20 Minutes : Actualités et infos en direct
DOPAGELe numéro un mondial de bridge contrôlé positif à la testostérone

Kamoulox: Le numéro un mondial de bridge contrôlé positif à la testostérone (et suspendu un an de toutes compétitions)

DOPAGEMême les jeux de cartes ne sont plus à l’abri du dopage
Le bridge n'est pas épargné par le dopage (oui, ce monde est fou).
Le bridge n'est pas épargné par le dopage (oui, ce monde est fou).  - MYCHELE DANIAU / AFP
Aymeric Le Gall

A.L.G.

Où va le monde ma pauvre Lucette si même le bridge n’est plus à l’abri du dopage ? Hé oui, on tombe des nus (et on ne peut s’empêcher de sourire aussi, un peu) en apprenant que la Fédération internationale de bridge (WBF) venait de suspendre pour une durée d’un an son Leo Messi à elle, alias Geir Helgemo.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le Norvégien, numéro un mondial de la spécialité et qui représente Monaco​ lors des compétitions de bridge, a été contrôlé positif à la testostérone lors d’un tournoi à Orlando (Floride) le 29 septembre 2018. En plus de sa lourde suspension, le joueur âgé de 49 ans devra rembourser les 3.659 euros relatifs à son audition devant la commission antidopage.

Sujets liés