OL-Brest : Un Lyon sérieux se rapproche du Stade de France (3-1)... Portés par leur duo Dembélé-Aouar, les Lyonnais reprennent bien l'année

FOOTBALL Larges vainqueurs (0-7) à Bourg-en-Bresse, samedi pour les 32es de finale de Coupe de France, les joueurs de Rudi Garcia ont enchaîné ce mercredi en éliminant le Stade Brestois en quarts de finale de Coupe de la Ligue (3-1)

Au Parc OL, Jérémy Laugier

— 

Moussa Dembélé a ouvert le score ce mercredi contre le Stade Brestois. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Moussa Dembélé a ouvert le score ce mercredi contre le Stade Brestois. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

OL-Brest 3-1

Buts de Dembélé (19e), d'Aouar (55e) et Jean Lucas (90e+1) pour l'OL; Grandsir (85e) pour Brest.

Allez les amis, on vous laisse sur cette qualif' attendue et logique des Lyonnais, même si Brest a montré de la résistance (3-1). Comme vous l’avez vu, Moussa Dembélé et Houssem Aouar sont revenus dans de très bonnes dispositions en 2020 et les trois remplaçants ont apporté un truc ce soir (Lucas buteur, Cherki et Caqueret notamment impliqués sur ce troisième but). On file aux réactions des joueurs/coachs et on vous propose un article de retour demain matin sur 20minutes.fr. En attendant, on vous conseille le live sur notre site de l’affiche de ces quarts de finale, à savoir PSG-ASSE (21h05). La bise.

 

Et voilà, qualif dans la poche pour l’OL qui aura bientôt une chance de retrouver le Stade de France, six ans après sa dernière finale d’une Coupe (1-2 contre le PSG en Coupe de la Ligue). Voici le résumé en vidéo de la victoire (3-1) sur Brest ce mercredi.

 

90e + 1 : Il ne fait quand même jamais dans la dentelle des 20 mètres l’ami Jean Lucas. Comme contre Toulouse au tour précédent, le milieu brésilien lâche une grosse frappe des 20 mètres pour nous flingouiller notre money time. A noter le gros boulot de Caqueret et Cherki sur ce but, pour de vrai hein.

 

85e : Oh oh le but de l’espoir pour les Bretons grâce à Grandsir. Fixation passe de velours de Mayi et finition chirurgicale de l’ancien Troyen. Allez là la fin de match à suspense !

Pour ceux qui craignaient trop de positivisme pour l’OL en ce début d’année 2020, consultez cette info. C’est officiel, il y a eu plus de ruptures des ligaments croisés du genou en trois mois (Depay, Reine-Adélaïde et donc Solet) qu’en cinq ans (Fekir et Gouiri). Il y a intérêt d’avoir le galbe solide avec Paolo Rongoni à la prépa physique.

 

82e: Au tour de Maxence Caqueret d'être lancé dans cette fin de match (tranquillou pour l'OL), miam miam.

Mine de rien, on a oublié de vous narrer il y a peu la nouvelle sortie loin de ses cages mi escargot-mi homard de Tatarusanu qui a démonté au passage le pauvre « Mad Max » Cornet. Le nouveau piston gauche improbable de Rudi Garcia s’est relevé mais décidément, l’ancien gardien nantais est loin de son meilleur niveau ce soir.

70e : Et hop le (talentueux) replay de Canal (vous l’avez ?) pour le deuxième but d’Houssem Aouar, qui vient d’être remplacé par Rayan Cherki. Voilà comment nous rendre cette fin de match passionnante, merci Rouuuuuuudi !

 

64e : Foot champagne messieurs dames : Maxwel Cornet régale d’une no look pass pour Moussa Dembélé qui enchaîne une frappe lourde déviée par Chardonnet à bout portant, et avec nouvelle parade de Léon à la clé.

61e : On ne s’ennuie pas dans cette seconde période : Léon sort la parade qu’il faut, en duel avec Terrier, pour maintenir un peu de suspense dans cette rencontre.

56e : Ça chauffe un peu entre Aouar et Magnetti, heureusement M.Brisard n’a pas trop la main ferme là-dessus et lâche un jaune pour chaque joueur.

L’OL n’est vraiment pas malheureux sur ce coup : Kenny Tete est le surprenant passeur décisif (via un centre en retrait), et Houssem Aouar conclut le tout avec beaucoup de sérénité. Mais au départ de l’action, l’intervention de Bertrand Traoré en pleine surface sur Perraud aurait pu être sanctionnée d’un penalty. Les Bretons sont clairement frustrés d'être menés 2-0 là-dessus.

55e: Le voilà déjà le but du break pour l'OL !!!! Signé Houssem Aouar, l'autre homme fort lyonnais avec Moussa Dembélé. 

50e : Ouille très limite l’intervention d’Andersen en tant que dernier défenseur sur Grandsir, qui filait au but après avoir profité d’une erreur du défenseur danois. Mais M. Brisard ne dit rien sur cet accrochage.

C’est reparti ici, aucun changement de joueurs à signaler.

Et c’est la pause : franchement pas trop mal cette rencontre globalement maîtrisée par l’OL jusque-là. Allez on se retrouve tout vite.

Ça s’anime des deux côtés en cette fin de première période qui n’est pas si pire finalement au vu de l’affiche, des compos, du stade à moitié vide…

42e : Pouuuuuuh l’éclair d’Houssem Aouar qui repique parfaitement dans l’axe avant de balancer une délicieuse frappe des 20 mètres qui fracasse la transversale d’un Léon battu. Highlight du match jusque-là.

32e : Elle est là la plus grosse occase brestoise jusque-là ! Sortie cata aux 25 mètres de Tatrusanu qui expédie le ballon sur le mollet de Denayer. Autret en profite et tente un lob de 30 mètres qui finit de peu au-dessus. Belle réaction bretonne.

Et hop merci Canal +, on a déjà les images du but de l'ancien attaquant du Celtic.

 

19e : Voilà le but lyonnais !!!!! Houssem Aouar délivre une passe en volée instantanée du milieu de terrain à Moussa Dembélé. Revenu en forme après la trêve de Noël, l’attaquant de pointe évite le tacle de Gaëtan Belaud et se joue finement de Donovan Léon, qui s’est quand même vite mis sur les fesses sur ce duel. Le plus dur est fait ?

Pas grand-chose à signaler là, mis à part que l’OL a repris le contrôle du jeu, donc on vous pose ici ce cliché des deux boss actuel du sport à Lyon, et donc désormais associés.

 

13e : Première très grosse occase de la rencontre et elle est pour l’OL : Donovan Léon est impeccable pour repousser une puissante volée de Bertrand Traoré, très bien placé dans la surface brestoise.

12e : Tentative audacieuse mais dans le virage sud pour Thiago Mendes après un renvoi des poings de Donovan Léon, qui remplace Gautier Larsonneur ce soir.

Jolie photo pour se rendre compte de cette affluence désertique ce soir (rappel : le chiffre que communiquera l’OL dans la soirée sera comme d’hab celui des billets émis pour ce match, avec la gratuité pour les abonnés, tout ça tout ça, et non celuji des gens physiquement présents). On vous voit venir gros comme ça les trolls +++.

 

 

7e : Bon, les Brestois sont les plus entreprenants sur cette entame, et Tatarusanu tout comme Thiago Mendes ne se sont vraiment pas montré rassurants sur un léger cafouillage dans la surface.

2e : Première percée vraiment pas mal de Mathias Autret avec dans la foulée une frappe de 20 mètres tranquillement stoppée par Tatarusanu.

Et c'est parti au Parc OL pour ce deuxième quart de finale de la Coupe de la Ligue !

18h40 : Côté brestois, on notera la titularisation du polyvalent Julien Faussurier, formé à l’OL, et celle de Hianga’a Mbock, le frère de la joueuse de l’OL et des Bleues Griedge.

 

18h35 : Bon pas de souci on ne vous a parlé que de Caqueret-Cherki-Gouiri et pas de jaloux : les trois seront sur le banc ce soir. La compo est bien classique (comprendre fadasse) et ce quatuor offensif Traoré-Cornet-Terrier-Dembélé ne va pas nécessairement lever les foules (enfin les rangs où il y a plus de 10 personnes alignées dans le «formidable outil» quoi).

 

18h30 : Hello les gens, on vous retrouve comme promis dans un Parc OL autrement plus en ébullition que pour une quelconque demi-finale retour de Ligue Europa contre l’Ajax.

17h45 : Et hop, pour vous faire patienter jusqu’à 18h45, on vous conseille ce petit sujet datant de samedi sur ce trio lyonnais dont la lecture des années de naissance va vous mettre une bonne tarte dans la tronche. Et oui, 2000 pour Maxence Caqueret et Amine Gouiri et… 2003 pour Rayan Cherki ! Aaaaaah il n’était même pas né pour l’épopée des Bleus en Corée du Sud en 2002. On se retrouve dans moins d'une heure les amis.

 

Hello m’sieurs dames, et bienvenue sur 20 Minutes pour OL-Brest en cette fin d’aprèm. On le sait, vous vous êtes régalés comme jamais sur le live du passionnant Reims-Strasbourg hier, et on espère être au niveau ce mercredi avec la deuxième affiche de maboule de cette quasi-feu Coupe de la Ligue. On reconnaît volontiers être moyennement calés sur le dossier du promu brestois (15e en L1 avec sept défaites comme l’OL, tiens tiens). Mais rassurez-vous amis bretons, on va bien vous décrypter par ici les roulettes de Gaëtan Charbonnier et les coups du foulard d’Alexandre Mendy. Reste que la principale curiosité de ce quart de finale tiendra dans le visage de cet OL tellement morose sur la première partie de saison et censé être actif durant ce mercato hivernal. Quasi-asphyxiés durant toute la première période samedi par Bourg-en-Bresse (8e de National), les Lyonnais ont affiché quelques promesses pour dérouler ensuite (0-7) avec leur rafraîchissant trio made in « formidable académie » Caqueret- Cherki-Gouiri. A voir si Rudi Garcia nous offre la chance de les revoir ce mercredi. Et puis, mine de rien, pour les (rares) optimistes fréquentant le Parc OL, la bande à Tatarusanu (elle est peut-être là l’autre curiosité du jour) n’est qu’à trois succès de son premier trophée soulevé depuis huit ans. Et oui, coucou la team verre à moitié plein et on se retrouve dès 18h30 pour vivre ça en live depuis le stade (on sent que les trolls vont se faire particulièrement plaisir sur l’affluence annoncée à Décines).

>> Rendez-vous à 18h30 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 18h45…