Lance Armstrong sur le Tour des Flandres: Le président de l'UCI lui demande de ne pas se montrer

CYCLISME David Lappartient n'est pas très chaud à l'idée de voir Lance Armstrong associé à une course cycliste...

W.P.

— 

Lance Armstrong
Lance Armstrong — Brett Davis/AP/SIPA

Lance Armstrong sera l’invité d’honneur du prochain Tour des Flandres (1er avril). Curieuse idée, mais pourquoi pas. Sans grande surprise, la venue d’un homme déchu de sept Tours de France pour dopage n’emballe guère le président de l'Union Cycliste Internationale (UCI), le Français David Lappartient. Ce dernier l’a fait savoir dans un entretien accordé au journal suisse Neue Zurcher Zeitung.

« Je lui ai fait part de mon point de vue au cours d’une discussion intense. Mais Armstrong est un homme libre, je ne peux pas l’empêcher d’intervenir dans une université le vendredi avant la course. Néanmoins, ce n’est pas bon pour le cyclisme. Je lui ai écrit pour qu’il ne se montre pas sur les courses. »

Armstrong soutenu par le patron du Tour des Flandres

Quand on sait à quel point l’Américain aime le vélo, il ne serait pas étonnant de passer outre les avertissements de Lappartient. D’autant plus que l’ancien cycliste est soutenu par le directeur du Tour des Flandres, Wouter Vandenhaute. « Bien sûr qu’il faut combattre le dopage dans le cyclisme, et si possible l’éradiquer. Mais sans pour autant enterrer le passé, qu’il faut au contraire assumer. Des coureurs comme Laurent Jalabert ou Richard Virenque sont régulièrement honorés, alors je ne vois pas pourquoi Lance Armstrong et Jan Ulrich ne pourraient pas également l’être », déclarait Vandenhaute dans la presse belge au mois de décembre.