Manchester United-PSG: «Il faut arrêter d'avoir peur, on est bon», le plaidoyer de Mbappé pour le foot français

FOOTBALL Parce que ça va bien d'être défaitiste maintenant!

N.C.

— 

Kylian Mbappé après avoir marqué le deuxième du PSG sur la pelouse de Manchester Untied, en 8e de finale aller de la Ligue des champions, le 12 février 2019.
Kylian Mbappé après avoir marqué le deuxième du PSG sur la pelouse de Manchester Untied, en 8e de finale aller de la Ligue des champions, le 12 février 2019. — Jon Super/REX/Shutterstock/SIPA
  • Le PSG a battu Manchester United à Old Trafford (0-2) en 8e de finale aller de la Ligue des champions.
  • Alors que l'on imaginait les Parisiens en difficulté sans Neymar et Cavani, ils ont trouvé les solutions pour se montrer dangereux et marquer. 
  • Après la rencontre, Kylian Mbappé a réagi aux propos défaitistes qu'il avait entendu et encouragé les gens à soutenir davantage les clubs français. 

De notre envoyé spécial à Manchester,

On ne l’a pas vu passer en zone mixte, et c’est dommage. On avait bien des choses à demander à Kylian Mbappé après la belle victoire du PSG sur le terrain de Manchester United. En fait, l’un des hommes forts de ce 8e de finale aller de Ligue des champions avait déjà livré le fond de sa pensée au micro de RMC Sport, juste après le match. On a découvert ses mots en quittant Old Trafford, et comme d’habitude, ils ne sont pas anodins. Et vont au-delà de la performance brute de son équipe. On s’assoit et on écoute.

Les gens doivent arrêter d’avoir peur. Le foot, ça se joue sur un terrain. Bien sûr Neymar est ultra important, Cavani est fondamental, mais le foot, ça se joue sur un terrain et on l’a montré aujourd’hui. Il faut que les gens nous soutiennent parce que nous, on va soutenir Lyon aussi la semaine prochaine. Il faut que le football français aille le plus loin possible en Coupe d’Europe. Il faut arrêter d’avoir peur. On est bon. »

Il y a beaucoup de choses dans cette tirade. Déjà, Mbappé en met une petite aux médias et à tous les commentaires qui ont précédé ce match. Le PSG, très amoindri par les blessures de Neymar et Cavani, était vu perdant par beaucoup. Bon, il y avait de quoi se poser des questions, tout de même, mais ceux qui gagnent ont toujours raison. Surtout comme ça.

Il souligne également la force collective de cette équipe version Tuchel, qui avait commencé à prendre forme contre Liverpool et qui est encore montée d’un cran à Old Trafford. Cet état d’esprit doit infuser dans le groupe parisien, et le dire et le répéter peut aider.

Et puis Mbappé, en communicant habile à qui rien n’échappe, rend la pareille à l’OL, qui par la voix de Bruno Genesio, s’était dit «supporter de Paris» avant cette rencontre. L’union sacrée au sein de la « Farmers League » (« Ligue des fermiers » en VF), ce doux surnom donné à la Ligue 1 par les Anglais, est en marche. Tremble, l’Europe.