dans les pieds de Putellas pour le sortir en cornet. C'est limite penalty cette affaire. ouf. 

48eOH BACHMANN !!! Elle donne un tour de rein à toute la défense catalane, son centre est pas dégueu du tout pour la latérale Morroni dont la frappe est enlvée au dernier moment. Belle entame parisienne

46e: Allez ça reprend. Je vois Cook qui est prêt à entrer mais elle reste sur le banc pour le moment. Chelou. Je vois bien Lawrence sortir, elle a été affreuse et en plus elle a pris un jaune. 

Mi-temps. Match compliqué pour le PSG qui est toujours en vie grâce à Katoto. Ca ne va pas se jouer à grand-chose. Rendez-vous dans 15 minutes

45e: Enième perte de balle au milieu qui a failli donné une énorme opportunité à Mertens, heureusement que la copine a croqué la passe qui s'imposait...Je ne sais pas quelle parisienne glisse au millieu de terrain, mais c'était criminel. 

42e:  ARGH la remise trop longue de Katoto alors que Baltimore aurait pu s'offrir un rush prometteur sur l'aile droite, clairement le côté fort des Parisiennes aujourd'hui, alors que Morroni est à côté de ses pompes pour le moment à gauche. 

39e: Le temps fort parisien est retombé. On sent une équipe fragile derrière tout de même, je comprends cette envie de ne pas trop se livrer et d'offrir un troisième but avant le repos. 

35e: Encore Bachmann lancée sur le côté droit qui est pas loin de pouvoir servir Katoto sur un plateau. 24 buts pour la numéro neuf des Bleues cette saison. Propre, même si c'est à relativiser compte-tenu de la faiblesse de certaines opposition en D1. 

32eOH KATOTO LE BUT DE RACCROC TOTAL !!! Un corner qui rebondit de partout et ça se finit par un pointard très opportuniste de notre Pipette Inzaghi à nous. Et bien voilà qui relance totalement cette demi-finale. Parfait. 2-1

29e: MARTENS ENCORE CIKOJFKJDLFKJDFKLKJDKFJDKF !!!! Comment elle peut être abandonnée à ce point au deuxième poteau par Lawrence qui était déjà la rammasse sur le premier but ? On ne va pas se mentir ça commence à sentir très mauvais pour Paris cette histoire

26e: Beaucoup trop de pertes de balles évitables au milieu de terrain. Paredes notamment pas trop dans son assiette il me semble, et la bataille de la possession qui commence à basculer clairement côté barça (55/45)

23e: LE CENTRE DE BACHMANN !!! Ca c'était un joli mouvement initié par Baltimore avec Katoto au relais, mais l'avant-centre tricolore est trop courte ensuite pour couper la passe depuis l'aile droite. Dommage. 

20e: Baltimore qui s'emmêle les pinceaux dans la surface après un bon appel dans l'espace. C'est très moyen avec le ballon côté parisien pour le moment, même si le Barça a reculé d'un cran après le premier but

17e: Pour vous donner une idée de l'affluence. On entend pas mal d'encouragements, ca rajeunit de 2 ans. C'est réservé au foot amateur en espagne, puisque les clubs pros continuent de jouer à huis clos

 

14eOH DÄBRITZ QUI FRAPPE DE LOIN. Ca passe à deux mètres de la lucarne, mais c'est la première frappe parisienne du match. Il faut se remettre dedans-là et arrêter les cadeaux à la relance

11e: Bon on peut aussi mettre en valeur le sens du but de Mertens, parce que sa frappe enroulée à la Titi Henry elle est loin d'être faite sur la prise de balle. Petit filet opposé, tranquille. Bravo

9e: Bon il ne faut pas non plus verser dans le catastrophisme, Barcelone avait aussi ouvert le score à l'aller et les Parisiennes sont bien dans leur demi-finale retour si l'on omet cette erreur d'alignement grossière. 

7e: LE BUT DE MERTENSSSSSSSSSS LA CATA !!!!!! Appel en profondeur, elle semble hors-jeu mais le drapeau ne se lève pas. Grosse erreur d'alignement de Morroni et finition sublime de l'ailière néerlandaise. 

3e: Début de match agréable avec des deux équipes qui se livrent et pas mal de qualité technique, à l'image de ce sauvetage in extremis de Paredes sur un centre fuyant de  Graham Hansen, me semble-t-il. 

1e: ALLEZ C'EST PARTI

11h55: Je vous mets vite fait le résumé du match aller pour ceux qui veulent se rafraîchir la mémoire. Il y avait eu beaucoup d'opportunités de chaque côté

 

11h30: Salut tout le monde, on se met en place tranquillement avec la compo parisienne dans son 4-3-3 habituel

 

 

« On n'avait pas été au niveau d'une demi-finale. On est capables de faire beaucoup plus et beaucoup mieux ». Après le nul un peu heureux du match aller, pendant lequel la gardienne parisienne Edler avait dû faire des miracles. Olivier Echouafni avait donné rendez-vous à ses joueuses dimanche en Catalogne pour aller chercher leur troisième finale de Ligue des champions. Nous y voilà, avec un petit air de foot d'avant, puisque 1.000 supporters auront le droit d'applaudir leurs championnes dans le Mini Estadi Johan Cruyff. Il manquera toujours Diani à Paris, et le rapport de force est défavorable vu le score du match aller, mais tout le monde a bien en tête le renversement de situation en quarts contre les ogres lyonnaises. Il y a la place. Rendez-vous un peu avant midi.