Côte d'Azur: Pourquoi Isola 2000 attire-t-elle les étoiles du snowboard mondial?

MONTAGNE L’équipe chinoise a choisi cette station des Alpes-Maritimes comme camp de base

Mathilde Frénois

— 

Dix-huit snowboarders de 13 à 28 ans s’entraînent sur les pentes d’Isola 2000.
Dix-huit snowboarders de 13 à 28 ans s’entraînent sur les pentes d’Isola 2000. — M. Siboni

Ils misent leur avenir sur Isola 2000. Pour préparer les Jeux Olympiques 2022, les athlètes de l’équipe nationale chinoise de snowboardcross et de slalom ont choisi cette station des Alpes-Maritimes. Dix-huit sportifs de 13 à 28 ans en ont même fait leur camp de base. Arrivés début mars, ils resteront à Isola 2000 un mois pour un stage intensif. Puis ils y reviendront entre chaque compétition européenne. Mais pourquoi l’équipe de Chine a-t-elle opté pour ce domaine des Alpes du sud ?

Une expérience béton

Isola 2000, c’est déjà deux médailles olympiques apportées par deux enfants du pays : Tony Ramoin (bronze) en 2010 et Julia Pereira de Sousa (argent) en 2018. Des réussites façonnées localement et qui découlent du savoir-faire du club Back-to-back d’Isola 2000. « L’équipe chinoise est venue chercher le meilleur club et le meilleur entraîneur dans la discipline, confirme Corinne Letitre, directrice de l’Ecole de ski internationale (ESI) dans la station azuréenne. Cet entraîneur, c’est Mathieu Siboni. » Cerise sur le gâteau, Julia Pereira de Sousa aussi participera aux entraînements en tant que conseil.

L’équipe chinoise de snowboard a choisi Isola 2000 comme camp de base pour ses entraînements.
L’équipe chinoise de snowboard a choisi Isola 2000 comme camp de base pour ses entraînements. - M. Siboni

Une localisation centrale

La grande majorité des compétitions de snowboard se déroule en Europe. Impossible pour l’équipe chinoise de regagner ses pénates à chaque fois. Mais alors, pourquoi ne pas avoir opté pour les grandes stations des Alpes-du-Nord ? « Grâce à l’aéroport international situé à 1 h 30 de route des pistes », répond du tac au tac Mathieu Siboni, entraîneur français de l’équipe. Un aéroport qui place toute l’Europe à seulement une demi-journée de voyage. « Pendant ce mois de perfectionnement, les snowboarders participeront à trois courses, en Slovénie notamment, explique le coach. Ils prendront aussi le départ du championnat de France à Isola 2000 du 27 au 30 mars. Ils ont le droit de participer mais ils ne peuvent pas devenir champions de France. Ils prendront ainsi des points. » Et de l’expérience en course.

Des installations modernes

Isola est l’une des seize stations françaises au-dessus de 2000 mètres. Et sous le soleil azuréen, des équipements dernier cri ont été installés. Fin 2018, une nouvelle piste de compétition, au niveau des standards de la Fédération internationale de ski (FIS), a été inaugurée, avec un dénivelé de 380 m pour 1,6 km de descente. Un tracé « homologué pour le slalom et le slalom géant », indique la métropole Nice Côte d’Azur. « Il y a cette piste FIS et un boardercross de niveau international », se réjouit Mathieu Siboni. Des structures d’entraînement bénéfiques qui ont fini de convaincre l’équipe chinoise de choisir Isola 2000 comme camp de base.