Dans l'ombre de la Coupe Davis, l'ITF aurait voté un amendement permettant au boss de la FFT de rester en place

TENNIS Bernard Giudicelli pourra rester en place à l'ITF...

W.P.

— 

Bernard Giudicelli
Bernard Giudicelli — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ça s’est passé jeudi en marge du vote autour de la polémique réforme de la Coupe Davis : l’assemblée générale de l’ITF aurait voté favorablement à une modification de la constitution de la fédération internationale de tennis sur l’éligibilité des membres du board, dont fait parti le président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli. Le but : faire en sorte que ce dernier puisse rester en poste en dépit de sa condamnation pour diffamation envers Gilles Moretton, laquelle lui a valu d’être condamné à verser 10.000 euros d’amende.

Le journaliste Ben Rothenberg, très connu dans le milieu, affirme que l’amendement a été voté afin que Giudicelli​ reste en poste. On rappelle que la FFT a attribué douze voix en faveur de ladite réforme.

Mots-clés :