France-Albanie: Emmanuel Macron s'est excusé pour la « gaffe scandaleuse » de l'hymne

FOOTBALL Selon le Premier ministre albanais

20 Minutes avec AFP

— 

Les Albanais ont attendu que leur hymne soit joué avant de se rendre sur le terrain
Les Albanais ont attendu que leur hymne soit joué avant de se rendre sur le terrain — Christophe Ena/AP/SIPA

Le Premier ministre albanais Edi Rama a qualifié dimanche de « gaffe scandaleuse » la diffusion par erreur de l’hymne d’Andorre avant le match France-Albanie, erreur pour laquelle, a-t-il précisé, le président français, Emmanuel Macron, lui a présenté ses excuses.

« Le président Macron m’a présenté ses sincères excuses pour la gaffe scandaleuse de la Fédération française de Football avec notre hymne national », a écrit Edi Rama sur son compte Twitter.

« Le président français a considéré cette gaffe comme “une erreur inacceptable” et a apprécié la réaction de nos joueurs », a poursuivi Edi Rama, précisant qu’Emmanuel Macron lui a demandé de publier ses excuses. Sollicitée par l’AFP, la présidence française a confirmé qu’Emmanuel Macron « a écrit ce matin [dimanche] pour présenter des excuses » au chef de l’exécutif albanais.

Les excuses de la FFF

L'hymne d'Andorre a été diffusé par erreur à la place de celui de l’Albanie avant le match comptant pour la 5e journée des qualifications pour l’Euro 2020 entre la France et l’Albanie, retardant le début de la rencontre.

Le speaker du Stade de France a d’abord évoqué un « incident technique avec l’hymne albanais », sans plus de précisions, avant de commettre un nouvel impair : « Toutes nos excuses aux supporters de l’Arménie » (sic), a-t-il ensuite déclaré, se trompant sur le nom de l’adversaire des Bleus.

Le bon hymne a finalement pu être diffusé, sous les applaudissements des supporters français et albanais, et le coup d’envoi a été donné avec un peu plus de cinq minutes de retard. L’UEFA a précisé sur son site Internet que l’hymne malencontreusement joué était celui d’Andorre, que les Bleus affronteront mardi au Stade de France toujours pour le compte des qualifications pour l’Euro 2020.

Les officiels français ont, de leur côté, fait amende honorable devant cet incident. Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, est allé présenter ses excuses au président de la Fédération albanaise et à l’ambassadeur, présents au stade, a indiqué l’encadrement des Bleus.

Le sélectionneur Didier Deschamps s’est lui aussi excusé auprès de l’encadrement albanais et de son homologue Edoardo Reja.