OL-PSG : Coup de tonnerre pour les septuples championnes d'Europe, un csc de Wendie Renard envoie Paris en demies… Revivez ce match avec nous

FOOTBALL FEMININ Pourtant vite menées, les joueuses d'Olivier Echouafni l'ont emprté (1-2), ce dimanche à Lyon, et elles affronteront le Barça en demi-finale de Ligue des champions

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Wendie Renard, ici réconfortée par Sarah Bouhaddi, a inscrit un but contre son camp, synonyme d'élimination lyonnaise ce dimanche. JEFF PACHOUD
Wendie Renard, ici réconfortée par Sarah Bouhaddi, a inscrit un but contre son camp, synonyme d'élimination lyonnaise ce dimanche. JEFF PACHOUD — AFP

OL-PSG 1-2 (Macario 4e pour l'OL, Geyoro 25e et Wendie Renard 61e pour le PSG)

Quart de finale retour de Ligue des champions (1-0 pour l'OL à l'aller à Paris)

Match terminé, Paris est qualifié grâce à ses deux buts à l'extérieur

Voici le lien de notre débrief vidéo du jour sur cette rencontre. Encore merci de nous avoir suivis.

 

Le PSG savoure en toute logique cette qualification qui pouvait paraître inespérée sur le papier après le résultat défavorable de l'aller (0-1). Il n'y a rien d'illogique en tout cas à retrouver les Parisiennes dans le dernier carré, face au FC Barcelone. Après leurs cinq sacres européens de rang, ça va faire bizarre aux Lyonnaises de suivre ça à la télévision. La période de trois semaines marquée par le Covid-19 a forcément joué un rôle majeur dans cette prestation insuffisante de la part des partenaires de Wendie Renard. Il leur restera un nouveau choc fin mai contre Paris pour tenter de conquérir un nouveau titre en D1. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment les articles et la vidéo de retour sur ce match d'ici ce soir.

FINITO ici au Parc OL avec un cri de rage énorme de toutes les joueuses parisiennes, qui se sont ruées sur Christiane Endler. Le PSG tient son exploit référence face à l’OL !

90e+3 : Il suffisait de dire ça et miracle de Christiane Endler sur une volée de Melvine Malard à bout portant ! Comment a-t-elle pu avoir un tel réflexe ?????

 

90e : 4 minutes de temps additionnel, et le scénar classiques de joueuses parisiennes s’enfermant près du poteau de corner lyonnais pour faire tourner la montre. Franchement, Paris ne tremble pas du tout là.

83e : Autant vous dire que la tension est à son max sur les bancs. Plus grand-chose à vous narrer sur les dernières minutes, hormis que ça ne sent vraiment pas bon pour l’OL. Malard, puis désormais Kumagai et Bacha sont elles aussi entrées en jeu. Attention à Melvine Malard, qui a été excellente et systématiquement buteuse lors des tours précédents de C1 contre la Juve et Brondby.

77e : Au tour de Baltimore de se mettre (encore) en valeur avec une jolie demi-volée, de peu à côté du but de Bouhaddi.

74e : Olalala Bachmann croque justement la balle de break, et de demies à quasi-coup sûr. Idéalement décalée par Katoto, elle se présente seule face à Bouhaddi mais sa tentative un peu molle ne passe pas entre les jambes de la gardienne lyonnaise. Le suspense reste total, même si l’OL ne semble pas avoir l’énergie pour revenir.

 

71e : La Hilton au féminin, l’inoxydable Brésilienne Formiga (43 ans !) aura encore livré son match en faveur du PSG et est remplacée par Bachmann pour la fin du match.

70e : L’OL semble tout près du point de rupture et c’est Cascarino qui doit revenir pour signer un tacle rageur devant Diani, à nouveau dangereuse en pleine surface.

66e : Entrée de deux taulières côté lyonnais pour tenter de sauver la maison, à savoir Le Sommer et Henry, à la place d’une Nikita Parris hyper discrète aujourd’hui en attaque, et d’une Amel Majri loin de son meilleur niveau (le contrecoup du Covid-19 ?).

61e : Couuuuuuuuup de tonnerre ici avec le deuxième but parisien ! Majri défend hyper mal sur une ouverture parisienne et se retrouve lobée par le rebond. Diani hérite du ballon et centre devant le but pour Katoto. Wendie Renard, si souvent déterminante en Ligue des champions, s’arrache et dévie ce ballon dans son propre but, en devançant Sarah Bouhaddi médusée. L’image symbole d’une fin de règne pour l’OL de Wendie Renard ?

 

56e : Centre de Diani et première opportunité en seconde période pour Katoto, qui écrase un peu sa volée. Bouhaddi devrait avoir des parades plus déterminantes à effectuer que celle-ci dans les 40 prochaines minutes.

52e : L’entame lyonnaise est un peu plus rassurante. Jolie orientation du jeu par Egurrola, et ça se conclut par un centre assez dangereux de Cascarino qui passe devant tout le monde. Endler s’en sort en fin de compte assez sereinement.

Ça repart ici, aucun changement de joueuse à signaler. Et Paris y croit logiquement plus que jamais.

 

Ouh la, le précédent post a mal vieilli, après ce 3e but d’Icardi at the buzzer.

Alors que les deux virages du Parc OL viennent d’allumer une centaine de fumigènes et de brandir un tifo à l’effigie de Romain Hamouma en apprenant en direct l’égalisation stéphanoise (2-2) au Parc des Princes. Crédible, n’est-il pas ?

C’est la mi-temps ici, et l’OL est quand même dans une sacrée galère, malgré l’ouverture du score rapide de Macario (3e) et son but d’avance, synonyme jusque-là de place dans le dernier carré. Cette deuxième période s’annonce haletante, croyez-nous. On vous laisse quelques minutes, avec en bonus un portrait de la jeune buteuse lyonnaise, sur qui le club mise beaucoup pour l’avenir, à commencer par Jean-Michel Aulas.

 

45e : Carpenter et Egurrola perdent tour à tour des ballons chauds, mais Buchanan et Majri sauvent le coup derrière.

39e : Les passes à hauts risques (et manquées) de Majri et Macario, c’est quand même quelque chose. Cet OL est incapable de mettre sereinement le pied sur le ballon.

36e : A l’image de Marozsan qui vient de se faire mystifier très facilement par Baltimore, l’OL n’y est absolument pas dans les duels sur cette première période.

31e : On n’a pas vu la moindre micro-occase côté lyonnais depuis le but de Macario. Plus grave encore, il n’y a pas la moindre maîtrise dans le jeu, et les attaques placées dans le camp parisien se comptent sur les doigts d’une main. Au vu du cluster de Covid-19 des dernières semaines, ce n’est pas garanti du tout que cette tendance s’inverse en deuxième période.

29e : Au tour de Baltimore de tenter sa chance de loin pour le PSG. Le ballon file certes au-dessus mais on sent ce PSG sur une belle séquence d’euphorie, et déjà prêt à renverser cette double confrontation en première période.

25e : Buuuuuuuuuut parisien, voilà le PSG récompensé de son excellent quart d’heure ! Grace Geyoro trompe Bouhaddi d’une superbe frappe, excentré côté droit, en pleine lucarne. Juste avant Buchanan avait dû s’interposer devant Katoto, qui se présentait au duel après une relance manquée de Wendie Renard. Le PSG n’a plus besoin que d’un but pour se qualifier.

 

21e : Katoto se joue de Carpenter en pleine surface. Son centre en retrait est vivement taclé par Damaris Egurrola, pas si loin que ça de donner un penalty au PSG pour cette intervention in extremis dans les pieds de Diani. Ça pousse sévère côté Paris.

14e : Et encore une grosse occase parisienne sans trouver la faille ! Baltimore effectue un centre impeccable là aussi de la gauche. Cette fois, c’est Katoto qui surgit au premier poteau malgré le marquage de Renard. Son puissant coup de tête file au-dessus. Malgré les deux buts d’avance sur la double confrontation, c’est loin d’être bouclé, cette qualif lyonnaise pour les demies, vous l’aurez compris.

11e : Nouveau gros coup de chaud sur le but de Bouhaddi : Perle Morroni réalise un centre royal depuis son aile gauche, Diani devance Karchaoui au duel mais sa tête plongeante finit de très peu à côté de la gardienne lyonnaise, battue sur le coup. Dites donc, la réaction parisienne est impressionnante après ce coup dur d’emblée.

8e : Enorme réaction du PSG ! L’Allemande Sara Däbritz file défier Sarah Bouhaddi. Elle l’évite parfaitement mais elle s’excentre un peu sur le coup. Sa frappe heurte le poteau droit lyonnais. On sait déjà qu’il n’y aura pas de prolong, mais on sait aussi qu’on a un super début de match, bien plus emballant que les derniers OL-PSG.

4e : Ouuuuuuuh le coup de tonnerre, déjà un but lyonnais pour la jeune Américaine Catarina Macario ! Super ballon de Majri dans le dos de Lawrence. Delphine Cascarino s’infiltre dans la surface mais elle est reprise par Ashley Lawrence au moment de défier Endler. Malheureuse, la Canadienne sert sur un plateau… l’attaquante lyonnaise Catarina Macario, toute heureuse d’inscrire son premier but avec l’OL au meilleur moment possible (1-0).

 

1re : Première belle percée d’une Ellie Carpenter tranchante, avec à la conclusion un centre coupé tranquillement par Christiane Endler.

C'est parti ici !

13h45: Nous voilà au Parc OL comme prévu pour cet avant-match. A noter que le PSG a un peu fait monter la sauce sur ses réseaux aujourd'hui.

 

13h10 : Le PSG part avec plus de certitudes mine de rien, grâce à son équipe du jour, où la triplette offensive Baltimore-Diani-Katoto est notamment en pleine forme. A très vite les amis.

 

13h05 : Les compos sont déjà tombées, avec une surprise de taille au milieu pour l’OL, puisqu’il n’y a aucun profil défensif expérimenté type Saki Kumagai et Amandine Henry, toutes les deux sur le banc. Le Covid-19 a peut-être joué un rôle dans ces choix de 11 de départ. La jeune recrue espagnole Damaris Egurrola (21 ans) va vivre sa première titularisation dans un rendez-vous majeur, aux côtés d’une Dzsenifer Marozsan au profil bien plus 10 que 6 dans l’esprit. 4-2-3-1 très osé de Jean-Luc Vasseur donc, avec devant ce duo Cascarino, Macario et Majri, et Parris en pointe.

 

13 h : Pour vous plonger gentiment dans la rencontre, on vous propose une interview bien rafraîchissante d’Ellie Carpenter, la jeune latérale australienne de l’OL, qu’on a réalisée il y a un mois avant la « finale » de D1 entre les deux adversaires du jour, finalement reportée à une date pas encore fixée.

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! En attendant de retrouver bientôt les Lyonnaises et les Parisiennes pour une véritable finale de D1, on va avoir la chance d’assister à leur indécis quart de finale retour de Ligue des champions ce dimanche. Petit rappel de la situation : quintuple champion d’Europe en titre, l’OL a certes pris un sérieux avantage en l’emportant (0-1) à l’aller, le 24 mars au Parc des Princes, grâce à l’inévitable Wendie Renard. Mais ce jour-là, le PSG aurait mérité un meilleur résultat. Et surtout, Lyon a été forcé de faire reporter le match retour (prévu le 31 mars) en raison d’un cluster de Covid-19 dans ses rangs. Si bien que 15 joueuses et membres du staff ont été positifs au coronavirus ces dernières semaines, que le groupe n’a pas disputé le moindre match officiel depuis, et qu’il n'a pu reprendre l’entraînement collectif que vendredi. Autant vous dire qu’on ne sait pas trop à quoi s’attendre côté lyonnais pour cette énorme affiche.

>> Pour vibrer avec nous devant cet OL-PSG au féminin, rendez-vous par ici dès 13h45, avec un coup d’envoi à 14 heures…