NBA : Les sneakers « freedom » d’Enes Kanter, le joueur des Celtics opposant au président turc Erdogan

BASKET Enes Kanter a arboré des sneakers frappées du message « freedom » sur le parquet des Raptors

W.P., avec AFP

— 

Enes Kanter, contre Toronto
Enes Kanter, contre Toronto — Cole Burston/AP/SIPA

Marketing oblige, en ce Christmas Day qui génère une des plus fortes audiences de la saison NBA (hors play-offs et finales) à la télévision, les stars du jeu aiment étrenner leurs nouvelles sneakers, offertes par les marques qui les habillent. Certains en ont customisées façon pull moche de Noël​, comme Gordon Hayward. Enes Kanter, lui, a opté pour plus de sobriété au profit d’un message politique fort, puisqu’il portait des chaussures blanches, avec griffonné au feutre « FREEDOM ».

L’intérieur turc de Boston, opposant au régime de Recep Tayyip Erdogan, a depuis plusieurs années un passeport révoqué à la suite d’un mandat d’arrêt international lancé à son encontre par le président de son pays. Ce qui l’empêche de quitter les Etats-Unis.

Kanter remercie le Canada

Mais les autorités canadiennes lui ont assuré une protection pour qu’il puisse venir à Toronto. Un déplacement qui constituait évidemment plus qu’un match à jouer.

« Je souhaite remercier le Premier ministre du gouvernement (canadien), les forces de l’ordre américaines et canadiennes, le sénateur américain Ed Markey, les Celtics, la NBA et mes managers pour avoir travaillé assidûment afin de rendre mon match de Noël contre les Raptors possible et assurer ma sécurité là-bas », a-t-il écrit dans une tribune au Toronto’s Globe and Mail.