Polémique : Mesut Özil retiré du jeu video PES en Chine après ses propos sur les Ouïgours

FOOTBALL Le milieu allemand d'Arsenal avait dénoncé la situation des Ouïghours en Chine

W.P, avec AFP
— 
Mesut Özil, avec Arsenal
Mesut Özil, avec Arsenal — ESPA Photo Agency/Cal Sport Medi/SIPA

Après avoir déprogrammé un match d'Arsenal à la télévision le week-end dernier, la Chine efface maintenant Mesut Özil​ de la version nationale du jeu vidéo Pro Evolution Soccer. Le milieu de terrain allemand avait dénoncé sur les réseaux la situation de la minorité musulmane des Ouïgours dans le pays.

« Ces propos ont heurté la sensibilité des fans chinois et violé l’esprit d’amour et de paix de ce sport », a affirmé NetEase, qui distribue le jeu en Chine sur mobile. « Nous ne comprenons pas, n’acceptons pas et ne pardonnons pas ce commentaire », a ajouté le groupe chinois coté aux Etats-Unis. Si Arsenal avait pris ses distances avec son joueur, son ancien entraîneur, Arsène Wenger, n’a lui pas hésité à le défendre en début de semaine.

Internés dans des camps de rééducation politique

Des organisations de défense des droits de l’homme, des chercheurs et Washington accusent Pékin d’avoir interné dans cette région jusqu’à un million de musulmans, principalement Ouïgours, dans des camps de rééducation politique, après que la Chine a été frappée à plusieurs reprises par des attentats attribués à des militants Ouïgours, notamment en 2014.

Pékin dément ce chiffre et parle de centres de formation professionnelle, destinés à aider la population à trouver un emploi et à l’éloigner de la tentation de l’islamisme et du terrorisme.