Reims-Lille : Jonathan Bamba refait danser le Losc

FOOTBALL L’attaquant lillois, auteur du but de la victoire nordiste ce dimanche à Reims (0-1), a déjà marqué deux fois en deux journées

Francois Launay
— 
Jonathan Bamba est en pleine forme
Jonathan Bamba est en pleine forme — AFP
  • Jonathan Bamba a marqué le but de la première victoire de la saison du Losc ce dimanche à Reims.
  • Un deuxième but en deux journées pour un attaquant nordiste qui retrouve la confiance après une saison très compliquée.

Un but en 28 journées. Ces statistiques dignes d’un défenseur étaient pourtant bien celles de Jonathan Bamba la saison dernière. Panne d’efficacité, panne de confiance et même divorce avec le public du stade Pierre Mauroy qui l’avait sifflé, l’ex-Stéphanois a connu une année noire. Six mois plus tard, l’eau a coulé sous les ponts et Bamba refait enfin parler de lui en bien.

En deux journées, le joueur de 24 ans a déjà inscrit plus de buts que l’an passé. Buteur lors du match inaugural contre Rennes (1-1), il a remis ça ce dimanche à Reims (0-1) en offrant au Losc sa première victoire de la saison en Ligue 1. Une réalisation qu’il a célébrée en rendant hommage à Chadwick Boseman, acteur américain décédé samedi à 43 ans d’un cancer du colon.

Très frustré par sa dernière saison au Losc

« Monsieur 100 % » des buts lillois va beaucoup mieux et c’est toute son équipe qui en profite. « Jonathan est comme ça depuis la reprise le 11 juin. C’est un joueur qui travaille beaucoup et qui a été très frustré de la saison dernière. Il n’a pas eu des stats très élevées », reconnaît Christophe Galtier, l’entraîneur lillois.

Contrairement à sa première saison au Losc où il avait flambé avec 13 buts et 3 passes décisives, Bamba avait eu beaucoup plus de mal l’année dernière. Le départ de son pote Nicolas Pépé à Arsenal, des performances moins convaincantes et une blessure contractée au championnat d’Europe espoirs l’ont fait douter. Sans pour autant vouloir claquer la porte du club nordiste.

Il n’a pas voulu quitter Lille cet été

« Il m’a confirmé qu’il était hors de question pour lui de quitter le club sans se montrer de nouveau performant sous le maillot lillois. C’est très intéressant pour un coach d’avoir un joueur qui vous tient ce genre de discours. Il force le respect par l’investissement qu’il a dans le travail au quotidien. Quand il est investi comme il l’est en ce moment, c’est un joueur qui peut prendre une grande dimension », se réjouit Galtier.

Un état d’esprit qui lui a permis de rebondir et de s’affirmer après deux journées comme le leader de l’attaque nordiste. Un secteur dans lequel le Losc s’est pourtant renforcé cet été. Mais pour l’instant, ni Jonathan David, ni Burak Yilmaz n’arrivent à s’adapter à leurs nouvelles couleurs. En attendant qu’ils trouvent leurs marques, Bamba est en train de leur montrer le chemin. Le manque de confiance pour un attaquant n’est pas une fatalité.