Coronavirus : «Nous n'avons pas de visibilité sur le maintien ou pas des JO», dit Roxana Maracineanu

JEUX OLYMPIQUES La ministre des Sports a tenu une conférence de presse ce vendredi

N.C.
— 
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, lors d'une conférence de presse le 10 mars 2020.
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, lors d'une conférence de presse le 10 mars 2020. — Martin BUREAU / AFP

L’épidémie de coronavirus aura-t-elle raison des JO de Tokyo ? L’échéance est encore lointaine, mais les épreuves qualificatives beaucoup moins, et certaines, comme les TQO de handball, sont d’ores et déjà repoussées. La question agite les instances, en tout cas. « Nous n’avons pas de visibilité sur le maintien ou pas des Jeux olympiques, a déclaré la ministre des Sports Roxana Maracineanu​ lors d’un point presse ce vendredi. Le maintien est remis en question. Ce n’est pas moi qui vais prendre la décision de leur tenue ou pas. »



Concernant la préparation des athlètes, il n’y a pas d’autres solutions que le bricolage au cas par cas. L’Insep va fermer ses portes au moins pour les quinze prochains jours, comme beaucoup d’infrastructures sportives. « Dans les conditions actuelles, la seule solution pour des sportifs est de suivre des programmes individuels d’entraînements ou de se regrouper sans dépasser les dix quand l’accès aux équipements sera encore ouvert », a indiqué la ministre.


Au Japon, en tout cas, on se prépare évidemment à accueillir les Jeux comme prévu. Joint par L'Equipe, le patron du CNOSF Denis Masseglia, sur place depuis le 8 mars, a assuré que tout le monde travaillait en ce sens.

« Nous avons rencontré les dirigeants du TOCOG [le comité d’organisation] et visité les sites déjà achevés et ceux qui sont encore en travaux. Ils sont dans les temps. La gouverneure de la ville se prépare pour les Jeux », a-t-il dit.