Montpellier-Lille: «Si on marque sur l’action, je m’en fous», assume Andy Delort accusé de manque de fair-play

LIGUE 1 Alors que le gardien de Lille venait de mettre un ballon en touche, après avoir été touché par un projectile, les Montpelliérains n’ont pas rendu le ballon et ont failli marquer…

Jerome Diesnis

— 

Le Montpelliérain Gaëtan Laborde (ici face à Fodé Ballo) a failli marquer sur une action très litigieuse.
Le Montpelliérain Gaëtan Laborde (ici face à Fodé Ballo) a failli marquer sur une action très litigieuse. — N. Bonzom / Maxele Presse
  • En fin de match, Mike Maignan a reçu un paquet de chouchous lancé des tribunes. Le gardien a mis le ballon en touche… que les Montpelliérains ont joué alors que le Losc s’était arrêté de jouer.
  • Christophe Galtier est en pétard, les joueurs lillois regrettent ce geste « pas fair-play », mais Andy Delort assume : « Mon club, c’est Montpellier, pas Lille »

Touché au visage par un projectile [un sachet de chouchous semble-t-il] en fin de match mardi soir à la Mosson (0-1), le gardien Mike Maignan a envoyé le ballon en touche pour se plaindre à l’arbitre. Mais alors que tous les Lillois attendaient que les Montpelliérains leur redonnent le ballon, Skuletic a joué rapidement la touche pour Delort qui a immédiatement centré à destination de Laborde, lequel a repris le ballon en position de hors-jeu, entraînant un début d’échauffourée. « Ce n’était pas très fair-play », résume Xeka, le milieu du Losc.

Le coach Christophe Galtier est, lui, plus incisif. « C’est inexplicable. Ce n’était pas la faute de Michel [Der Zakarian]. Je suis allé le voir, sans aucune agressivité. Je lui ai dit : "Michel, tu dois rappeler à l’ordre tes joueurs". Il m’a dit : "Je n’ai pas dit à mes joueurs de jouer". Je le sais. Mais il se passe quoi s’il y a but là-dessus ? Michel va dire de nous laisser marquer ? Un peu compliqué… Même si je sais qu’il est capable de le faire. Evidemment qu’on a tous envie de gagner, qu’il y a des enjeux. Il n’en reste pas moins que c’est loin d’être un geste fair-play, qui peut engendrer beaucoup de problèmes. »

Der zakarian : « Moi, je n’ai rien demandé »

Le coach montpelliérain préfère botter en touche. « Moi, je n’ai rien demandé. Je n’ai pas demandé à mes joueurs de jouer direct et de marquer. Je ne sais pas pourquoi l’arbitre a arrêté le match, pourquoi le gardien a mis le ballon dehors. »

En revanche, Andy Delort assume complètement d’avoir conservé le ballon. « Si on marque sur l‘action, je m’en fous. Mon club, c’est Montpellier, ce n’est pas Lille. Moi je joue le jeu. Si on revenait au nul sur cette action, [les Lillois] m’auraient insulté, mais je m’en foutais. ».

« Je ne suis pas d’accord avec ça, mais c’est normal, lui répond José Fonté. L’arbitre a pris la bonne décision, mais Delort a… » Il cherche ses mots, un journaliste lui souffle « exagéré ? » « Oui, c’est ça ».

Ligue 1: Lille gagne le match des dauphins à Montpellier (0-1)