Antoine Griezmann a pris sa décision mais «ce n'est ni le moment ni l'endroit pour l'annoncer»

MERCATO Tout le monde s’attendait à ce que l’attaquant de l’Atlético annonce ce mardi sa décision pour la saison prochaine…

Nicolas Camus

— 

Antoine Griezmann a pris sa décision mais n'en dira pas plus sur son avenir pour l'instant
Antoine Griezmann a pris sa décision mais n'en dira pas plus sur son avenir pour l'instant — FRANCK FIFE / AFP

De notre envoyé spécial à Istra,

Grosse excitation, ce mardi, en arrivant au centre des médias de l’équipe de France, à Istra. Depuis la veille, on savait qu’ Antoine Griezmann viendrait en conférence de presse.

Tout le monde s’attendait à ce qu’il annonce sa décision pour la saison prochaine. Les journalistes espagnols, discrets comme à leur habitude, étaient d’ailleurs venus en nombre.

Philippe Tournon, le chef de presse, a vu le coup venir. Avant le début de la conférence de presse, il a fait savoir que l’attaquant de l’Atlético énoncerait un court communiqué concernant sa situation, et qu’ensuite plus aucune question sur le sujet ne serait acceptée.

« Oui, la décision a été prise »

16h00, Antoine Griezmann fait son apparition. En guise de communiqué, une petite phrase, dite en français puis en espagnol. « Désolé, je sais qu’il y a beaucoup d’attente mais ce n’est pas aujourd’hui que je vais donner ma décision ». Tout ça pour ça… La suite de la conf a été très drôle, chacun tentant de relancer sur le sujet par un moyen détourné. Jusqu’au moment de grâce offert par un journaliste espagnol.

En fin de conf, on a quand même obtenu une précision d’importance. « Oui, la décision a été prise, mais ce n’est pas le moment ni l’endroit pour le dire », a indiqué Grizou. Ça n’avait pas été aussi clair au début. En tout cas, le leader offensif des Bleus assure que ça ne changera rien à son implication dans la compétition. « Ce sont des décisions compliquées à prendre, mais ça fait trois mois que je suis dedans, je suis habitué, dit-il. Je suis tranquille et focalisé sur la Coupe du monde. »

>> A lire aussi : Quand mini Griezmann demandait un autographe à Fabien Barthez