VIDEO. Real-Barça: «Si les TV espagnoles parlaient moins du VAR et plus des prisonniers politiques»... La grosse punchline de Piqué

FOOTBALL Gerard Piqué a enflammé la zone mixte du Bernabeu

W.P.

— 

Gérard Piqué
Gérard Piqué — OSCAR DEL POZO / AFP

Gerard Piqué est un homme de principes. Et il n’hésite jamais à user de punchlines acerbes pour défendre les siens. Après la raclée infligée par le Barça au Real​ au Santiago Bernabeu en Copa del Rey (0-3), le défenseur s’est fait plaisir en zone mixte en abordant la question politique du jugement des dirigeants catalans indépendantistes (dont le procès s’est ouvert le 12 février). La punchline en vaut la chandelle.

« Si les TV espagnoles consacraient plus de temps au procès des prisonniers politiques au lieu de parler du VAR, notre pays irait mieux », s’est lâché Piqué. Des peines de sept à 17 ans ont été requises contre les accusés.