PSG-Bayern : « Ils savent qu’ils ont besoin l’un de l’autre », c’est la vraie bromance entre Mbappé et Neymar

FOOTBALL Loin d’un plan com’, la relation entre les deux hommes est « fusionnelle », sur le terrain et en dehors

B.V. (avec W.P à Lisbonne)

— 

Réalisé sans trucage
Réalisé sans trucage — 20 Minutes productions
  • En match et pas seulement, les deux stars du PSG apparaissent très proches.
  • Paris à l’échauffement, messages sur les réseaux sociaux… Alors qu’ils auraient pu être rivaux, le Français et le Brésilien ont plutôt choisi d’être complices.
  • Un atout pour le club de la capitale. Et c’est l’ancien Parisien Valdo qui le dit : « Moi, si je suis un défenseur adverse, je dors pas la veille si je sais que le lendemain, il y a Neymar et Mbappé en face »

Souvenirs de bonnes vannes comme Twitter sa(va)it parfois les faire, dans le temps. Après une première saison à jouer ensemble à Paris, à l’été 2018, Mbappé est revenu de Russie avec un titre de champion de monde et un nouveau statut. Juste de quoi moquer un joueur parti d’Espagne pour sortir de l’ombre de Messi pour finalement se retrouver dans celle de la nouvelle superstar du foot français.

C’est drôle, mais loin d’être vrai. La suite a prouvé que le PSG ne peut briller en Europe sans Neymar, et qu’il a été le patron de l’attaque parisienne toute la saison jusqu’à la finale de Ligue des champions, dimanche face au Bayern. Surtout, elle a montré que si Neymar recherchait sans doute il y a quelques années à s’émanciper de Messi, il a développé avec Mbappé une relation qui dépasse l’amitié.

Le Français la décrivait comme « fusionnelle » il y a quelques mois. Invité à en dire plus après la victoire en demie, Mbappé s’est lancé : « Déjà, on est à peu près dans la même tranche d’âge, on partage les mêmes délires en dehors. On arrive à rigoler ensemble, à se dire les choses franchement. On s’apprécie, le courant est passé immédiatement ».

Spontané

Neymar et Mbappé lorsqu’ils arrivent ensemble au Parc déguisés comme dans Casa de Papel, Neymar et Mbappé lorsqu’ils s’envoient des messages d’anniversaires plein de love, Neymar et Mbappé lorsqu’ils arrosent leurs réseaux sociaux de photos complices. Tout près des joueurs depuis plusieurs jours à Lisbonne, l’ancien milieu parisien Valdo a lui aussi remarqué ça : « Ils sont toujours ensemble, ils aiment bien blaguer tous les deux ».

On pourrait évoquer la thèse du plan com’ savamment orchestré par leur entourage et le PSG, les deux stars meilleurs amis sur les abribus mais en fait rivaux dans le vestiaire, comme les rumeurs de l’été 2018 pouvaient le laisser présager. Mais tout, entre eux, semble trop spontané pour l’étayer. Comme lorsqu’ils se filment ensemble, un peu au débotté au milieu d’une après-midi lisboète, pour envoyer un gentil message à Loïck, tout jeune supporter parisien atteint d’un cancer.

Un peu plus d’un an après son titre de champion du monde, Mbappé est d’ailleurs revenu dans une interview à France Foot sur tout ce qui s’est dit à l’époque :

« Quand je suis arrivé à Paris, il n’y avait pas de débat. C’était lui la superstar, que j’étais venu un peu épauler, aider. Il se blesse, rate sa Coupe du monde et moi je la gagne. Et là, commencent à sortir des histoires sur notre prétendue rivalité, sur ma volonté de prendre sa place. J’ai été bouleversé d’entendre tout ça. Quand je suis revenu au Camp des Loges en août 2018, la première chose que j’ai faite c’est d’aller attraper “Ney” pour lui dire : “Tu as peut-être raté ta Coupe du monde… Et tant mieux pour nous. Mais, ici, t’inquiète pas, je ne marcherai pas sur tes plates-bandes […] Je t’assure que je ne veux pas prendre ta place, tu peux la garder. Je suis toujours là pour t’aider. »

Isabela Pagliari, journaliste à Esporte Interativo et proche du « Ney », évoque cette relation humaine avec Mbappé, qui n’est sans doute pas pour rien au confort trouvé par le Brésilien à Paris.

« Ils savent que tous les deux ont leur rôle à jouer et qu’ensemble ils jouent mieux. Ils savent qu’ils ont besoin l’un de l’autre. Ils s’aiment et se respectent beaucoup. Ils sont vraiment amis, ils sortent ensemble à Paris. Ils vont au resto, à des petites fêtes ensemble. Ils ont beaucoup de centres d’intérêt en commun. Mbappé m’a confié un jour qu’ils parlaient anglais entre eux. »

C’était lors d’une interview en janvier dernier, dans laquelle Mbappé n’avait d’ailleurs pas manqué de chambrer son compère. « On parle en anglais mais je parle mieux que lui, je tiens à le dire à tout le monde (rires). Il a progressé, il comprend maintenant un peu le français quand le coach parle ou certains joueurs parlent. On a réussi à développer ça. C’est beaucoup plus facile de parler maintenant tous les deux ».

C’est dans cette même interview qu’il évoquait leur relation « fusionnelle » et racontait qu’avant les matchs, les deux parient sur qui va marquer le plus de buts à l’échauffement. Merci pour la transition Kylian, parlons désormais ballon. Car si la relation technique entre les deux hommes a toujours été évidente, (« on parle tous les deux le même langage footballistique », dit Mbappé), elle n’a pas toujours servi le PSG.

Les deux stars ont parfois donné l’impression de ne jouer que pour leurs stats perso ou, très paradoxalement, à ne se chercher que l’un-l’autre sur le terrain.

Leur coach Thomas Tuchel, dans une conférence de presse d’avant-match au début de l’hiver, racontait cette petite anecdote. « Quand on travaille le jeu de position, ils travaillent toujours ensemble, dans chaque jeu de possession ou à chaque match d’entraînement. Cela donne des automatismes, ils aiment jouer ensemble, ils ont des mouvements typiques qui sont bien ensemble, ils trouvent des espaces de façon très fluide entre eux ».

Neymar et Mbappé se font des mamours après le scénario fou contre l'Atalanta.
Neymar et Mbappé se font des mamours après le scénario fou contre l'Atalanta. - David Ramos/AP/SIPA

Trop doués, trop proches, les deux hommes ont pu un peu oublier l’équilibre de l’équipe. Mbappé l’avouait presque à demi-mot après Leipzig : « On s’est amélioré dans notre rapport aux autres. On est moins centré sur nous deux. On a su créer un contexte où on se soucie beaucoup plus des autres, parce qu’on a compris que c’est avec les autres qu’on va réussir à gagner, et non à nous deux. »

Depuis, Angel Di Maria a mérité au talent qu’on parle plus d’un trio que d’un duo au sein de ce qui ressemble à la meilleure attaque du monde. Plus matures, plus sereins aussi, Neymar et Mbappé savent désormais qu’ils peuvent faire exploser n’importe quelle défense en une passe en profondeur. Et qu’au pire, la crainte des deux joueurs à 200 millions fera de l’espace dans la défense adverse pour l’Argentin.

« Si je suis un défenseur adverse, je dors pas la veille »

L’ancien coach parisien Alain Giresse résumait dans le Parisien la relation technique entre les deux hommes avec une belle métaphore. « C’est l’arc et la flèche. Mbappé, c’est tout ce qui est profondeur, percussion. Et Neymar, qui est bien sûr aussi capable de percuter, donne et distribue les ballons. Il va fatalement trouver un lien avec Mbappé. Au-delà de ça, je pense que Neymar apprécie de pouvoir trouver un joueur comme ça pour lui donner des ballons et Mbappé de compter sur quelqu’un capable de l’alimenter quand il le réclame avec ses appels en profondeur. »

Leurs jeux sont évidemment plus complets que ça, mais la vitesse de Mbappé combinée à la précision de passe de Neymar est le « point fort du PSG », admet ainsi Tuchel. Mbappé lui-même théorisait dans France Foot ce lien qui a offert le but de la victoire face à Bergame, en quarts de finale. « Pour moi, c’est le meilleur passeur du monde. Il est capable de te trouver parmi 6 adversaires en passant par un tout petit trou. Il ne faut jamais être spectateur avec lui. Moi, je l’ai compris. Il faut toujours être en mouvement et ne pas se faire surprendre par ses passes impossibles. »

Alors quand les deux sont en pleine forme, rien ne les arrête. Kaba Diawara, ancien attaquant parisien : « Ils ont compris qu’ils ont besoin l’un de l’autre et que c’est pas en se tirant la bourre qu’ils gagneraient quelque chose. Neymar a bien bossé au Brésil mine de rien, on se moque de lui et de son train de vie mais il fait les choses sérieusement. Et Mbappé, sa blessure, ça lui a permis de mesurer à quel point il est important. J’ai l’impression qu’il y a comme un pacte entre les deux : "bon maintenant, on gagne et après on voit, soit tu pars, soit je pars…" »

On n’en est pas encore là, et on verra dimanche soir si la meilleure attaque du monde peut battre la meilleure équipe du monde. En attendant, et parce qu’on avait rien d’autre à vous proposer pour conclure cet article, on laisse la parole à Valdo, qui nous fait la bande-annonce parfaite de la finale.

« Moi, si je suis un défenseur adverse, je dors pas la veille si je sais que le lendemain, il y a Neymar et Mbappé en face. Tu as vu quand Kylian était sur la touche contre Bergame quand il est rentré, la différence que ça a fait. Neymar, Kylian, c’est pareil que Messi. Tu crois que les Allemands, ils vont dormir tranquille ? Ils disent rien, mais Boateng, là, il est en train de penser à Messi qui le fait tomber, pouf, comme ça sur les fesses…. »