VIDEO. TFC-OM: Payet et Mitroglou remplaçants décisifs... Le coaching de Rudi Garcia a tout changé

FOOTBALL Sortis du banc, Dimitri Payet et Kostas Mitroglou ont été décisifs sur le deuxième but marseillais à Toulouse, dimanche. Celui de la victoire...

Nicolas Stival

— 

Kostas Mitroglou, buteur, et Dimitri Payet, passeur, heureux après le deuxième but de Marseille au Stadium de Toulouse, le 11 mars 2018.
Kostas Mitroglou, buteur, et Dimitri Payet, passeur, heureux après le deuxième but de Marseille au Stadium de Toulouse, le 11 mars 2018. — P. Pavani / AFP

Il est passé sans s’arrêter dans la zone mixte, sauf pour donner du bonheur à un gamin en quête d'un selfie avec le héros du soir (en compagnie du quasi-infranchissable Steve Mandanda). Blessé à une cuisse, Kostas Mitroglou n’avait plus joué en Ligue 1 depuis un match à Saint-Etienne (2-2), le 9 février, et un énorme raté devant la cage stéphanoise. Un mois plus tard, il a inscrit le but vainqueur de l’OM au Stadium juste devant le parcage des supporters marseillais, qui ont dû lui trouver tout à coup toutes les qualités.

>> A lire aussi : TFC-OM: Mitroglou a sorti Marseille du traquenard toulousain... Revivez le match en live...

35 secondes plus tôt à peine, le Grec, tête de turc facile de la Ligue 1, avait remplacé un Valère Germain encore bien pâle, qui avait raté deux belles occasions (18e et 36e). « Notre deuxième but est magnifique, s’est enflammé Rudi Garcia. Dimitri laisse passer le ballon entre les jambes, il redemande en profondeur et il sert "Mitro" qui marque avec l’aide du dessous de la transversale. »

« Dimitri », c’est Payet bien sûr, qui a un temps cru suivre le match depuis les tribunes du Stadium à cause d’une « alerte musculaire », dixit Garcia. Après un échauffement concluant, l’international s’est assis sur le banc, avant d’en sortir à la 72e pour suppléer un Morgan Sanson très médiocre. « Morgan a été très bien, assure pourtant Maxime Lopez, bon camarade, contre toute évidence. Ensuite, "Dim" nous a apporté toute sa classe, il a été décisif, il nous a fait du bien. »

Difficile de parler de classe pour Mitroglou, qui aurait pu corser le match dans les arrêts de jeu sur un lob astucieux bien lu par Alban Lafont. Mais avec sa quatrième réalisation en L1 cette saison, l'ancien goleador du Benfica Lisbonne  a lui aussi fait « beaucoup de bien » à l’OM solide, troisième avant le choc contre Lyon, dimanche au Vélodrome.