Coronavirus : Pour le directeur du Tour de France, « il n’y aura pas de course à huis clos, le Tour c’est la ferveur »,

CYCLISME Christian Prudhomme ne veut pas dénaturer le caractère populaire de la plus grande course du monde

J.L.

— 

Julian Alaphilippe a souffert dans le Galibier, qui culmine à 2.642 mètres d'altitude.
Julian Alaphilippe a souffert dans le Galibier, qui culmine à 2.642 mètres d'altitude. — C. Ena / SIPA

Roxana Maracineanu renvoyée dans ses 22. La ministre des Sports, qui avait évoqué l’éventualité d’un Tour de France sans public sur le même principe que la course Paris-Nice disputée à la mi-mars, n’a pas été suivie par Christian Prudhomme.

Dans une courte intervention dans La Montagne, le directeur de l’épreuve a assuré que « le Tour de France n’aurait pas lieu à huis clos ». Le Tour de France, c’est la ferveur, c’est l’enthousiasme, ce sont les sourires surtout. Il faut bien qu’on les retrouve ces sourires. »

L’ancien journaliste a tout de même concédé « qu’il planchait sur d’autres hypothèses pour les dates », alors que la perspective d’un déconfinement généralisé dans les semaines qui viennent a été écartée par le gouvernement. La course doit en théorie se dérouler du 27 juin au 19 juillet, mais la Gazzetta avançait mercredi une saison cycliste ramassée sur quelques semaines​, avec par exemple un Tour de France qui serait décalé d’un mois au cœur de l’été.

Notre avis ? Un Tour avec les supporters au bord de la route au mois d’août, on signe tout de suite avec nos trois mains.