Tiger Woods approuve la mise à pied de son ancien coach, qui le renvoie à ses infidélités passées

GOLF Hank Haney est dans la tourmente à cause de propos à caractères raciste et sexiste sur les joueuses sud-coréennes du circuit

N.C. avec AFP

— 

 Hank Haney, l'ancien entraîneur de Tiger Woods.
Hank Haney, l'ancien entraîneur de Tiger Woods. — Jeff Schrier/AP/SIPA

Tiger Woods a été critiqué mardi par son ancien entraîneur Hank Haney, dans la tourmente à cause de propos à caractères raciste et sexiste sur les joueuses sud-coréennes du circuit féminin de golf (LPGA). «Incroyable comment Tiger Woods est devenu une autorité morale sur les questions liées aux femmes», a écrit Haney sur son compte Twitter, en référence aux infidélités et au divorce très médiatisé en 2009 de l'ancien numéro 1 mondial.

«J'ai travaillé pendant six belles années avec Tiger et pas une seule fois il ne m'a entendu tenir des propos sexistes et racistes, a-t-il poursuivi. En plus d'être vainqueur de quinze titres du Grand Chelem, il sait maintenant lire dans les pensées des gens?»

Ce tweet fait suite à la réaction de Woods qui avait salué le week-end dernier la mise à pied d'Haney par la radio qui l'employait après sa sortie sur les joueuses sud-coréennes. «On ne peut aborder la vie comme ça», avait regretté Woods.

Haney est dans la tourmente depuis qu'il a pronostiqué la semaine dernière la victoire d'une joueuse sud-coréenne dans l'US Open 2019 de golf, sans être capable de citer un nom. «Je ne pourrais pas vous donner le nom de six Sud-Coréennes sur le circuit LPGA. Enfin si, je pourrais, je dirais qu'elles s'appellent Lee. Je ne connais pas leurs prénoms, mais je suis sûr d'avoir donné le bon nom», avait-il déclaré sur la radio qui l'emploie. Il avait ensuite présenté ses excuses.

Mais au lendemain du sacre de la Sud-Coréenne Lee Jeong-eun dimanche à l'US Open, Haney avait rappelé qu'il avait vu juste. «Félicitions à Jeongeun Lee pour sa belle victoire dans l'US Open, qui est le meilleur pronostiqueur?», avait-il tweeté. «Mon pronostic était basé sur des statistiques et des faits. Si on me reposait la même question, je ferais la même réponse, mais en choisissant mieux mes mots», avait-il ajouté.