VIDEO. Un judoka disqualifié pour avoir apporté son téléphone sur le tatami

JUDO Une prouesse signée du Portugais Anri Egutidze lors du Grand Slam de Bakou

N.C.

— 

Ouais, euh, j'te rappelle Maman
Ouais, euh, j'te rappelle Maman — @judo

On appelle ça la nomophobie, pour « no mobile-phone phobia ». Il s’agit de la peur d’être éloigné de son téléphone portable pendant trop longtemps. On ne sait pas si le judoka portugais Anri Egutidze en est atteint, mais il s’est fait remarquer samedi lors du Grand Slam de Bakou en devenant sans doute le premier à se faire disqualifier pour avoir apporté son mobile dans son kimono.

Comme on le voit dans cette vidéo publiée par le site officiel de la Fédération internationale, le téléphone est tombé sur le tatami dès le début de son combat face au Suédois Robin Pacek. L’arbitre n’a pas eu d’autre choix que d’arrêter le combat et prononcer sa disqualification.

Reste une question, quand même : Anri Egutidze pourra-t-il faire appel de cette décision ?