Lyon: «On ne va pas se faire enquiquiner par quelques perturbateurs», Aulas hausse le ton avant City

FOOTBALL Les Lyonnais n'entament pas la Ligue des champions dans la plus grande des sérénité...

N.C.
— 
Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, en avril 2018.
Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, en avril 2018. — OZAN KOSE / AFP

De retour en Ligue des champions après une saison d’absence, l'Olympique Lyonnais n’attaque pas la phase de groupe dans la sérénité. Les résultats en Ligue 1 sont poussifs, et le contexte autour de l'entraîneur Bruno Genesio tendu. Dans une interview accordée à L'Equipe mardi, Jean-Michel Aulas défend son coach, ses joueurs et surtout son travail.


« Lyon est un club qui en impose partout en Europe sur le plan des structures, de la stratégie. Et on ne va pas se faire enquiquiner par quelques perturbateurs qui ne voient qu’un intérêt à nous critiquer pour nous affaiblir, prévient JMA. On a l’expérience, les infrastructures et demain, ce seront les résultats… Il faut simplement être patient mais il faut qu’ils (supporters) me fassent confiance. Ils auront moins de chance de retrouver le très haut niveau si je ne suis pas là. »

« Je me fous du résultat à City, je veux le contenu et l’attitude »

Le très haut niveau, l’OL va le toucher de près dès ce premier match à Manchester City. Les champions d’Angleterre de Pep Guardiola ont de quoi faire peur. Mais pour le boss de l’OL, cette rencontre tombe à pic. « Je l’ai dit à Bruno [Genesio] : "C’est le moment ou jamais de montrer que ce n’est pas vrai ce qui se dit, que tu sais gérer les périodes d’après ou d’avant crise et que tu as du charisme". »

Avant d’ajouter un mot pour ses joueurs : « Ils vont réagir, je le sais. Je me fous d’ailleurs du résultat à City, je veux le contenu et l’attitude ».