Boxe: Tony Yoka se plaint de ne pas trouver d'adversaire français pour son prochain combat

BOXE Le champion olympique de Rio, suspendu jusqu'en juillet, prépare son retour

N.C.

— 

Tony Yoka lors de son combat en mars 2018.
Tony Yoka lors de son combat en mars 2018. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Tony Yoka, suspendu jusqu'en juillet prochain pour infraction aux règles antidopage, malgré un ultime recours devant le Conseil d'Etat le mois dernier, prépare son retour. Mais il a bien du mal à trouver un adversaire. Il souhaitait affrontrer un Français, Johann Duhaupas. Ce dernier n'est pas contre, mais comme il va être papa au mois d'avril et qu'il ne s'est pas beaucoup entraîné depuis avril dernier, veut repousser le combat à la fin d'année.

«Beaucoup parlent mais tres peu assument. Comment me reprocher de boxer des étrangers quand nos boxeurs refusent le combat. Je vais devoir annoncer un adversaire au mois de mars et si ce n’est pas un francais vous saurez pourquoi», a tweeté, amer, le champion olympique de Rio

«Il aurait dû comprendre, lui qui a eu un enfant. Pour l’instant c’est comme ça. Mais une chose est claire, et j’insiste, je ne refuse pas la proposition d’affronter Tony Yoka (...) Mais en juillet, ça m’embête, a fait savoir Johann Duhaupas au micro de RMC. Il y a eu une proposition financière mais qui ne me convenait pas. J’ai plein de boxeurs étrangers qui me demandent, s’il le faut je boxerai à l’étranger comme je l’ai toujours fait.»

Yoka pourrait finalement défier le champion de France des lourds, Raphaël Tronché. Ce dernier avait également demandé un délai, l'an dernier, mais comme le précise L'Equipe, il va affronter son challenger officiel, Zakaria Azzouzi (33 ans, 14 v., 2 nuls, 3d.), en mars. S'il gagne, il pourrait combattre Yoka en juillet.