Le journal des Bleus: Le Graët couvre Deschamps en cas d'élimination...Hernandez être rétabli à temps?

FOOTBALL Tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité de l'équipe de France au réveil...

J.L.

— 

Noël Le Graët à l'entrâinement des bleus, le 28 juin 2018.
Noël Le Graët à l'entrâinement des bleus, le 28 juin 2018. — FRANCK FIFE / AFP

De notre envoyé spécial à Istra,

Vendredi 29 juin

La question du jour : Lucas Hernandez va-t-il tenir sa place lors de la dernière séance à huis clos ?

C’est la grande inconnue du onze de Deschamps samedi contre l’Argentine, et c’est moins à cause d’un choix tactique que d’une contrainte physique. Si le sélectionneur des Bleus joue à cache-cache avec les journalistes pour ne pas donner trop d’informations à l’Argentine avant le 8e de finale, il paraît acquis que les 11 titulaires face au Pérou seront reconduits. Sauf si Lucas Hernandez, qui a senti une douleur à la cuisse contre le Danemark, ne peut finalement pas tenir sa place. Il faudra donc surveiller de très près si le latéral gauche de l’Atletico participe au dernier entraînement des Bleus vendredi après-midi, donc les premières 15 minutes seront ouvertes aux médias.

La décla du jour, by Umtiti : « Il ne vit pas le foot comme nous on peut le vivre, dans ses choix, sa vision du jeu »

Coéquipier de la Pulga en club, qui de mieux que Big Sam pour dresser le portrait de Lionel Messi : « Il ne vit pas le foot comme nous on peut le vivre, dans ses choix, sa vision du jeu, ses buts. Il marque, il marque, il marque, il ne s’en lasse jamais. Il a ça en lui. Il n’aime pas perdre, il veut toujours gagner des choses. Je ne m’attendais pas voir ça, car il avait déjà tout gagné quand je l’ai connu. Il a cet état d’esprit. Et puis après dans le jeu, ses contrôles de balles notamment, je trouve ça impressionnant. Il a une touche technique qu’aucun autre joueur n’a. Il ne fait pas passements de jambes, tout ça, mais sur un crochet ou un double contact il élimine. C’est assez fou ».

L’interview à ne pas manquer : Le président de la FFF qui sort le parapluie pour DD

Interrogé par Le Parisien à 48h d'un 8e de finale à quitte ou double pour Deschamps, qui battra à cette occasion le record de Domenech à la tête des Bleus, Noël Le Graët a renouvelé son soutien au sélectionneur tricolore, confirmant qu’il serait là au moins jusqu’en 2020. "Didier a un contrat que j’ai souhaité prolonger, bien avant le début de la compétition, jusqu’en 2020. Il fait un travail remarquable et il n’y a pas de raison qu’il s’en aille après cette Coupe du monde. D’ailleurs, je n’ai même pas pensé aux conséquences d’une élimination, à la pression de l’opinion, etc...Tout le monde pense déjà à Zizou, je le sais. Mais Didier a un contrat jusqu’en 2020 et je le respecterai".

Le programme du jour :

Conférence de presse à 14h45 heure française à Kazan avec Deschamps et Lloris. Entraînement au stade Centralny à 16h.