OL-Dijon : Memphis Depay se fait plaisir avec un triplé d'emblée (4-1)... Revivez les tranquilles débuts lyonnais en Ligue 1 avec nous

FOOTBALL Même privés d'Houssem Aouar, positif au Covid-19, les Lyonnais se sont montrés convaincants ce vendredi en écrasant Dijon (4-1) avec un triplé de Memphis Depay

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay a été le grand bonhomme de l'OL, ce vendredi contre Dijon. Philippe DESMAZES
Memphis Depay a été le grand bonhomme de l'OL, ce vendredi contre Dijon. Philippe DESMAZES — AFP

Allez les amis, on vous laisse sur cette convaincante prestation de l’OL contre un Dijon bien faiblard (4-1). On retiendra notamment le rythme donné par le tandem Caqueret-Guimaraes au milieu, ainsi que la réussite retrouvée de Memphis Depay, auteur d’un triplé ce soir. On craignait de retrouver le Lyon de la saison passée en Ligue 1, on l’avoue, mais les partenaires d’Anthony Lopes ont su surfer sur le bel élan de leur Final 8 à Lisbonne. Voilou, merci beaucoup de nous avoir suivis ce soir. On va vous proposer des articles de retour sur cette rencontre pour demain matin sur 20minutes.fr. La bise.

C’est fini ici sur ce score fleuve (4-1) révélant bien le gouffre entre l’OL et Dijon ce soir. 27 tirs à 6 quoi...

 

On entre dans le temps additionnel et Lyon contrôle tranquillou cette fin de match sans grand enjeu clairement.

85e : Il a des cannes de feu sur sa rentrée Rayan Cherki aujourd’hui. Il enchaîne dribble et frappe du droit à 2000 à l’heure mais Gomis se couche parfaitement pour le priver de son premier but en Ligue 1.

79e : Coaching facile pour Garcia ce soir vue la tournure du match. Il en profite pour relancer Melvin Bard et surtout Joachim Andersen là.

75e : Bien malheureux Moussa Dembélé ce soir, il ne cadre pas une nouvelle fois une belle opportunité de la tête.

73e : Pfiouuuuuu, Maxwel Cornet a quand même les pieds sacrément à l’envers parfois. Il hérite du ballon, après un travail de dingo de Rayan Cherki, à peine gêné par Chafik au second poteau … et il trouve le moyen de rebalancer directos la balle vers l’aile opposée. Pep Guardiola a dû tomber de son fauteuil en comparant cette action à son but à la précision chirurgicale contre City.

70e : Pas vraiment rayonnant dans le jeu ce soir, Memphis Depay s’offre mine de rien un triplé lançant idéalement sa saison. Il est ovationné lors de son remplacement par Rayan Cherki.

66e : Le VAR revient sur un penalty pour l’OL, en sanctionnant Panzo ! Et triplé de Memphis Depay qui balance cette fois une lourde frappe dans l’axe en barre rentrante ! Dijon n’a pas fini de souffrir ce soir.

53e : C’est le siège sur le but de Gomis. Sur un 153e centre venu de la gauche de Maxwel Cornet, Bruno Ecuele Manga rate son intervention et est proche de tromper à son tour son gardien. Dijon s’en sort pas mal.

52e : Dans la foulée, Moussa Dembélé gaspille un bon centre de Cornet (vous nous avez bien lus) en balançant à 8 m une minasse dans le virage nord désert.

51e : Servi par Léo Dubois, Karl Toko Ekambi dévisse sa frappe du droit et ça passe loin du but d’Alfred Gomis. Mais vous l’aurez compris, l’entame est encore 100 % lyonnaise.

C’est reparti par ici. On est curieux de voir si l’OL va vite tenter de tuer tout pseudo-suspense d’emblée, face à un DFCO bien faiblard.

Mi-temps ici au Parc OL, et Dijon a bien pris l’eau sur la fin !

45e+1 : Pouuuuuuuh, Dijon a à peine le temps de remettre le ballon en jeu que l’OL récupère la balle. Toko Ekambi centre et après une belle confusion, Memphis mystifie encore son souffre-douleur préféré Ngouyamsa. En souffrance à Lisbonne, le Néerlandais s’offre un joli doublé ce soir et le match est en train d’être plié.

45e : Nouveau buuuuuuuuuut pour l’OL avec le malheureux Lautoa qui marque contre son camp après un superbe travail de Memphis ayant mystifié Ngouyamsa et centré fort devant le but dans la foulée. Attention, le DFCO est en train de craquer là.

42e : Truc de malade : Maxwel Cornet vient dans la foulée de réussir un centre très dangereux, que Gomis a dû arracher du bout des gants de la tête de Dembélé. Le tout avec en fond sonore un incontournable « Emmenez-moi à Geoffroy-Guichard » de la 42e minute qui n’a pas été oublié, même dans ce contexte.

39e : Et Memphis Depay transforme le peno avec un contrepied impeccable. L'OL est logiquement de retour (1-1) !

37e : Et évidemment, la réponse ne tarde pas : Cornet rate à moitié son contrôle dans la surface mais il parvient à pousser le ballon et se faire percuter par un Ngouyamsa bien naïf. Penalty logique !

36e : « Mad Max » est bel et bien on fire, ça se confirme. Les records vont tomber on vous le dit !

 

33e : Nouvelle alerte sur le but dijonnais, mais Léo Dubois écrase sa reprise au deuxième poteau, et c’est capté tranquillou par Alfred Gomis. Tiens tiens, le gardien du DFCO avait été le héros de son équipe la saison passée lors d’un 0-0 marquant le premier match de Rudi Garcia sur le banc.

27e : Deux coups de chaud coup sur coup sur le but de Gomis. Guimaraes, bien saignant ce soir, vient déjà de tenter sa chance en angle fermé. Le gardien sénégalais du DFCO s’est montré solide. Puis un centre de Memphis a échappé à la défense dijonnaise… mais aussi à Cornet au deuxième poteau.

23e : On vous voit les accros à MPG vous ruer sur Aurélien Scheidler dans votre mercato. Ne nous dites pas que les buts de l’ancien Orléanais, en L2 contre Rodez et Châteauroux, vous avaient échappé la saison passée ?!?

17e : Avalanche de centres manqués du piston gauche lyonnais Maxwel « Pep’s nightmare » Cornet, à en faire pâlir un Layvin Kurzawa lors d’un épique France-Luxembourg.

 

14e : Ouuuuuuh le coup de froid pour l’OL : sur la première contre-attaque digne de ce nom pour le DFCO, Aurélien Scheidler hérite du ballon. Il tente sans conviction sa chance du gauche contre Marcelo. Le Brésilien contre sa frappe mais met environ 2min45 à se relever. Scheidler en profite pour reprendre bien plus puissamment du droit et ouvrir le score à la surprise générale !

10e : Bienvenue dans le Football Vrai, on savoure le premier « Wah l’arbitre, achète-toi un chien » venu de la tribune latérale en face de la nôtre. La fameuse main courante du Parc OL, avec sa capacité de 59.000 spectateurs.

7e : L'entame est clairement lyonnaise avec un nouveau centre de Toko-Ekambi repoussé par Gomis. Légère panique côté bourguignon derrière. 

4e : Bonne frappe de Bruno Guimaraes aux 18 m dans la foulée. Celle-ci finit tout près du poteau gauche de Gomis.

3e : Premier mouvement chaud côté OL avec Memphis Depay qui décale Karl Toko-Ekambi. L’homme à l’interview lunaire de la semaine dans L'Equipe balance un centre fuyant qui échappe de peu à Moussa Dembélé.

C'est parti au Parc OL, avec des petits chants lancés malgré tout.

 

20h55 : Et voici la compo dijonnaise. Vous ne connaissez pas grand monde, avouez-le nous, non?

 

20h50 : Et hop, on attaque avec la compo de l'équipe lyonnaise. On se posait tous la question, et oui, Rudi Garcia n'a pas de souci à l'idée de miser sur un dispositif tactique quasi semblable (3-4-3 ici vs 3-5-2 avant) face à Dijon à domicile que contre la Juve, Manchester City et le Bayern. Un seul changement par rapport au Final 8: Houssem Aouar est donc remplacé par Moussa Dembélé.

 

20h45 : Hello tout le monde, nous voici en place dans un Parc OL sans surprise rempli qu’en tribunes latérales. Les deux virages de supporters sont vides dans cette config à 5.000 places. On commence avec la confirmation par le club de la grosse info du jour côté lyonnais : après un test positif au Covid-19, Houssem Aouar a été isolé et mis en quatorzaine « alors qu’il est totalement asymptomatique », précise l’OL dans un communiqué.

 

20 h : L’incroyable parcours de l’OL a eu des conséquences sur les nouvelles listes des équipes de France révélées hier. Le latéral gauche Melvin Bard et la révélation au milieu Maxence Caqueret font ainsi leur apparition dans le groupe espoirs. Chez les A, Houssem Aouar, étincelant à Lisbonne, a accueilli sa première convocation avec « beaucoup de fierté ». Problème :  d'après L'Equipe, il ne pourra pas honorer ces premiers rendez-vous internationaux, ni même l’OL-Dijon de ce vendredi car il vient d’être testé positif au Covid-19. Sur ce gros coup dur pour les Lyonnais, on se retrouve à partir de 20h45 au stade (je n’aurai pas l’excuse des fameux bouchons lyonnais vu le contexte).

20 h : Bien le bonsoir à tous les 20 Minutos. Voici un peu de lecture pour vous tenir en haleine jusqu’au coup d’envoi. Notre éminent collègue William, qui couvrait le Final 8 pour 20 Minutes, s’est projeté sur cette nouvelle saison à venir pour l’OL, dès le soir de l’élimination contre le Bayern en demie (0-3). On vous laisse découvrir tout ça.

 

Les supporters lyonnais vont sérieusement devoir se mouiller la nuque ce vendredi (21 heures), au moment de se plonger dans une nouvelle saison de Ligue 1. Jamais pour l’OL le break estival n’avait été aussi court, avec neuf jours entre la demie de Ligue des champions contre le Bayern Munich (0-3) et ce match contre Dijon. Jamais non plus un suiveur lyonnais n’aurait imaginé voir Maxwel Cornet couler le Manchester City de Pep Guardiola sur un quart de finale européen. Cette parenthèse enchantée, coincée entre une année médiocre (et écourtée) en championnat (7e), et une autre sans adrénaline européenne donc, et avec des leaders sans doute amenés à partir (Aouar, Dembélé, Depay), est bien de l’histoire ancienne. On va donc vous liver ce soir dans un Parc OL à la folle ambiance (5.000 spectateurs maximum, et ouais, il va falloir apprendre à s’y faire) le retour à l’ordinaire face au DFCO. Dans le camp d’en face, les nostalgiques du Grand Lyon des années 2000 retrouveront Grégory Coupet, Peguy Luyindula et David Linarès, désormais entraîneur des gardiens, directeur sportif et coach adjoint en Bourgogne. Les plus optimistes/rêveurs pourront se dire qu’une folle saison à (enfin) concurrencer le PSG en L1, grâce à un effectif hyper riche pour une année sans compétition européenne, ne se manque sous aucun prétexte ce vendredi.

» Pour vibrer avec nous devant cet OL-Dijon de reprise pour les Lyonnais, rendez-vous par ici dès 20h45, avec un coup d’envoi à 21 heures…