VIDEO. Partenariat: La paire Aulas-Parker, ça donne l'entrée de l'OL au capital de l'ASVEL

BASKET Les présidents des deux clubs de l’agglomération lyonnaise se sont mis d'accord pour céder 20 % des parts du club de basket à l'OL

M.D.

— 

Tony Parker avec son directeur des opérations basket à l'ASVEL, Nicolas Batum (à droite).
Tony Parker avec son directeur des opérations basket à l'ASVEL, Nicolas Batum (à droite). — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

La fusion était attendue depuis plusieurs jours, voire semaines. C’est désormais officiel depuis ce samedi, l'Olympique lyonnais entre au capital de LDLC ASVEL, le club de basket de Villeurbanne (dans la banlieue de Lyon), à hauteur d’un peu plus de 20 %.

Cette union devrait rapporter environ 3,4 millions d’euros au club de Tony Parker. Selon L'Equipe, le groupe OL, qui devient également partenaire et pas seulement actionnaire, injectera 2,5 millions d’euros par an pendant cinq ans.

« C’est un moment exceptionnel partagé avec un homme et un sportif d’exception, a confié Jean-Michel Aulas. C’est aussi un moment tourné vers l’avenir. Tony a l’ambition nationale et européenne, avec une vision internationale. C’est ce qui nous a réunis et nous donne une vigueur et un enthousiasme au quotidien ! »

Quant à la section féminine du club de « TP », l’OL devient actionnaire à hauteur de 10 %, soit 300.000€. Le néoretraité Tony Parker s’est, lui, ému de ce nouveau partenariat avec le grand frère footeux : « Si on m’avait dit, il y a cinq ans, que l’on en serait là aujourd’hui, jamais je ne l’aurais cru… C’est une journée historique pour le club, mais ce n’est que le début, on va vivre de grandes choses ensemble ! »

Aussi bien chez les femmes, championnes de France 2019​, que chez les hommes, en finale de la Jeep Elite, le LDLC ASVEL devient un peu plus un mastodonte de l’Hexagone et espère bien briller dorénavant sur le plan international avec un projet de grande salle de spectacle, qui pourra recevoir les matchs de gala de l’ASVEL à l’horizon 2023-2024.