Ligue 1: Le déplacement des supporters de Strasbourg à Saint-Etienne restreint par un arrêté

FOOTBALL Dévoilé ce mercredi, un arrêté préfectoral limite le déplacement des supporters strasbourgeois à Saint-Etienne à 700 personnes venues en bus et encadrées, pour le match de Ligue 1 prévu vendredi soir dans la Loire (20h45)… 

Bruno Poussard

— 

Ici contre Troyes, en Ligue 2, les supporters strasbourgeois souhaitant encourager leur équipe au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne devront forcément faire partie d'un déplacement officiel encadré par les forces de l'ordre.
Ici contre Troyes, en Ligue 2, les supporters strasbourgeois souhaitant encourager leur équipe au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne devront forcément faire partie d'un déplacement officiel encadré par les forces de l'ordre. — G. Varela / 20 Minutes
  • La préfecture de la Loire justifie les mesures prises par « un antagonisme ancien [qui] oppose les supporters de ces deux équipes ».
  • Des groupes de supporters – notamment strasbourgeois et stéphanois – comptent dénoncer « la répression disproportionnée » qui les touche.

Le déplacement dans le fameux Chaudron est coché depuis longtemps par les supporters strasbourgeois. Pour une rencontre de Ligue 1 à fort potentiel vocal entre deux des plus beaux publics de France, prévue ce vendredi soir (20h45) ! Mais finalement, la rencontre n’accueillera pas tous les fans du club de football alsacien.

A deux jours du match, la préfecture de la Loire vient de dévoiler ce mercredi un arrêté déposé pour restreindre le déplacement des Strasbourgeois, en estimant « un risque d’affrontement avéré ». Seuls 700 Alsaciens auront le droit d’accéder au stade Geoffroy-Guichard à condition d’être « acheminés par bus » et « sous escorte policière ».

Plusieurs bus de supporters mobilisés

Les associations des Ultra Boys 90, du  Kop Ciel & Blanc, du CCS Allez Racing et de la Fédération des supporters du Racing ont programmé ce déplacement collectif depuis des semaines. Le dernier groupe cité avait alerté ce week-end sur la possible interdiction de se rendre au stade Geoffroy-Guichard par ses propres moyens, que craignaient bon nombre de fans strasbourgeois.

Dans cet arrêté publié en ligne mercredi après-midi, la préfecture de la Loire se justifie notamment en parlant « un antagonisme ancien [qui] oppose les supporters de ces deux équipes » et des « incidents violents [qui] ont impliqué les ultras des deux clubs ces dernières saisons ». En listant plusieurs faits passés, dont les incidents du derby Saint-Etienne - Lyon, le 5 novembre.

>> A lire aussi : «C'est une humiliation!» Un supporter a dû assister au match Strasbourg-OM en caleçon

Selon les détails du texte, de 14h vendredi à 1h samedi, l’accès au stade stéphanois mais aussi à ses abords sera donc interdit « à toute personne se prévalant de qualité de supporter du RC Strasbourg ou se comportant comme tel », tout comme leur circulation et leur stationnement dans de nombreux axes de la ville, à l’exception de 700 Alsaciens en déplacement officiel.

La page 3 de l'arrêté restreignant le déplacement des supporters strasbourgeois à Saint-Etienne, pour la rencontre de Ligue 1 prévue ce vendredi 24 novembre.
La page 3 de l'arrêté restreignant le déplacement des supporters strasbourgeois à Saint-Etienne, pour la rencontre de Ligue 1 prévue ce vendredi 24 novembre. - Capture d'écran / préfecture de la Loire.

Un arrêté à Strasbourg pour recevoir Marseille en octobre

Lors de la réception de Marseille en Alsace en octobre, un arrêté préfectoral bas-rhinois avait déjà interdit l’accès au stade de la Meinau « à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l’OM hors escorte policière ». Mais depuis le retour du Racing en Ligue 1 cet été, c’est la première fois qu’une telle restriction touche ses supporters.

Cette semaine, nombre de groupes de supporters français – dont les Ultra Boys strasbourgeois et les Green Angels stéphanois – ont par ailleurs annoncé dans un communiqué commun des « actions revendicatives » ce week-end pour « contester ensemble la répression disproportionnée qui entrave nos activités et notre passion. »