Tour de France 2019: Même Bernal l'avoue, «Pinot était le plus fort» sur le Tour

CYCLISME «J'étais derrière lui et je n'arrivais pas à le suivre»

B.V.

— 

Thibaut Pinot derrière Buchmann lors de la montée du Tourmalet sur le Tour de France, le 20 juillet 2019.
Thibaut Pinot derrière Buchmann lors de la montée du Tourmalet sur le Tour de France, le 20 juillet 2019. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Voilà qui ne risque pas de faire sécher nos larmes. Car oui, on en pleure toujours. Deux semaines après la fin du Tour de France, remporté par le Colombien Egan Bernal, ce dernier s'est exprimé au micro de France 24 lors de son retour au pays. Une longue interview dans laquelle il revient sur son sacre et les répercussions en Colombie, mais aussi sur l'abandon de Thibaut Pinot. Selon Bernal, le Français était le « le grimpeur le plus fort, explique le jeune Colombien. J'étais derrière lui et je n'arrivais pas à le suivre. »

On se souvient notamment des deux étapes dans les Pyrénées, où Pinot avait réussi à distancer Bernal, particulièrement dans l'ascension de Prat d'Albis. « Il a démontré qu'il est un coureur qui peut être toujours présent, dans la lutte pour la victoire finale. Il était en très bonne forme et il a donné beaucoup d'émotion aux gens. Il a fait un Tour incroyable. Il a attaqué dès la première semaine. Il a sans arrêt cherché des opportunités jusqu'au moment où il s'est blessé. »

Un mouchoir svp.