Italie: Matteo Salvini réclame de lourdes sanctions contre les joueurs agressifs envers les arbitres

FOOTBALL Il cible notamment Gonzalo Higuain, expulsé dimanche soir lors de Milan-Juventus...

20 Minutes avec AFP

— 

Higuain après son expulsion face à la Juventus
Higuain après son expulsion face à la Juventus — SIPA

Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur et patron de l'extrême droite en Italie, a réclamé mardi des sanctions lourdes pour les atteintes aux arbitres, notamment à l'encontre de l'attaquant de l'AC Milan Gonzalo Higuain, expulsé dimanche pour avoir hurlé sur l'arbitre.

Recevant le président de l'association italienne des arbitres (AIA), Marcello Nicchi, après l'agression dimanche d'un jeune arbitre de football amateur régional, M. Salvini a affirmé: « A partir d'aujourd'hui, ceux qui fautent paieront et ils paieront cher ».

Chaque année, environ 500 arbitres de football amateur sont agressés en Italie, et dans environ 75% des cas les auteurs des violences sont des licenciés, joueurs, entraîneurs ou membres de l'encadrement des clubs.

« J'ai eu honte »

«En tant que ministre de l'Intérieur et papa d'un garçon qui joue au foot, je ferai tout mon possible pour que reviennent la discipline, les règles, l'ordre, le respect, la bonne éducation et les sanctions sur les terrains de foot», a promis le ministre.

Il a ainsi réclamé un renforcement des sanctions au sein de la fédération de football: «Si le risque de suspension est de cinq ans au lieu d'un mois, peut-être que certains épisodes vont se raréfier».

Et le bon exemple « doit venir d'en haut », a ajouté ce fervent supporter du Milan AC, qui était à San Siro dimanche pour assister à la victoire de la Juventus Turin (2-0) contre son équipe de coeur, dont l'attaquant vedette Higuain a été expulsé pour avoir hurlé sur l'arbitre.

« En tant que supporter du Milan, j'ai eu honte de ce comportement indigne. J'espère qu'il aura une longue, longue suspension », a-t-il assuré.