PSG: «Je ne pouvais pas rester pleurnicher toute la vie», Neymar évoque son après-Mondial

FOOTBALL Fait rare, le Brésilien était présent en conférence de presse à la veille du match contre l'Etoile Rouge...

N.C. avec AFP
— 
Neymar célèbre son doublé inscrit contre Nice, le 29 septembre 2018 en Ligue 1.
Neymar célèbre son doublé inscrit contre Nice, le 29 septembre 2018 en Ligue 1. — Lionel Urman/SIPA

Neymar en conférence de presse, l'événément est plutôt rare. Le PSG a décidé de faire venir le Brésilien face aux médias, ce mardi, à la veille de la 2e journée de Ligue des champions face à l'Etoile Rouge de Belgrade. L'occasion de balayer avec lui les sujets du moments, entre son retour de blessure, ses sensations et son nouveau positionnement en numéro 10.

  • L'après Mondial et sa blessure

«Je n'ai rien changé. J'ai toujours été très bien aussi sur le terrain, je me sens heureux en train de jouer. J'essaie de m'améliorer chaque jour, chaque match pour aller dans ma version (...) Ma blessure, la Coupe du monde, pour moi c'est le passé. J'ai beaucoup souffert, j'étais très triste, je vais de l'avant. J'ai tout fait pour être dans la Seleçao, j'ai donné le meilleur de moi. Il y avait une grande frustration mais je ne pouvais pas rester pleurnicher toute la vie. J'étais triste, maintenant je vais de l'avant».

  • Sa forme du moment

«Je ne suis pas à 100% de ma forme, personne n'est à 100%, c'est le début de la saison et on a joué peu de matchs. Le haut niveau du foot mondial arrive entre février et mars, lorsque les meilleurs matches arrivent. Je suis à la recherche, chaque match, chaque jour, sur le moyen de m'améliorer tant au niveau physique que technique».

L'avis de Thomas Tuchel: «Il n'est peut-être pas à 100%, mais presque. Pour moi, c'est normal parce qu'il a été blessé pendant longtemps et c'était une Coupe du monde très difficile et compliquée pour lui. C'est un joueur qui doit être dans un bon état d'esprit, faire les entraînements avec un sourire. Il n'a pas eu de préparation normale et tout le monde le regarde pour savoir s'il est en top forme ou s'il a fait une erreur, c'est difficile pour lui !»

  • «Ney» heureux au milieu, Tuchel voit Verratti «en N.8»

«C'est la solution que (Thomas Tuchel) a trouvé. En fonction de ce qu'il souhaite, c'est lui qui désigne où je vais montrer mes meilleures qualités. Je vais toujours donner le meilleur de moi, quelle que soit la position. Il me dit de faire quelque chose, je le fais. C'est différent, ce n'est pas la même chose (qu'ailier). J'aime jouer comme ça au PSG, animer le match, le définir. Evidemment, Messi au Barça joue comme ça. A Barcelone, ma fonction était donc différente, je ne menais pas l'équipe. Au PSG, j'aime avoir le ballon, le toucher. Je suis très heureux de jouer au milieu».