Calais pris au piège de Grande-Synthe

— 

L'arroseur arrosé. Finaliste en 2000, quart de finaliste en 2006, Calais, ne fera plus parler de lui en Coupe de France cette saison. Car cette fois, c'est bien le Crufc qui a fait les frais de la magie de la Coupe de France. La formation de National a été sortie par Grande-Synthe (1-1, 4 tirs au but à 2), qui évolue trois divisions plus bas. Ce sont pourtant les hommes de Sylvain Jorre qui avaient ouvert le score au coeur de la première période des prolongations. Mais les Synthois ont su renverser la tendance. Un club de Ligue présent en 16es de finale de la Coupe de France, c'est un exploit particulièrement rare, à peine cachée par la performance du voisin dunkerquois. « On est un club de quartier, d'habitude, il y a 100 personnes pour nous voir, là, ils étaient 2 000, c'est fort », sourit Pascal Langlois, le coach de Grande-Synthe. Au prochain tour, c'est Grenoble qui viendra défier le petit Poucet régional. Une rencontre qui pourrait se dérouler au Stade de l'Epopée de Calais.

A. M.