Stade Rennais-Cluj : Malgré une soirée cauchemar, Julien Stéphan veut croire en « un acte fondateur »

FOOTBALL Battu à domicile par Cluj jeudi soir, le Stade Rennais a sérieusement compromis ses chances en Ligue Europa.

Au Roazhon Park, Jérôme Gicquel

— 

Battu par Cluj jeudi soir, le Stade Rennais de Julien Stéphan vient d'enchaîner un dixième match sans victoire.
Battu par Cluj jeudi soir, le Stade Rennais de Julien Stéphan vient d'enchaîner un dixième match sans victoire. — DAMIEN MEYER / AFP
  • A l’issue d’un match surréaliste, marqué par deux expulsions et un penalty raté, le Stade Rennais s’est incliné face à Cluj jeudi soir en Ligue Europa.
  • Malgré une nouvelle défaite, Julien Stéphan s’est dit « fier » de ses joueurs à l’issue de leur rencontre, louant « leur courage et leur abnégation ».
  • Le président Olivier Létang a également assuré que l’entraîneur avait encore « toute sa confiance ».

Un stade qui acclame ses joueurs réunis en cercle au milieu du terrain malgré la défaite face à Cluj (0-1). Jeudi soir au Roazhon Park, la soirée cauchemardesque du Stade Rennais s’est achevée dans un grand moment de liesse collective entre les Rouge et Noir et leurs supporters.

Une scène un peu surréaliste, à l’image de la rencontre que l’on venait de vivre. Avec deux joueurs expulsés (le gardien Mendy dès la 5e minute et le jeune Camavinga au retour des vestiaires) et un penalty raté par M’Baye Niang en première période, le Stade Rennais pouvait difficilement faire pire comme soirée aussi pourrie.

« Ce groupe a une âme », assure Stéphan

Et pourtant, les hommes de Julien Stéphan se sont battus comme de beaux diables jusqu’à la fin du match, sans toutefois réussir à trouver la faille. « Je suis fier des joueurs et de ce qu’ils ont produit », a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre, louant « le courage, l’abnégation et le jeu produit » par ses protégés. « Mais le haut niveau est impitoyable. On a commis deux erreurs qui nous ont coûté très cher », a-t-il reconnu. 

En pleine tourmente, après désormais une série de dix matchs sans victoire toutes compétitions confondues, le coach rennais veut même croire que cette défaite face à Cluj « peut être un acte fondateur pour le groupe ». « Ce groupe a une âme, je le connais bien, je vis avec lui et aujourd’hui, ils ont donné le maximum », a-t-il assuré.

Stéphan a toujours la confiance du président

« Frustré » du résultat, Olivier Létang veut aussi retenir du positif de cette défaite, qui compromet pourtant sérieusement les chances de Rennes en Ligue Europa. « Avec les valeurs et les vertus montrées ce soir, je suis convaincu qu’on va réussir à inverser la tendance, a souligné le président. Mais c’est tous ensemble qu’on réussira, on doit tous être unis et solidaires».

Mercredi en conférence de presse d’avant-match, Julien Stéphan avait pourtant chargé sa direction en public, s’estimant « fragilisé ».

En pompier de service, Olivier Létang a tenté d’éteindre l’incendie jeudi soir en assurant que le coach avait (encore) toute sa confiance. « Quel que soit le résultat de dimanche (réception de Toulouse), car certains vont peut-être anticiper, on continue d’avancer ensemble parce que c’est ensemble qu’on réussira ».