Manchester United : Harry Maguire a cru à un kidnapping lors de son arrestation par la police grecque

FOOTBALL Le joueur des Red devils a été condamné à 21 mois et dix jours de prison avec sursis, avant de faire appel

W.P, avec AFP

— 

Harry Maguire
Harry Maguire — Oli Scarff/AP/SIPA

Harry Maguire va bien, rassurez-vous. Mais le défenseur de Manchester United avoue avoir eu « peur pour sa vie » pendant son arrestation en Grèce, où il s’était battu avec des touristes en boîte de nuit avant d’être impliqué dans une altercation avec des policiers en civil. « J’ai tout de suite pensé que nous étions en train d’être kidnappés. On a dû se mettre à genoux et mettre nos mains en l’air, ils ont alors commencé à nous frapper », a expliqué Maguire à la chaîne de télévision BBC dans son premier entretien depuis son arrestation.

« Ils me frappaient dans les jambes en me disant que ma carrière était terminée : "Plus de football​, tu ne joueras plus jamais" », a-t-il poursuivi, visiblement ému. « A ce moment-là, je me suis dit que c’était impossible qu’il s’agisse de policiers, c’est alors que j’ai essayé de m’enfuir », a ajouté Maguire pour expliquer son attitude à l’égard des policiers grecs.

Maguire a fait appel

Libéré après deux nuits en détention, le défenseur le plus cher du monde a été reconnu coupable de tous les chefs d’accusation : agression contre des représentants de l’État, lésions corporelles, insultes verbales et même tentative de corruption, car il aurait proposé de l’argent aux policiers pour le laisser filer.

Il a été condamné mardi à 21 mois et 10 jours de prison avec sursis, mais a depuis fait appel, ce qui annule le verdict initial, puisque l’appel a été accepté. Il y aura donc un nouveau procès complet devant une juridiction plus élevée.