VIDEO. Brésil: Ronaldinho rappe contre la corruption (mais son flow n'est vraiment pas dingue)

FOOTBALL Ronaldinho a participé à un featuring avec le chanteur Jorge Vercillo

W.P.

— 

Ronaldinho a les mêmes gimmicks que Nelson Monfort
Ronaldinho a les mêmes gimmicks que Nelson Monfort — capture d'écran Youtube

Ce n’est un secret pour personne, le rap et le foot sont intimement liés. Les rappeurs sont très souvent de talentueux manieurs de ballon qui auraient pu viser très haut si ces foutus ligaments croisés avaient tenu le coup alors que des scouts étaient venus les repérer un dimanche après-midi en district, et les footballeurs des rappeurs ratés. Si la France a eu le feat de Benzema avec Rohff, le Brésil a désormais Ronaldinho avec Jorge Vercillo. L’ancien footballeur a rappé une trentaine de secondes dans ce morceau à charge contre la corruption au Brésil.

Au début de la chanson, R10 se contente de fredonner doucement le refrain ou de jouer des percussions avant de se lancer. « L’amour est notre parti, du début à la fin, mon cœur ne voit plus d’ennemi », dit un extrait du rap de l’ancienne vedette du FC Barcelone​. Les paroles chantées par Jorge Vercillo en appellent à Saint Georges pour terrasser le « dragon de l’appât du gain » et de la corruption.

Le refrain critique « ceux qui détournent des fonds publics et gouvernent pour leurs intérêts » au détriment « des écoles et les hôpitaux ». L’ex-milieu de terrain, qui a rejoint il y a un an les rangs du parti brésilien de droite PRB, a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux en manifestant ouvertement en octobre son soutien à Jair Bolsonaro, alors candidat de l’extrême droite à la présidentielle.