Losc-Montpellier : Le leader lillois s'essouffle mais garde son destin en main dans la course au titre

FOOTBALL Le club nordiste, qui a concédé le nul (1-1) à domicile vendredi contre Montpellier, reste leader de Ligue 1 à cinq journées de la fin

Francois Launay

— 

Luiz Araujo a égalisé à cinq minutes de la fin contre Montpellier
Luiz Araujo a égalisé à cinq minutes de la fin contre Montpellier — AFP
  • Tenu en échec vendredi soir par Montpellier, Lille a évité le pire en égalisant en fin de match.
  • Quoi qu’il arrive, le club nordiste restera leader de Ligue 1 à l’issue de la 33e journée.
  • Mais Paris, Monaco et Lyon peuvent revenir sur les talons du Losc.

Un point de gagné ou deux points de perdus ? Après leur match nul (1-1) vendredi soir contre Montpellier, les Lillois hésitaient entre deux sentiments. Mené au score dès la 21e minute sur un nouveau but d’Andy Delort, le Losc est passé tout près de la catastrophe.

Après avoir touché le poteau et vu plusieurs occasions repoussées par Omlin, le gardien montpelliérain, le leader de Ligue 1 s’est fait de belles sueurs froides. Mais à cinq minutes de la fin, l’égalisation de Luiz Araujo, qui venait d’entrer en jeu, a évité le pire à des Nordistes toujours leaders de Ligue 1 mais sous la pression de Paris, Lyon et Monaco, ses concurrents directs pour le titre, qui jouent tous dimanche.

Lille restera leader à l’issue de la 33e journée

« Est-ce qu’on a laissé filer des points ou est-ce qu’on en a gagné un ? A vous de juger. Nos concurrents devront faire le parcours parfait pour nous passer devant. A l’heure où je vous parle, on a pris un point sur tout le monde. On fera le bilan de la journée dimanche soir », se rassure Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

Si le Losc a encore concédé des points à domicile, où il n’a gagné qu’un seul de ses cinq derniers matchs, le club nordiste restera leader de Ligue 1 quoi qu’il arrive à l’issue de cette 33e journée. Si Paris, Monaco et Lyon peuvent revenir respectivement à un, deux et trois points dans une course au titre palpitante, Lille gardera son destin en main à cinq journées de la fin. « On n’a pas de pression car on fait en sorte de ne pas en mettre mais il y a l’envie de réaliser un exploit », reconnaît le coach du Losc.

Un choc déterminant à Lyon la semaine prochaine

Reste que les Nordistes semblent s’essouffler dans le jeu depuis plusieurs semaines, comme le prouvent leur inefficacité offensive et leur déchet technique. A l’inverse, leur mental en fin de match cette saison (ils ont marqué 15 buts dans le dernier quart d’heure) leur permet de garder la foi pour le sprint final.

De quoi rester confiant avant le choc à Lyon le 25 avril prochain. Un match qui pourrait être un vrai tournant dans une course au titre plus indécise que jamais. Pour une fois qu’il y a du suspense en Ligue 1, on ne va pas s’en plaindre.