Stade Toulousain – Montpellier : Le champion de France gagne avec le bonus!!! Revivez ce match en direct

RUGBY Privés de leurs internationaux, Toulouse et Montpellier s’affrontent pour réintégrer les six premiers du Top 14

Nicolas Stival, au stade Ernest-Wallon

— 

Le Toulousain Rory Arnold face à Montpellier, le 23 février 2020 au stade Ernest-Wallon, en Top 14.
Le Toulousain Rory Arnold face à Montpellier, le 23 février 2020 au stade Ernest-Wallon, en Top 14. — Rémy Gabalda / AFP

TOULOUSE - MONTPELLIER : 25-7

18h49: Le Stade Toulousain double le MHR mais aussi Clermont, battu hier soir chez lui par le leader bordelo-béglais (22-31). Il prend la sixième place du Top 14, virtuellement qualificative pour les phases finales en fin de saison. Montpellier devra se montrer plus réaliste, avec un jeu moins monolithique, pour faire quelque chose dans ce championnat. Sur cette phrase un peu pontifiante, je prends congé en vous souhaitant une excellente soirée. 

18h41: Un grand coup de saton dans les tribunes, et C'EST FINI !!! En ce nouveau week-end de doublon, le Stade Toulousain bat Montpellier avec le bonus offensif (25-7).

79e: Nouvel en-avant montpelliérain à cinq mètres de la ligne toulousaine. Les Héraultais ont joué avec des moufles aujourd'hui.

77e: Le MHR n'a pas l'intention de laisser le bonus offensif à son rival. Mais un nouvel en-avant gâche l'une de leurs dernières tentatives. Sur le banc, le manager Xavier Garbajosa est dépité.

72e: ET TOULOUSE QUI RECUPERE (DEJA) SON BONUS OFFENSIF. Quelques secondes après l'essai de Nadolo, c'est Matthis Lebel, à peine rentré, qui intercepte une passe de Serfontain juste devant la ligne du MHR. 30 centimètres plus tard, le double champion du monde U20 peut s'écrouler derrière la ligne. Incroyable, comme le manque de réussite de Zack Holmes, qui foire encore la transformation (25-7).

71e: Le sculptural ailier héraultais Nemani Nadolo, lancé à cinq mètres de la ligne toulousaine, renverse les derniers défenseurs stadistes et aplatit. Après appel à la vidéo (comme d'hab, ou presque dans le rugby) pour vérifier si le Fidjien n'a pas lâché le ballon in extremis, M. Nuchy accorde l'essai, transformé par Pollard (20-7).

68e: Ernest-Wallon chavire au moment de la sortie de Cheslin Kolbe, encore énorme aujourd'hui. L'excellent Pierre Pagès va lui aussi profiter de l'eau chaude avant ses collègues, puisqu'il est également remplacé. Ils sont respectivement remplacés par les jeunes Matthis Lebel et Théo Idjellidaine.

 

67e: Pour ceux qui n'ont rien compris à mon post précédent, un petit éclairage. A noter que le troisième demi de mêlée toulousain, derrière Dupont et Bézy, ne sera pas conservé en fin de saison. Il peut faire parfaitement l'affaire ailleurs en Top 14 ou dans un club ambitieux de Pro D2.

 

63e: ET VOICI LE TROISIEME ESSAI TOULOUSAIN, celui du bonus offensif pour le moment. Très inspiré cet après-midi, le pharmacien Pierre Pagès délivre une superbe ordonnance pour Lucas Tauzin qui file aplatir. La transformation est vilainement manquée par Zack Holmes (20-0).

62e: Fabuleux ! Extraordinaire ! Phénoménal ! On manque de superlatifs pour parler de Cheslin Kolbe, qui vient de décoller d'environ 3 mètres pour chiper une balle en l'air devant les golgoths montpelliérains.

60e: Toujours bredouilles, les Héraultais accusent le coup. Beaucoup plus réalistes, les Toulousains profitent de leur retour dans les 22 mètres adverses pour ajouter trois points. Cela fait 15-0 car Holmes ne tremble pas pour passer une pénalité aisée. Soit deux essais transformés + un point, comme me le soufflerait Bertrand Renard s'il était assis à côté de moi en tribune de presse. 

57e: Les débats se sont (logiquement) rééquilibrés depuis le retour de Placines. Toulouse a semble-t-il laissé passer l'orage.

54e: Le capitaine toulousain Jerome Kaino (bientot 37 ans) sort en boitant. Il est remplacé par Louis-Benoît Madaule. L'autre vétéran de l'effectif, Iosefa Tekori (36 ans) sort du banc pour suppléer Rory Arnold.

 

53e: Pour le plaisir (par Herbert Léonard, sur des paroles de Julien Lepers), on se refait l'essai de Pagès, après un nouvel exploit de Kolbe.

 

51e: Le retour du grand blond !!! Alban Placines a purgé sa peine et revient après son carton jaune.

49e: Et cette fois, c'est une passe en avant qui stoppe la progression montpelliéraine. 14 Gandalf en Rouge et Noir résistent.

 

via GIPHY

46e: Le deuxième ligne Van Rensburg qui relâche le ballon alors qu'il allait marquer les premiers points montpelliérains. Incroyable !!!

43e: C'est très, très chaud, mais les Toulousains résistent grâce à leur courage et à la maladresse montpelliéraine, comme sur ce ballon perdu juste avant d'aplatir...

41e: Et c'est reparti !!! Avec 14 Toulousains face à 15 Montpelliérains pour dix minutes.

17h41: C'est la mi-temps ! Alors que la logique semblait devoir aboutir à un essai montpelliérain, le Stade a récupéré le ballon et Huget s'est fait plaisir en dégageant en touche. Ceci dit, Toulouse va commencer la deuxième mi-temps à 14 contre 15. RIEN N'EST FAIT DANS CE MATCH. Une petite pause, et on se retrouve dans quelques minutes.

40e+5: Après un quart d'heure (ou presque) de vidéoarbitrage, M. Nuchy donne un carton jaune à Alban Placines, le troisième ligne toulousain, fautif au sol devant sa ligne d'essai.Le MHR redemande une mêlée.

40e+3: Ce n'est toujours pas la mi-temps. Montpellier ne veut pas rentrer bredouille aux vestiaires et demande une 27e mêlée au lieu de prendre la pénalité.

39e: Le MHR campe devant la ligne toulousaine. Ambiance Valras-plage.

32e: Zack Holmes rate une pénalité de plus de 40 mètres. Mais c'était moins loupé que la tentative de Pollard, s'il fallait juger d'un point de vue esthétique.

29e: Image étonnante !!! Sur une percussion, le zébulon Kolbe met sur les fesses Paillaugue, le numéro 9 du MHR. Bon d'accord, on est plus sur un combat poids pailles que sur du Fury - Wilder.

26e: Au tour des Toulousains de frôler l'essai ! Sur une pénalité vite jouée à cinq mètres de la ligne, Pierre Pagès tente d'aplatir la deuxième réalisation toulousaine. Tenu, le demi de mêlée rampe au sol sans lâcher le ballon. Verboten ! Les Montpelliérains peuvent se dégager.

21e: L'arbitre M. Nuchy refuse l'essai. Logique: l'arrière montpelliérain Thomas Darmon (aucun lien) était parti avant le coup de pied de son ailier Johannes Goosen. Mais le MHR a posé sa grosse patte depuis quelques minutes sur la rencontre.

20e: ESSAI DE MONTPELLIER ! Non, pas sûr, l'arbitre demande la vidéo alors que Pollard s'apprêtait à transformer en coin la réalisation de Darmon...

17e: C'est ballot ça. Les Héraultais sont pénalisés alors que sur une pénaltouche, ils semblaient partis pour un ballon porté jusqu'à l'en-but toulousain. Pendant ce temps, le génie Kolbe, touché à une cheville (?), se fait soigner. Peur sur la ville...

15e: Il s'agit du quatrième affrontement entre les deux équipes cette saison, après le match aller gagné par Montpellier et les deux rencontres de Champions Cup remportées par Toulouse #OptaNico

11e: Superbe occasion de recoller un peu pour le MHR. Mais le champion du monde Handré Pollard tape sa pénalité façon Dédé, l'ouvreur de Fougax-et-Barrineuf, un lendemain de fête locale. Complètement raté.

9e: De retour après son triomphe gallois pour supporter le Stade, l'empereur Romain Ntamack est acclamé par le peuple toulousain lorsqu'il apparaît sur les écrans géants d'Ernest-Wallon. 

 

7e: ESSAI TOULOUSAIN !!! Les champions de France confisquent le ballon pendant trois bonnes minutes. Et l'action se termine sur l'aile droite, avec un superbe geste de Lucas Tauzin, qui sert Zack Holmes. L'ouvreur australien, de retour de suspension, n'a plus qu'à aplatir... C'est transformé (7-0).

2e: Une charge impressionnante du Montpelliérain Jacques Du Plessis, l'un des deux sosies officiels de Rahan aujourd'hui avec le Toulousain Alban Placines, et un superbe dégagement de Cheslin Kolbe, replacé à l'arrière après sa pige à l'ouverture au Racing 92. Ce match est parfaitement lancé !

16h50: C'EST PARTI !!!!

16h45: Au MHR, par rapport à l'équipe annoncée, Fulgence Ouedraogo est forfait de dernière minute. Il est remplacé en troisième ligne par Martin Devergie et au capitanat par Benoît Paillaugue. Les Bleus Bouthier, Vincent, Willemse et Houas sont bien sûr absents.

 

16h40: Vous venez suivre ce duel avec nous et vous avez foutrement raison ! Et pour savoir de quoi on parle, on commence avec les compos d'équipe. Celle du Stade pour commencer, sans (entre autres) les héros de Cardiff (Ntamack, Dupont, Cros, Julien Marchand, Ramos et le blessé Baille). 

 

Bienvenue sous le soleil radieux et doux d’Ernest-Wallon, réchauffement climatique oblige ! Pas question de céder à l’euphorie née de la résurrection des Bleus dans le Tournoi des VI Nations, tant ce Toulouse – Montpellier est important pour l’avenir des deux équipes (et surtout pour le champion de France, qui reçoit).

Le vainqueur de ce duel disputé sans une bonne dizaine d’internationaux – la magie des doublons — réintégrera le Top 6 du Top 14. C’est-à-dire le wagon de qualifiables pour les phases finales…

» Parce que vous avez hâte de savoir comment la charnière expérimentale Holmes-Pagès va huiler le jeu toulousain et/ou parce que vous êtes fan des Springboks et donc du MHR, qui aligne six Sud-Africains au coup d’envoi, on se donne rendez-vous à 16 h 40…