Sainz et Despres tapent du poing

DAKAR Toute la deuxième étape entre Santa Rosa de la Pampa et Puerto Madryn...

M.Go.

— 

Les Espagnols Isidre Esteve Pujol, à moto, et Carlos Sainz, en voiture, ont pris le commandement du Dakar-2007 après les Portugais qui avaient dominé les deux premières étapes disputées chez eux.
Les Espagnols Isidre Esteve Pujol, à moto, et Carlos Sainz, en voiture, ont pris le commandement du Dakar-2007 après les Portugais qui avaient dominé les deux premières étapes disputées chez eux. — Damien Meyer AFP
Sainz se rebelle, Chicherit a le feu. En moto, les battus de samedi se vengent (un peu). Dakar2009

De notre envoyé spécial à Puerto Madryn

Tous les articles Dakar sont ici


AUTO

La perf
On l’attendait samedi et c’est finalement dimanche que Sainz a frappé. L’Espagnol a remporté la deuxième étape du Dakar (sa 10eme victoire d’étape sur le rallye) en imprimant un rythme de fou à l’avant. Il devance de 1’14 le Français Stéphane Peterhansel (Mitsubishi) et de 1’56 le Sud-Africain Giniel de Villiers (VW). L’ancien spécialiste du WRC fait coup double puisqu’il s’empare de la tête du général avec 2’19 d’avance sur son coéquipier de Villiers (Peterhansel et Alphand sont 3e et 6e). Avec une deuxième partie en hors piste, cette étape (la plus longue du rallye : 837 km dont 371 km de spécial) signe le retour des vieux grognards comme Peterhansel. «C’est unespéciale un peu plus technique avec du hors piste. On a commencé à tourner un peu. C’était beaucoup plus intéressant que samedi», a témoigné à l’arrivée le tenant du titre. A noter également que cette étape confirme la suprématie attendue de Volkswagen et Mitsubishi qui truste les 5 premières places de l’étape et 5 des 6 premières places du général

Le classement auto est ici


Le fou furieux du jour


Samedi, Guerlain Chicherit s’est mis sur le toit. Arrivé dernier à la 168e place de la première étape, il est reparti ce dimanche en dernière position, dans la poussière et le trafic. Malgré ces conditions de furieux et après avoir raté un way point qui lui a coûté 5 minutes, il a réalisé le 15e temps. Certains ont dû voir passer un avion.

MOTO

La revanche du perdant

Le Néerlandais Frans Verhoeven (KTM) a signé sa première victoire de spéciale sur le Dakar, 41" devant… Cyril Despres (KTM) et 1’04 devant le Tricolore David Frétigné (Yamaha). Samedi, le Français avait connu les pires ennuis à cause d’un pneu déchiré qui lui avait fait perdre plus de 40 minutes sur Marc Coma. Les rôles se sont inversés et Coma a perdu plus de 12’27’’ sur le vainqueur de l’étape à cause d'un problème de radiateur. Despres lui reprend près de 12 minutes et pourtant il a passé une sale journée. «Je suis arrivé dans la pampa et là j’ai pris une micro herbe, même pas la taille d’une bouse de vache et je suis parti en tonneau vers l’avant. Encore une journée de merde», a-t-il maugréé à l’arrivée. Au général, l’Espagnol Marc Coma (KTM) conserve la tête du rallye, avec désormais 13’47 d’avance sur le Néerlandais Verhoeven.

Tout le classement moto est ici


Les galères du jour

Entre les portions de fesh-fesh (une sable tres fin que l'on appelle Guadal ici) où ils ne voyaient pas grand chose et une portion de sable pas longue mais très piégeuse, certains motards amateurs ont passé une après-midi galère. «Il y en avait couché à droite, à gauche, il fallait faire très attention», a témoigné le pilote Mitsubishi Stéphane Peterhansel.
Le profil de l'étape

837 kilomètres entre Santa Rosa de la Pampa et Puerto Madryn dont 237 chronométrés. Il s'agit de la plus longue étape du Dakar. La première partie est plutôt roulante sur des pistes alors que la deuxième partie réserve de la navigation avec de la végétation et quelques petites portions de sable.

La google map du parcours est ici