Basket : « Faire deux médailles de suite, ce serait historique », Batum veut passer à autre chose

COUPE DU MONDE Déjà médaillé en 2014, l'ailier des Hornets exhorte ses équipiers à se remettre d'équerre pour aller chercher le bronze

J.L. avec AFP

— 

Nicolas Batum veut aller chercher une nouvelle médaille de bronze.
Nicolas Batum veut aller chercher une nouvelle médaille de bronze. — Juan Carlos Hidalgo/EFE/SIPA

Toujours difficile de se remettre d’une gueule de bois. Encore sonnés par leur revers contre des Argentins beaucoup plus forts qu'eux, les Bleus n’ont plus que quelques heures pour se remobiliser mentalement et aller chercher le bronze face à l’Australie. Ils pourront compter sur Nicolas Batum, qui avait réussi l’opération il y a cinq ans en Espagne après une défaite crève-cœur contre la Serbie en demi-finale.

« Il ne faut pas résumer notre tournoi à ce qui s’est passé contre l’Argentine, ce serait un peu triste par rapport au travail qu'on a effectué. On a fait avant celui-là six matchs de haute qualité, six entames de match parfaites et une grosse défense à chaque fois. C’est ce qu’il va falloir faire demain », a expliqué le joueur des Hornets, lui-même ultra-décevant contre l’Argentine.

« Ce serait historique pour la France de faire deux médailles de suite au Mondial. Le résultat peut rester positif parce qu’il y a la qualification directe pour les JO, il y a un dernier carré mondial, mais la médaille sera quand même plus que bénéfique pour le basket français. Evan (Fournier), Nando (De Colo), Rudy (Gobert), Andrew (Albicy) ou moi avons déjà des médailles, mais ce n’est pas sûr que dans les prochaines éditions il y en aura d’autres. Ça peut n’arriver qu’une fois dans une vie d’avoir une médaille dans une Coupe du monde. Il faut tout faire pour que ceux qui n’en ont pas encore en aient une. » 

Message transmis aux nouveaux du groupe, qui vont devoir tirer les leaders vers le haut. A voir s’il est reçu dimanche matin, aux alentours de midi.