Mercato TFC: Clément Michelin vers l’AC Ajaccio, huit autres départs espérés par le club

FOOTBALL Si le TFC a fini de recruter, le club toulousain cherche maintenant à « dégraisser ». Le défenseur Clément Michelin doit être prêté à l’AC Ajaccio (L2)…

Nicolas Stival

— 

Clément Michelin, l'arrière droit du TFC, lors d'un match de Ligue 1 à Nice, le 3 février 2018.
Clément Michelin, l'arrière droit du TFC, lors d'un match de Ligue 1 à Nice, le 3 février 2018. — Y. Coatsaliou / AFP

Il est resté en « civil » ce mercredi matin au centre technique du Stadium, pendant l’entraînement du TFC. Clément Michelin ne portera plus les couleurs toulousaines cette saison. Sauf retournement de situation, toujours possible en période de mercato, l’arrière droit de 21 ans doit être prêté dans les heures à venir à l’AC Ajaccio, actuel 17e de Ligue 2.

Titulaire lors de la première journée de L1 à Marseille (4-0), le champion d’Europe U19 en 2016 est désormais barré par Kelvin Amian et par la recrue Steven Moreira (ex-Lorient). Le Tarn-et-Garonnais fait partie des joueurs « invités » par le TFC à aller trouver du temps de jeu ailleurs, d’ici vendredi minuit et la fermeture du marché.

Encore huit départs après Michelin ?

Ses compagnons d’infortune se sont entraînés ce matin : les défenseurs Steven Fortes et Steeve Yago, les milieux Alexis Blin et Yann Bodiger ainsi que les plus offensifs Hakim El Mokkedem, Quentin Boisgard et Firmin Mubele. Parmi eux, de nombreux jeunes formés au club. Certains vivent mal la situation. Ils avaient des pistes pour rebondir en juillet, lorsqu’il n’était pas encore question de leur départ, beaucoup moins en cette fin de mercato.

Seulement, après l'arrivée de neuf joueurs, le TFC compte 31 pros dans son effectif. Beaucoup trop pour l’entraîneur Alain Casanova. Ola Toivonen est (encore) l’un d’eux. Ce mercredi, le tout jeune retraité de la sélection suédoise était absent de l’entraînement, une constante depuis plusieurs jours. L’atypique attaquant de 32 ans, au salaire conséquent, doit aussi quitter les bords de Garonne, probablement pour l’étranger.