Argentine-Japon / Coupe du monde féminine: Les Japonaises n'ont pas réussi à percer la muraille argentine... Le match à revivre en direct

FOOTBALL Absentes de la CDM depuis 2007, les Argentines commencent avec un gros morceau

N.C.

— 

Yui Hasegawa, à gauche se bat contre l'Argentine Virginia Gomez pendant la Coupe du monde féminine.
Yui Hasegawa, à gauche se bat contre l'Argentine Virginia Gomez pendant la Coupe du monde féminine. — Alessandra Tarantino/AP/SIPA

ARGENTINE-JAPON : 0-0

19h55Allez on se quitte là. Merci à tous d'avoir suivi ce match avec nous, on se retrouve très vite pour d'autres lives dans cette Coupe du monde. Bonne soirée tout le monde. 

19h53: Toutes les Argentines se tombent dans les bras. C'est un super résultat pour elles pour entamer ce Mondial. Ce groupe s'annonce ouvert derrière l'Angleterre. Le Japon-Ecosse de vendredi prochain va valoir cher. 

94eTerminé ! Décevantes, les Japonaises n'ont pas réussi à marquer malgré leur domination territoriale. Les Argentines étaient venues pour défendre et elles l'ont très bien fait. 

92e: Le raid impossible pour Banini... Toute seule pour remonter le camp japonais. Elle est forte mais pas à ce point là. 

90eL'arrêt de Correa !! L'angle était fermé mais il fallait aller la chercher celle-là, à terre et à bout portant. Elles ont eu très très chaud les Argentines. 

89e: La frappe de Sugita qui part sur le périph'... On y va tout droit vers ce 0-0. 

87e: Jusqu'au bout, elles essaient de voir à terre et tout mais on voit très bien que ça passera jamais comme ça. Elles ont manqué d'intensité l'approche de la surface. #monanalyse. 

84e: On est presque plus proche d'un but argentin en contre que d'un but du Japon. Elles sont décevantes les Asiatiques. 

81e: Sacrée joueuse que cette Banini en tout cas. La «Messi argentine» est largement au-dessus du lot dans son équipe, dommage qu'elle ne soit pas un poil plus aidée offensivement. 

79e: Cometti, la numéro 6 argentine, elle est au bout de sa vie. Tu sens qu'elle est au bord de la rupture à chaque duel, mais elle y va. Elle va rentrer aux vestiaires en rampant mais elle aura tenu son 0-0. 

77e: Un peu plus de 25.000 spectateurs pour ce match. Franchement, pas mal du tout. Ca valait bien deux olas. 

75e: Allez, un quart d'heure pour faire la décision. 

73e: Aaaah Bonsegundo elle glisse au moment de tirer, dommage ! Le chemin du but s'était un peu ouvert pour une fois. 

71e: Et les Argentines ne baissent pas physiquement, du moins pas encore. On peut leur reconnaître ça. Y'a pas plus d'espaces maintenant qu'à la 15e. 

69e: Les Japonaises tentent, encore et toujours. Mais quand la première lame est évitée, la seconde vient casser tout ça. Pas sûr qu'on voit des buts les enfants. 

67e: En tout cas il y a de la discipline des deux côtés hein. A chaque fois qu'une joueuse s'approche un peu trop de la surface adverse elle a direct trois filles sur le dos. On connaît ses fondamentaux. 

65e: Oh le frisson dans la défense japonaise. Banini, la numéro 10, fait un petit numéro et lance bien Jaimes, reprise au dernier moment par trois défenseures adverses. On a failli avoir un tir. 

62e: Pouah que c'est compliqué pour les Sud-Américaines là. Elles n'arrivent plus à sortir de leur moitié de terrain. Pourtant on a vu mieux que ce Japon, je peux vous dire. 

60e: Sugasawa qui tente de gratter un péno mais non non y'a rien sur ce contact. A part un manque de justesse technique sur le contrôle. 

57e: L'OCCASE ENORME, pour Hasegawa encore ! Ballon dans la surface, les Argentines n'arrivent pas à le dégager, il arrive sur la Japonaise qui a le but ouvert mais elle dévisse sa frappe du gauche. Moche. 

55e: De toute façon, les Japonaises sont obligées de pousser. Un match nul serait une sacrée mauvaise opération pour elles, parce que l'Angleterre et l'Ecosse en jouant comme ça, c'est pas gagné. 

52e: C'est de plus en plus dur pour les Argentines quand même. Je les vois pas tenir tout le match comme ça. 

50eLa frappe lointaine de Hasegawaaaaa !! Flottante comme les gardiennes les aiment pas, Correa se couche comme elle peut pour la sortir, et derrière Sugasawa qui fait n'imp' au moment de la reprendre. Plus belle occase du match pour le moment. 

48e: Même config, le Japon tient le ballon, l'Argentine défend à fond à fond à fond et prie pour qu'il se passe un truc devant. 

46eAllez on est reparti au Parc. 

45e+2MI-TEMPS. Pas de but, une demi-occasion pour le Japon... Première période décevante de la part des finalistes en titre. On espère voir mieux après la pause. A tout de suite ! 

45e: La pauvre Bonsegundo qui veut partir à fond en contre mais qui se rend compte qu'elle est seule au monde avec 50 mètres à faire jusqu'au but. Hop, marche arrière - et ballon perdu. 

42Hop hop hop le contre qui a failli être favorable à Kumagai à l'entrée de la surface argentine. Ca s'est pas joué à grand chose cette affaire. Mais toujours pas d'occasions franches pour les finalistes en titre. 

39e: Carton pour Shimizu pour ce petit taquet par derrière. Le contact a choqué le stade apparemment. On n'est pas non plus sur un attentat, mais bon...

37e: Les Japonaises n'arrivent pas à se dépétrer du marquage argentin. Elles sautent sur tout ce qui bouge les SudAm c'est impressionnant. Je sais pas si elles vont réussir à tenir ce rythme en revanche.

35e: Le peuple demande des buts. Et même des occasions, en fait. 

32e: Mais oui le dégagement pleine face de sa coéquipière de Barroso à l'entrée de sa surface qui a failli offrir une grosse occase au Japon. Bon ça va elles s'en sont sorties finalement; 

30e: Une ola commence à se lancer dans les tribunes. Y'a pas de quoi par rapport au terrain mais c'est bon esprit. 

27e: Je dois dire que c'est de mieux en mieux l'Argentine; Elles prennent confiance après avoir pris la mesure de ce qui allait les attendre en début de match. C'est aussi que les Japonaises ne sont pas franchement impressionnantes pour le moment. 

25e: Ah nooon mais faut prendre l'espace là Jaimes ! Comment veux tu que ta pote te la mette autre part que là ? Sur cette contre-attaque ça n'avait aucun sens de la mettre dans les pieds... 

24e: C'est pas toujours beau l'Argentine mais ça se bagarre, je peux vous dire. Elles envoient boite sur boite dès que le ballon est perdu, j'adore. 

21e: C'est bon elle est repartie après l'intervention des médecins. Le match se ferme là depuis quelques minutes, j'aime pas très beaucoup ça. 

19e: La dénommée Cometti s'est pris un bon coup dans la tête sur un duel avec l'imposante buteuse japonaise Sugasawa. Ca a pas l'air d'aller fort. 

17e: C'est pas mal le Japon mais c'est trop perso pour l'instant. Elles veulent toutes faire la diff toute seule au milieu, alors qu'il y a des boulevards pour des décalages sur les côtés. 

15e: Oh la presque première occase pour l'Argentine, et Jaimes. Beau centre et bon contrôle en pivot mais l'attaquante était hors-jeu. 

13e: Il suffit que les Argentines passent le milieu de terrain pour entendre le public s'enflammer, c'est marrant. Les SudAm, où qu'ils jouent, auront toujours les supporters les plus bruyants (même si on voit pas non plus de groupe de hinchas en furie dans les tribunes hein). 

11e: Les Japonaises très clairement en train de prendre l'ascendant. Encore un bon ballon dans la surface, Ninami le redresse mais la gardienne Correa est là. 

9e: Aaah la classique. Nakajima hésite entre frapper et centrer, du coup elle fait un entre-deux un peu pourri. Elle avait deux potes au centre c'est dommage. 

7e: Ah bah elles m'ont écouté, elles s'y sont mis à 4 là pour la stopper. Ca a fonctionné (quand même). 

5e: Hasegawa, la milieu japonaise, elle est en train de manger tout cru ses adversaires. Belle technique. Va falloir l'arrêter vite côté Argentine pour pas prendre le bouillon. 

3e: A priori les Argentines sont parties pour jouer dans un bon 4-1-4-1 des familles. On bétonne et on voit ce qui se passe. Borrello a sûrement eu le même prof que Kombouaré. 

1èreC'EST PARTI !

17h59: La star du Japon, c'est Saki Kumagai, la défenseure et capitaine. Pilier de l'OL depuis 6 ans maintenant. 

17h58: Les compos, au fait. 

 

17h56: Je me rassois après les hymnes... Ca fait toujours son petit effet un match de Coupe du monde quand même. 

17h52: Ca y est elles sont là, les joueuses entrent sur la pelouse du Parc. 

17h49: Bon, le coup de gueule du jour, c'est fait. On va pouvoir reparler foot maintenant :)

17h46: La sono est toujours aussi assourdissante dans ces compétitions... Déjà l'été dernier en Russie c'était insupportable. C'est cool de faire monter la sauce mais c'est cool aussi de sortir du stade avec une audition intacte. 

17h44: Elles auront fort à faire pour en sortir, d'ailleurs... L'Argentine est sur le papier l'équipe la plus faible de ce groupe qui comprend aussi l'Angleterre et l'Ecosse. Hier soir, les Anglaises ont battu leurs voisines, mais pas du tout aussi facilement que prévu. Un petit 2-1 au final.

17h41: Il est revenu en 2017 et a mené la sélection à la 3e place de la Copa America, même lui ne sait pas trop comment. Et voilà donc l'Argentine dans ce groupe D.

17h38: Et puis l'Argentine, c'est un mystère. Grand pays de foot, mais pas de foot féminin... Faute de moyens, la sélection n'a pas disputé un seul match entre 2015 et 2017. Sa présence sur ce Mondial tient presque du miracle. Et du retour du sélectionneur historique, Carlos Borrello. 

17h35: Match intéressant que ce Japon-Argentine. Déjà, on va voir un peu où en sont les Japonaises, traditionnellement parmi les favorites à chaque Coupe du monde. Elles ont toujours participé, elles ont gagné en 2011, été finalistes en 2015. On a donc face à nous de futures concurrentes aux Bleues.

17h32: Pas grand monde pour le moment dans les tribunes. Mais ça se remplit souvent dans la dernière demi-heure avant le coup d'envoi, donc pas d'inquiétudes. J'ai vu quelques maillots argentins aux abords du stade en arrivant tout à l'heure. 

17h30SALUT tout le monde. Comment va en ce jour férié ? Ici tout roule, je vais vous liver ce Japon-Argentine depuis le Parc des Princes, où il y a un beau soleil, sachez-le. 

Hello les minutos ! Deux matchs seulement au programme aujourd’hui, et on commence par ce petit Argentine-Japon, au Parc. Les Japonaises, vice-championnes du monde en titre, font forcément figure de favorites, cet aprem, contre les Argentines, qui vont redécouvrir la compète. Il faut dire que les Japonaises ont fini en finale des deux dernières CDM, avec un titre à la clé, en 2011, grâce à un tir au but de Kumagai, la Lyonnaise. Côté argentin, on espère pour elles que ça se passera un peu mieux que lors des précédentes éditions. Qualifiées en 2003 et 2007 pour la phase finale, elles étaient rentrées à chaque fois à la maison après le premier tour avec trois défaites en trois matchs (dont quelques raclées : 6-0 contre le Japon en 2003, et un 11-0 contre l’Allemagne, en 2007).

» On se retrouve à 18 heures pour Argentine-Japon, depuis le Parc des Princes.