VIDEO. Ajax-Losc : Lille prend l’eau pour son retour en Ligue des champions

FOOTBALL Le club nordiste s'est lourdement incliné (3-0) mardi soir sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam lors de son premier match de la compétition

Francois Launay

— 

Lille s'est incliné à Amsterdam
Lille s'est incliné à Amsterdam — AFP
  • Pour sa sixième participation à la Ligue des champions, la première depuis 2012, Lille n’a pas réussi à s’imposer lors de son premier match. Le Losc s’est lourdement incliné (3-0) sur la pelouse d’un Ajax Amsterdam encore impressionnant.
  • Déjà dernier de son groupe après la première journée, Lille devra se relancer dès le 2 octobre à domicile face à Chelsea, battu sur sa pelouse par Valence (0-1). Mais si le score est lourd, tout n’est pas à jeter pour les Lillois.

Les années passent mais le Losc garde ses mauvaises habitudes. Pour sa sixième participation à la Ligue des champions, la première depuis 2012, le club nordiste a fait comme ses prédécesseurs : il n’a pas réussi à s’imposer lors de son premier match. Pire, il s’est lourdement incliné (3-0) sur la pelouse d’un Ajax Amsterdam encore impressionnant. Déjà dernier de son groupe après la première journée, Lille devra se relancer dès le 2 octobre à domicile face à Chelsea, battu sur sa pelouse par Valence (0-1). Mais si le score est lourd, tout n’est pas à jeter pour les Lillois.

Un début de match étouffant

On ne sait pas si c’est l’ambiance, l’enjeu ou la découverte de la Ligue des champions pour neuf des 11 titulaires alignés mardi par Christophe Galtier. Mais Lille a mis vingt bonnes minutes à entrer dans le match. Même si les Nordistes auraient pu se décoincer d’entrée de jeu quand l’arbitre n’a pas sifflé un penalty à Osimhen, retenu par le maillot (2e). Un oubli fâcheux qui va vite profiter à l’Ajax. Les Néerlandais ont d’abord touché la barre après un numéro exceptionnel de Ziyech (13e). Avant d’ouvrir le score sur une tête de Promes (18e).

Onana, le briseur de rêves

Si Lille doit nourrir des regrets dans ce premier match, nul doute que les regards se tournent d’abord vers la 44e minute. Juste avant la pause, les Nordistes ont une immense occasion d’égaliser : sur un contre, Bamba sert Ikoné qui arrive comme une bombe en retrait… Tout le monde croit au but sauf… André Onana qui sort la reprise de l’attaquant du pied. Le gardien de l’Ajax va définitivement dégoûter les Lillois à la 57e minute en repoussant à bout portant une tête d’Osimhen qui aurait pu permettre au Losc de réduire l’écart. Et comme s’il fallait remuer le couteau dans la plaie, le portier va finir son festival avec une nouvelle parade devant Celik (77e) avant de remercier son poteau sur une reprise de Yazici (89e). Brillant mais rageant.

L’Ajax n’a rien perdu de son immense talent

Les dernières illusions nordistes se sont envolées dès le début de la deuxième période. Un but d’Alvarez (50e) a fait mettre un genou à terre à des Lillois définitivement assommés par un coup de tête de Tagliafico (62e). Demi-finaliste de la compétition la saison dernière, l’Ajax n’a rien perdu de son jeu de possession. Le leader du championnat néerlandais a surtout montré au Losc que rien ne remplace l’expérience en Ligue des champions. Il reste cinq matchs aux Nordistes pour apprendre.