Nick Kyrgios se paye le patron de l'ATP après l'annonce du nouveau calendrier

TENNIS Nick Kyrgios n'a pas été tendre avec Andrea Gaudenzi

W.P, avec AFP

— 

Nick Kyrgios
Nick Kyrgios — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Des coups boisés, rarement. La langue de bois, jamais. Nick Kyrgios s’est payé le patron de l'ATP après l’annonce de la reprise du tennis le 14 août, jusqu’ici interrompue en raison de la pandémie de coronavirus​.

« A la tienne, mec. Tu t’es vraiment occupé des joueurs pendant cette période ? Putain. Sérieusement. Et collaborer avec nous, ça t’intéresse, patate ? », a tweeté le fantasque 40e mondial.

Une sortie en réponse à un communiqué de l’ATP publié plus tôt annonçant la reprise de la saison le 14 août, « fruit d’un vrai effort de collaboration (entre l’instance et les tournois) » selon Gaudenzi. « Nous espérons ajouter d’autres événements à mesure que la situation évolue », avait-il poursuivi.

Ces derniers jours, Kyrgios s’était offusqué du maintien de l’US Open fin août en dépit des conditions sanitaires liées à la pandémie de coronavirus et des événements suscités par la mort de George Floyd aux Etats-Unis, fustigeant « l’égoïsme » de l’ATP.