VIDEO. Deuxième à cause d'une pénalité, Vettel craque et échange les panneaux des positions finales

F1 Le pilote Ferrari n'a pas digéré la pénalité qui lui a coûté la victoire

G.B.

— 

Sebastian Vettel, après le GP du Canada.
Sebastian Vettel, après le GP du Canada. — Steve Etherington/LAT Images/REX/SIPA

Sebastian Vettel n’a finalement pas remporté le Grand Prix du Canada. Le pilote allemand a bien franchi la ligne en premier, mais une pénalité de cinq secondes offre finalement la victoire à Lewis Hamilton. Le pilote Ferrari a été sanctionné pour avoir poussé son adversaire contre le muret, alors qu’il essayait de sortir de l’herbe après une erreur.

« Je suis censé aller où, putain ? », peut-on l’entendre se plaindre auprès de son équipe quelques minutes après l’incident. « J’ai de l’herbe sur mes roues. C’est de sa faute s’il va dans cette direction. S’il avait pris l’intérieur, il m’aurait doublé. »

Appel de Ferrari

Alors, forcément, une fois arrivé, l’Allemand n’a pas du tout cherché à jouer le jeu. « l’Allemand n’est pas resté pour les interviews, n’a pas conduit sa monoplace jusqu’au podium, et a traversé tout le paddock sans enlever son casque. Puis, il est revenu sur ses pas, et à la stupeur générale, a échangé les panneaux indiquant les positions finales, plaçant le numéro 2 devant la Mercedes du pilote britannique », explique Europe 1. Le tout sous les acclamations des membres de son écurie.

Depuis, Ferrari a annoncé que l’écurie allait soutenir son pilote et faire appel de la décision de lui ajouter cinq secondes à l’arrivée. Mercedes, l’écurie d’Hamilton, a déjà répondu et demande de « respecter la décision des commissaires ». Le Grand Prix du Canada n’est pas encore terminé.