Bayern-PSG : L'énorme exploit des Parisiens grâce à un Navas monstrueux et un Mbappé délicieux à revivre en direct (2-3)

FOOTBALL Paris dispute son quart de finale aller de C1 contre son tourmenteur de l'été dernier

J.L.

— 

Chevauchée de Kylian Mbappe dans la neige bavaroise.
Chevauchée de Kylian Mbappe dans la neige bavaroise. — Matthias Schrader/AP/SIPA

 

Allez, je vais me pencher sur les notes que je vous mettrai dans ce live d'ici une grosse demi-heure. Merci de m'avoir accompagné, on a vibré comme des gosses. Bonne nuit tout le monde. 

Kylian Mbappé: «C'est une super performance collective avant tout. On n'est qu'à la mi-temps, on a souffert, mais on a souffert en équipe on a été solides, ona réussi à eur faire mal sur nos points forts; Mais il faut penser à Strasbourg samedi qu'on ne peut pas négliger. J'aime ce genre de matchs, ça m'a toujours souri, mais je suis pas là pour me cacher, j'aime ce genre de matchs, j'aime être décisif; Le coach voulait que ferme les lignes de passe de Kimmich et que je fasse travailler le Bayern dans la profondeur parce qu'ils n'aiment pas ça. il faudra attaquer le retour avec confiance. »

Julian Draxler : «Je crois que le résultat est très bien. Pas facile de gagner ici, on a souffert, on a travaillé tous ensemble, tout le monde a couru. On a vu la qalité du Bayern. On sait que c'était que le premier match, on va continuer à travailler. Les derniers temps j'avais un peu joué, aujourd'hui 90 minutes, c'était bien pour moi, très important de rentrer à Paris avec ce résultat. Le retour sera encore très difficile. Là on est KO, on va rentrer à Paris et après on va faire un plan pour le retour»

Colin Dagba au micro de RMC : «C'était un match compliqué sur le papier. on a été solidaires, leu deuxième but ne nous apas destabiliés, on a su aller chercher ce troisième but. On a beaucup parlé sur le placement défensif à la mi-temps. Navas nous fait beauocup de bien, mais il faut faire ausis le taf pour qu'il ait moins de ballons à arrêter. Il va falloir rester concentréés, faire beaucoup de courses, c'est le collectif qui paiera au match retour»

OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII C'EST FAIT

90e: CA VA LE FAIRE MESDAMES. CA VA LE FAIRE MESSIEURS. CA VA LE FAIRE LES ENFANTS. CA VA LE FAIRE. 

88e: Toute la Bavière qui sse rue sur l'arbitre espagnol pour réclamer un penalty après que Herrera semble faire une grosse mimine emporté par son élan. Mais il préfère mettre un jaune à Choupo. On préfère ça. 

85eALABAAAAAAAAA MAIS COMMENT ELLE NE RENTRE PAS CELLE-CI ??? L'Autrichien n'en crois pas ses yeux et nous non plus. Choupo l'avait décalé nickel chrome. Le Bayern pas loin de subir sa premère défaite en C1 depuis un siècle

82e: Je n'y aurais pas cru mais je sens poindre une forme d'impuissance physique chez les joueurs bavarois. Coman notamment commence à s'épuiser à force d'aller chercher les one to one face à Dagba. 

78e: Mbappé je sais pas s'il va encore nous sortir un cours de philo sur osn avenir ce soir, mais il a pris 30 patates de plus. Va falloir que Flo Pe lâché la moitié du PIB de Castilla La mancha pour venir nous le voler. 

75e: Choupo hord-jeu de deux mètres ? Keylor s'en fout, il sort vainqueur du face-à-face quand même. La makina du Costa Rica. 

72e: Le grand coup de savate de Kean qui vient de remplacer DI Maria. Le PSG est redescendu de 20 mètres et le Bayern ne fatigue pas. Les gars se font punir mais ils continuent de sortir des tranchées en chantant. 

70e: Navas encore attentif pour jaillier dans les pieds de Coman. Je vois pas ce qui peut arriver aux Parisiens ce soir. Ils sont en train de dégoûter le Bayern sur l'efficacité. 

68e: Un modèle de contre-attaque au départ. Draxler revient intérieur, lance angelito qui prolonge sur Mbappé, et puis le talent du Français. On croit qu'il va viser le petit filet opposé et il ferme son pied au dernier moment. Neuer ne bouge pas d'un centimètre. 3-2. 

67e: KYKYYYYYYYYYYYYYYYYY DONNEZ-LUI LES DIX PROCHAINS BALLON d'OR ON N'EN PARLE PLUS

63e: 23 tirs pour le Bayern. Une machine de guerre cette équipe. L'impression d'avoir passé une heure dans une moissonneuse-batteuse, et je suis juste un téléspectateur

60e: Quel bonbon de Kimmich....Et voilà le Bayern est revenu dans le match alors que Paris sortait un peu mieux la balle avec Neymar. Et il reste encore une demi-heure à souffrir. 

59eNOOOOOOOOOOON LE MARQUAGE ?????? MULLER QUI PLANTE TOUT SEUL DE LA TÊTE SUR COUP-FRANC

55e: LA vitesse supersonique de ce une deux entre Kimmich et Sané encore. heureusement que l'ex de Man City préfère centrer sur son mauvais pied. 

53e: SECOND POTEAU PAVVVVVVVVVAAAAARD. Et Navas qui se déploie comme un chat agora. Le gardien costa-ricien venait de se relever après avoir sorti une frappe d'Alaba

51eNEUEEEEEEEER QUI GAGNE SON DUEL !!!! Neymar avait arraché ce ballon après une chute pas claire de Kylian, mais le gardien allemand a enfin justifié sa réputation en sortant le ballon du pied. 

50e: Ah ben tiens j'en dis du bien et il semblerait que le Ney se soit pété à l'adductuer sur la passe. Incroyable le bilan sanitaire ce soit faut me reconfiner l'Allemagne illico là Anguela. 

48e: Les boulevards dans le dos de Boateng....dommage que Draxler ne démarre sa course un peu tôt sur cette nouvelle ouverture magique du Ney, qui fait un gros match ce soir en dix

46e: On repart avec un nouveau changeent parisien. Mitchell Boulanger à la place d'Abdou Diallo, dans doute lui touché quelque part. Je sais pas si cinq changement par équipe ça va suffire ce soir

Mi-temps. On en a pris plein les mirettes. Grand match de foot. Paris prend un bouillon pas possible, mais Paris a marqué les deux fois où il a dépassé le milieu de terrain. A moins d'en prendre cinq en 45 minutes, ça sent la bonne opération

44e: Navas qui stoppe le 54e tir bavarois de la soirée. Omeyer apprécie devant sa télé. Globalement Paris défend quand même un peu mieux depuis un quart d'heure. 

42e: Les replis défensifs de Di Maria, c'est entre le génie et le foutage de gueule. Faudrait pas que des grandes oreilles passent trop près du banc de POchettino sinon elle vont finir collées au vestaire.

40e: Ca tombe comme des mouches côté Bayern. Au tour de Sûle de nous quitter sur le champ de bataille. Entrée de boateng, on n'y perd pas trop au change ça va. 

38e: Ca devient une patinoire dans la zone de Neuer. Ce qui est une mauvaise nouvelle dans le sens où c'est l'inverse dans 20 minutes. 

36eLE BUT DE CHOUPO EVIDEMMENT C'ETAIT ECRIT DE DIOU. Centre délicieux de Pavard, Danilo aux fraises au marquage. Bon un moment à force de concéder autant d'occasions, tu finis par craquer. Logique. 

33e: Bon on a à peine le temps de se poser, mais c'est tout bon ce scénario. Le deuxième but a coupé les jambes bavaroises. Navas ne voit plus un ballon depuis dix bonnes minutes. 

30e: C'est Herrera qui le remplace, donc Danilo dans l'axe avec Presko j'imagine. Flick perd aussi un soldat sur blessure avec Goretzka. C'est Davies qui rentre, avec Lucas qui va glisser dans l'axe. 

28e; Un caviar de Neymar du gauche pour son capitaine oublié au marquage après un coup-franc renvoyé dans l'axe. Marqui est sur une jambe, il va céder sa place, mais il met le plat du pied qui va bien avant de sortir. Ce match c'est X Files. 

27eMARQUINHOS LE DEUXIEME OCEANS FIFTEEN LE HOLD UP DU MILLENAIRE

25e: Oh Choupo encore tout seul sur ce corner qui croque un truc monstrueux. J'ai pas assez de doigts pour vous raconter le nombre de frayeurs dans la surface parisienne. 

22e: Les Parisiens ont un mal de chien à garder le ballon plus de 10 secondes. Les vagues rouges reviennent sans cesse, c'est Stalingrad à l'envers. Navas va pas pouvoir retarder l'inéluctable pendant des heures. 

19e: Il va tourner à la pause avec des stats de gardien de hand pépère. Là c'était un plongeon Ave Maria sur une tête dans les six mètres de Goretzka. Pouah c'est dur pour le PSG

18e: NAVAS IL AIMANTE TOUS LES BALLONS ON DIRAIT MON FRIGO COLLEZ LUI L'AGENDA DE LA SEMAINE IL LE GARDE 

16e: Les Allemands ils balancent des ogives dans la surface comme si c'était Lewandowski en pointe. Evidemment Choupo fait ce qu'il peut mais c'est pas la même bande son. 

14e: Enfin un mini temps-mort dans ce match de fous furieux. La neige commence à tenir, Neymar prend des balayettes dans tous les sens, si on part pas sur une soirée de légende, j'y connais rien au foot (c'est le cas)

12e: LE DEUXIEME ???? NAAAAAAAAA HORS-JEU ????? Draxler avait bombardé Neuer de près mais Mbappé était hors-jeu d'un poil de yak sur le premier appel en profondeur. 

9e: OH MULLER SUR NAVAS LE MIRACLE. Le Bayern met tellement de nombre dans la surface c'est une métaphore usée mais je suis désolé c'et un blitzkrieg en règle. Ce qui veut dire qu'il y a la place de leur faire mal dans le dos. 

7e: Dans le mur. Merci Kimmich. Ca tombe dru mais c'est un début de match de rêve pour le PSG. Par contre la dernière fois que j'ai vu le Bayern c'était mené 2-0 contre le Borussia à la 20e, ça a fait 3-2 à a fin. Pas d'enflammade. 

6e: Bordel on n'a pas le temps de niaiser ce soir. Le bayern attaque à douze et se procure un coup-franc beaucoup trop bien placé à 10 mètres en face. Ca pue ca pue ca pue

5e: Le contre de l'espace après cette occasion allemande, Neymar transperce l'axe du Bayern et décale Mbappé qui envoie une sacoche sur Neuer qui fait une énorme cagade, il faut bien le dire, en laissant passet la balle entre ses jambes. PFIOU

4eOH MBAPPE QUI MARQUE C'EST DEJA N'IMPORTE QUOIIIIIIIIIIII

3eCHOUPO SUR LA BARRE

2e: Ah oui donc c'est déjà la panique dans la surface parisienne, après une charge sabre au clair de Lucas Hernandez. Navas la met en corner. 

1eC'EST PARTI POUR CE KLASSIKER EUROPEEN

20h58: Le PSG avec le même maillot que sa majedté George Weah en 1995. LES BONS SIGNES OU ON PEUT

 

20h55: Ah au fait, on connaît le verdict pour Neymar après son carton rouge stupide de samedi contre Lille. Trois matchs, dont un avec sursis. Le Brésilien ne s'en sort pas si mal.

20h50: Les dernières photos de l'échauffement. Ca neigouille un peu, mais rien de bien méchant

 

20h40 : Choupo-Moting en pointe, la cote de l’ancien Parisien qui devient bourreau est à combien ce soir ?

20h35 : Il neige, il fait -50, tout le monde va avoir envie de courir pour pas crever de froid. Un bon point pour le PSG? 

20h25 : Pas mal du tout cette itw de Mbappé diffusée à l'instant par les confrères de RMC Sport. On doit pas s'emmerder avec Kyky dans une discussion d'une heure.

20h15: On arrive un peu plus tôt que prévu avec les compos!

Bayern Munich: Neuer - Pavard, Süle, Alaba, Hernandez - Kimmich, Goretzka - Sané, Müller, Coman - Choupo-Moting

Paris SG: Navas - Dagba, Marquinhos (cap), Kimpembe, Diallo - Danilo, Gueye - Di Maria, Neymar, Draxler - Mbappé

20h: Petit point météo. Voilà ce qui tombait à midi en Bavière. Ca s'est calmé depuis mais on annonce des températures négatives et dee bourrasques pour ce soir; Miam.

 

20h: Avant de prendre l'antenne avec la composition des équipes, je vous mets un peu de lecture maison pour monter en puissance tranquillement avant 21h

 

20h: Salut les minutos et les minutas !!! J'espère que vous êtes chauds patate et que vous avez pas chopé le covid comme votre liveur préféré qui du coup fera ça de son lit avec une tisane et des dolipranes. 

Les expulsions à la noix, les huit défaites en L1, l'absence cheloue de Verratti pour un deuxième Covid en deux mois, l'incertitude autour du contrat de Mbappé, tout ça ne compte plus ou presque. Le PSG est là où il doit être, au pied de la montage. Six matchs pour enfin remporter la Ligue des champions, en commençant directement par l'Everest. Le champion en titre bavarois, l'équipe la  plus impressionnante du plateau, en dépit de quelques trous d'air en février et du forfait de son arme atomique Lewandowski. Le Bayern faisait aussi peur en août, si ce n'est plus, et Paris n'avait pas été si loin, finalement. Un plat du pied mieux ajusté de Mbappé, et on se raconterait peut-être une autre histoire. L'heure de la revanche a sonné. Soyez bons.

 

>> Rendez-vous à partir de 20h30 à l'Allianz Arena. Préparez vos moufles, il paraît qu'il neige.