ASSE-OGC Nice : Les Aiglons ont profité de cadeaux de Moulin et Sow pour l’emporter à Saint-Etienne… Revivez ce succès (1-3) pas si maîtrisé avec nous

FOOTBALL Les Niçois ont assuré l’essentiel en profitant de la jeunesse et de la fébrilité de Stéphanois très diminués ce dimanche dans le Chaudron (1-3)

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Pierre Lees-Melou a ouvert le score ce dimanche dans le Chaudron en faveur des Niçois. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Pierre Lees-Melou a ouvert le score ce dimanche dans le Chaudron en faveur des Niçois. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

ASSE - OGC Nice 1-3 (Aouchiche 57e pour Sainté; Lees-Melou 8e, Gouiri 30e et Maolida 90e+2 pour Nice)

MATCH TERMINE

Allez les amis, on vous laisse sur cette victoire niçoise (1-3), qui aurait très bien pu virer au nul au vu de la seconde période. Métamorphosés après le repos, les hommes de Claude Puel, qui avait un groupe très (voire trop) diminué ce dimanche, ont échoué de peu dans leur remontée de l’après-midi. Leur série de trois défaites et un nul depuis un mois est inquiétante. Mais le défenseur grec Retsos a tout de la bonne pioche et des absents vont peu à peu revenir. Voilou, merci beaucoup de nous avoir suivis cet aprem. On va vous proposer des articles de retour sur cette rencontre pour ce soir et peut-être demain matin sur 20minutes.fr. La bise.

C’est fini ici, Nice s’est donc fait peur mais a raflé une victoire précieuse (1-3) grâce notamment à la fébrilité de Moulin et Sow en première période.

 

90e+2 : Enfin la délivrance pour l’OGC Nice : Ndoye manque sa frappe depuis l’aile droite mais ça se transforme en passe décisive heureuse pour Myziane Maolida. Les deux entrants niçois ont fait la diff, et encore un but d’un joueur formé à l’OL dans le Chaudron !

90e : Fabuleux Niçois qui cherchent à relancer en mode joga bonito y compris dans leur surface alors qu’ils sont fébriles comme pas possible dans cette deuxième période. Evidemment, ça a failli très mal se finir et ça balance en touche derrière.

85e : Magnifique passe lobée en aile de pigeon d’Hamouma, l’homme fort de ce début de saison côté ASSE. Mais Bouanga est vite stoppé par la défense niçoise derrière.

84e : Ah ce coquin d’Amine Gouiri qui gratte une minute pour sortir du terrain en feintant de ne pas avoir vu que Vieira le remplaçait (par Ndoye). Il est là l’esprit derby.

83e : Enorme frayeur pour l’ASSE avec une (nouvelle) sortie aérienne difficile de Moulin, guère protégé par Delerue sur le coup, et dans un deuxième temps Nsoki ne cadre pas une tête assez facile.

79e : Sortie du buteur du jour à Sainté et entrée d’un énième joueur formé au club.

 

76e : Nice ne procède plus qu’en contres (une fois de temps en temps) et c’est franchement dingue qu’aucune sérénité ne se dégage à ce point de cette équipe, même à 2-0 contre une équipe avec un paquet d’absents et donc de gamins.

73e : Enorme mine sur coup franc côté gardien pour Amine « l’OL a bien fait n’imp avec moi » Gouiri mais ça passe à un bon mètre de la lulu de Moulin.

69e : Hamouma est notamment partout dans cette deuxième période. Il provoque un coup franc plein axe et le tire lui-même. C’est parfaitement enroulé mais Benitez s’impose avec une claquette très sûre au-dessus.

66e : Légère poussette de Danté en pleine surface de réparation sur Hamouma, parti à la limite du hors-jeu, mais pas de penalty, ni pour Amaury Delerue ni pour l’équipe VAR. Ça pouvait se siffler honnêtement. En tout cas les Niçois sont sans réaction alors qu’ils avaient une avance tranquille à la pause.

62e : On n’aurait même pas misé notre abonnement Téléfoot dessus mais l’ASSE montre un tout autre visage maintenant. Un énième espoir du club sans nom sur le maillot, le milieu Lucas Gourna-Douath (17 ans), signe d’ailleurs une rentrée tonique à la place de Zaydou Youssouf.

57e : Mais quel match les amis, les Niçois sont contaminés par l’art des boulettes. Benitez saucissonne une passe en retrait tranquille de Bambu. Hamouma hérite du cadeau et sert royalement bien Aouchiche. 2e but de la saison pour l’ex-Parisien et Sainté reprend espoir (1-2).

 

54e : Trauco et Bouanga amènent un peu de vie dans cette entame… mais Youssouf se manque encore complètement. Lees-Melou en profite, se joue facilement de Sissoko et enchaîne une lourde frappe des 20 m Ça passe quand même assez nettement à côté du but de Moulin.

46e : Ça repart comme ça s’était fini… avec une erreur de Youssouf qui sert mal en retrait Moulin. Celui-ci, guère rassurant aujourd’hui vous l’aurez compris, s’arrache pour devancer Gouiri qui traînait encore par là. On vous voit avoir déjà envie de zapper ce live, supporters stéphanois. Soyez forts, accrochez-vous.

C’est reparti ! Deux changements directos à la mi-temps côté ASSE : Jean-Philippe Krasso, débarqué d’Epinal (N2 cet été) et invisible en pointe sur cette première période, est remplacé par Denis Bouanga. Le probable meilleur joueur des Verts pourra-t-il changer le fil de ce match ? Derrière, Miguel Trauco remplace le pauvre Saïdou Sow, qui risque d’être marqué encore plus que Krasso par sa première titularisation en pros.

C’est fini ici pour cette première période, les boulettes de Moulin puis Sow ont contribué à vite mettre les Verts dans la panade (0-2). On voit très mal la bande à Claude Puel inverser la tendance.

44e : Enorme Retsos encore, qui intercepte, déborde avec beaucoup d’aisance/élégance sur son aile gauche et transmet parfaitement à Monnet-Paquet. Titularisé pour la première fois depuis sa (seconde) grave blessure au genou, l’ancien Lorientais tergiverse un peu et ne cadre pas. Peut-être la plus grosse occase de Sainté sur cette première période.

40e : Zéro réaction véritable des Stéphanois, hormis Retsos qui montre de vraies bonnes intentions. Dur de ne pas être d’accord avec ce constat.

 

30e : Pfiouuuuuuuuuuu le but casquette im-pro-ba-ble ! Centre de Lotomba sans vrai danger. Le jeune défenseur stéphanois Saïdou Sow (18 ans, le 72e joueur utilisé par Claude Puel sans avoir son nom sur le maillot depuis le début de la saison) veut la laisser passer tranquillement pour Moulin mais il se loupe en la touchant du pied. Ça ricoche sur Moulin médusé et Amine Gouiri, en opportuniste, marque dans le but vide. Première période cauchemardesque pour l’ASSE (0-2) !

26e : Le jeune défenseur grec Retsos est intéressant, il n’hésite pas à se projeter et ça ne fait pas de mal aux Verts vu cette entame à l’envers.

21e : Ouuuuuuh énorme coup de chaud encore pour l’ASSE : Absolument seul dans la surface stéphanoise sur un joli centre de Lotomba, Gouiri smashe sa tête mais Moulin est à la parade. Le gardien des Verts s’interpose aussi dans la foulée sur Lees-Melou. Très grosse balle de break pour les Niçois, bien plus tranchants que Sainté devant.

18e : L’ASSE revient pas mal mais ça ne se concrétise pas en véritables occases jusque-là.

12e : L’ouverture du score de Lees-Melou a bien mis le feu à ce début de match. Retsos sauve désormais les Verts du break en signant un tacle parfait sur Gouiri, qui se présentait en un contre un face à Moulin (vraiment fautif sur le but au vu de son manque de jump et de maîtrise pour dégager ce corner).

11e : Grosse réaction stéphanoise avec une puissante tentative de Zaydou Youssouf depuis l’aile gauche. Mais Walter Benitez dévie sereinement en corner.

8e : Buuuuuuuuuut niçois : il ne s’était pas passé grand-chose jusque-là mais sur un renvoi du poing manqué de Jessy Moulin dans l’axe après un corner du Gym, Pierre Lees-Melou, qui traîne aux 18m, balance une demi-volée qui tape le sol avant de filer dans la lucarne stéphanoise.

4e : RAS dans ce début de match. A noter par contre la pensée avant le coup d’envoi de tous les joueurs de l’ASSE pour leur partenaire Yvann Maçon, gravement blessé au genou lundi avec les Espoirs, et d’ores et déjà forfait pour toute la saison.

 

C’est parti par ici avec un petit message du kop nord de Geffroy-Guichard à destination de Mediapro ce dimanche !

 

16h52 : Pour l’OGC Nice, il manque beaucoup d’atouts offensifs comme prévu, mais la doublette Rony Lopes-Amine Gouiri a clairement de la gueule tout de même.

 

16h48 : Voici la présentation des Verts pour cet aprem, avec un paquet d’absents, et la présence étonnante de Denis Bouanga sur le banc en prime. A noter la première en défense centrale pour le Grec Retsos, recruté au bout du mercato.

 

16h45 : Hello tout le monde, on se retrouve comme prévu dans le Chaudron pour ce match indécis et plutôt alléchant.

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Supporters stéphanois, on vous imagine bien marqués par le mois écoulé, avec trois rencontres de Ligue 1 sans succès (dont deux revers), le transfert tardif de Wesley Fofana à Leicester, les échecs de prêts pour William Saliba et M’Baye Niang et la grave blessure​ au genou droit synonyme depuis mercredi de fin de saison pour Yvann Maçon. Ça ne va pas être évident de mettre fin à cette spirale de la lose face à d’ambitieux Niçois, à égalité avec l’ASSE (7e et 8e avec 10 points), avant le match de ce dimanche (17 heures). On aurait notamment été curieux de voir la première apparition avec les Aiglons de Jeff Reine-Adélaïde, prêté par l’OL dans les ultimes heures du mercato. Mais celui-ci est encore blessé, tout comme Kasper Dolberg, Alexis Claude-Maurice et Youcef Atal, ce qui prive Patrick Vieira de sacrées munitions offensives.

» Pour vibrer avec nous devant cet ASSE-OGC Nice, rendez-vous par ici dès 16h45, en direct du stade Geoffroy-Guichard, avec un coup d’envoi à 17 heures…