La Fifa enquête sur des allégations d'abus sexuel dans l'équipe féminine d'Afghanistan

FOOTBALL Elle vise des responsables de la fédération afghane de football (AFF)...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un ballon de foot.
Illustration d'un ballon de foot. — Adam Jastrzebowski/SIPA

La fédération internationale de football (FIFA) a indiqué samedi « examiner » des allégations d'abus sexuel à l'encontre des joueuses de l'équipe nationale féminine d'Afghanistan.

Ces allégations visant des responsables de la fédération afghane de football (AFF), dont son président, Keramudin Karim, ont été révélées vendredi par le quotidien britannique The Guardian.

L'AFF « rejette vigoureusement ces fausses accusations », les jugeant « infondées ».

Ne pas nuire aux victimes

« Ces sujets sérieux mentionnés» dans l'article « sont en cours d'examen par la FIFA », a indiqué l'instance dirigeante du football mondial dans un communiqué, soulignant avoir « une tolérance zéro » à cet égard.

Elle dit « traiter la question afin de ne pas nuire aux victimes » aux côtés « d'entités réputées sur les questions relatives aux droits de l'Homme ».

The Guardian a publié les témoignages d'une ancienne capitaine de la sélection nationale, Khalida Popal, qui a fui le pays en 2016 suite à des menaces de mort, de deux joueuses, dont la capitaine Shabnam Mobarez qui évolue dans le championnat féminin danois, et de l'entraîneur de l'équipe, l'américaine Kelly Lindsey.

Mme Popal a déclaré au quotidien britannique avoir recueilli des témoignages d'abus sexuels, de menaces de mort et de viols qui se seraient déroulés en Afghanistan, notamment dans les locaux de la fédération, ainsi que lors d'un rassemblement de l'équipe en Jordanie.

« Ces histoires sont fausses », a assuré samedi lors d'une conférence de presse à Kaboul le secrétaire général de l'AFF, Sayed Alireza Aqazada. « Aucun abus sexuel n'a été commis sur aucune fille de l'équipe nationale ».

La fédération afghane dit n'avoir « jamais été contactée » afin de pouvoir « enquêter sur ces allégations ».

M. Aqazada a également démenti les propos du Guardian indiquant que l'équipementier danois Hummel aurait suspendu son partenariat avec l'AFF en raison de ces allégations. Contacté, Hummel n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

L'Afghanistan a fait la promotion du football féminin en lançant il y a quatre ans un championnat national. Mais en 2017 il a dû être annulé faute de financement.