Coupe du monde 2018: Le gilet de l’entraîneur de l’Angleterre, star d’un photomontage

FAKE OFF Le slogan de l'équipe d'Angleterre de foot, « It's coming home », n'a pas (encore?) été brodé sur le gilet de l'entraîneur Gareth Southgate...

Alexis Orsini

— 

Le photomontage du gilet de Gareth Southgate, entraîneur de l'équipe de foot d'Angleterre.
Le photomontage du gilet de Gareth Southgate, entraîneur de l'équipe de foot d'Angleterre. — Capture d'écran
  • Un photomontage humoristique réalisé par le constructeur de smartphones Huawei est devenu viral sur les réseaux sociaux.
  • Il laisse penser que l'entraîneur de l'équipe d'Angleterre, Gareth Southgate, portait un gilet brodé du slogan « It's coming home », le cri de ralliement des supporters britanniques.
  • L'engouement est tel que Marks & Spencer, fournisseur officiel des costumes de l'équipe, a repris cette parodie à son compte.

 

L’Angleterre sera-t-elle championne du monde de football ? Les Britanniques sont en tout cas convaincus que la présence de leur équipe dans le dernier carré de la compétition – une première depuis 1990 – est en partie due au gilet porte-bonheur de son entraîneur, Gareth Southgate.

Le style vestimentaire du coach a marqué les esprits depuis le début du tournoi en Russie. Au point de faire l’objet d’un photomontage parodique, très repris et partagé sur les réseaux sociaux… et souvent présenté à tort comme une photo authentique.

On y voit ainsi l’entraîneur, vêtu d’un gilet bleu brodée d’un motif blanc. La deuxième photo, qui prétend zoomer sur le vêtement, révèle la présence à l’infini, sur le tissu, du slogan « It’s coming home ». Une référence à la chanson du groupe Three Lions, devenue le slogan officiel de l’équipe et de ses supporters pendant cette compétition, alors que l’Angleterre rêve de « ramener » le titre mondial sur ses terres pour la première fois depuis son unique sacre en 1966.

FAKE OFF

Il s’agit en réalité d’un montage humoristique signé de la marque Huawei. Le 3 juillet, à l’occasion du 8e de finale Angleterre/Colombie, le compte britannique du constructeur chinois de smartphone tweete ainsi le photomontage pour vanter la puissance du zoom de l’un ses produits.  

Contactée par Metro, l’entreprise a confirmé le canular dès le 5 juillet : « En amont [du match de 8e] Angleterre/Colombie, Huawei UK a photoshopé l’image pour plaisanter. Elle a connu un grand succès et conquis le cœur des fans anglais. » La photo d’origine, réalisée par Getty Images et visible dès la fin juin sur Esquire, montre bien que le gilet de l’entraîneur est vierge de tout motif ou slogan.

Coup de pub pour Huawei et Marks & Spencer

Ce photomontage à la forte symbolique est en en effet rapidement devenu viral et circule depuis régulièrement sur les réseaux sociaux – aidé par l’euphorie nationale après la qualification de l’Angleterre en demi-finale le week-end dernier. Sur Facebook, certaines pages invitent ainsi sérieusement les internautes à « regarder de plus près » les deux photos pour découvrir le slogan « brodé » sur le gilet, tandis que le hashtag « lucky waistcoat » (« gilet porte-bonheur ») fleurit sur Twitter ou certaines affiches publicitaires. 

Huawei n’est pas la seule marque à avoir profité du potentiel publicitaire de cette blague. L’entreprise a lancé un appel au magasin britannique Marks & Spencer, fournisseur officiel des costumes de l’équipe d’Angleterre, pour la fabrication d'un tel gilet. L’objectif : que Gareth Southgate le porte lors de la finale de la Coupe du monde, si l’Angleterre bat la Croatie mercredi.

Marks & Spencer – qui affirme que ses gilets ont connu une hausse des ventes de 35% ces derniers jours –, a saisi la balle au bond. Ce lundi 9 juillet, la marque a publié la vidéo d’une machine à tisser, en plein brodage du slogan, accompagnée d’un message simple : « Un pas de plus ».

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.